PS5, Xbox Series X : une loi veut interdire aux spéculateurs d’utiliser des bots pour rafler les stocks

 

 

Les PS5 et les Xbox Series X sont toujours introuvables sur le marché. C'est notamment la faute des spéculateurs qui utilisent des bots pour rafler des stocks entiers de console. Pour mettre un terme à ces pratiques, des élus américains plaident pour une nouvelle législation. 

ps5 xbox

Depuis leur arrivée sur le marché fin 2020, la PS5 et la Xbox Series X se sont imposées comme les produits les plus recherchés au monde. Tandis que la pénurie de puces informatiques paralyse les lignes de production, Microsoft et Sony ne sont pas en mesure de fabriquer assez de consoles pour répondre à la demande des joueurs. Dans ce contexte déjà compliqué, les spéculateurs mettent tout en oeuvre pour rafler des stocks entiers de consoles avant les acheteurs lambda.

La spéculation, ou “scalping” en anglais, consiste en effet à acheter en masse des produits très recherchés pour les revendre à des prix bien plus élevés sur des sites de petites annonces. Grâce à la revente de PS5 et Xbox Series X et S sur eBay, certains scalpers génèrent d'ailleurs des millions d'euros de bénéfices. Pour s'emparer de stocks de consoles, les “scalpers” les plus aguerris utilisent des bots, des logiciels automatiques capables d'acheter automatiquement un lot de produits.

Sur le même thème : Sony en a marre des spéculateurs et veut que les restocks de PS5 finissent « entre de bonnes mains »

Une loi américaine s'attaque aux bots de scalping qui raflent toutes les PS5/ Xbox Series X

Pour endiguer l'utilisation de ces bots de scalping, unn groupe de législateurs démocrates américains souhaite mettre en place une nouvelle législation. Baptisée “Stopping Grinch Bots Act”, cette loi propose d'interdire purement et simplement aux scalpers de s'appuyer sur des logiciels automatisés pour acheter des articles en masse, qu'il s'agisse d'une PS5 ou de n'importe quel autre produit en vogue. Dans le communiqué, les bots de scalping sont présentés comme des “robots Grinch”, en référence à la créature verte imaginée par le Dr. Seuss. Aigri, le monstre cherche en effet à gâcher Noël en volant tous les cadeaux sous le sapin.

“Ces vendeurs tiers utilisent des robots pour contourner les mesures de sécurité et manipuler les systèmes de vente en ligne”, expliquent les démocrates dans un communiqué de presse. De son côté, Paul David Tonko, le représentant démocrate de l'État de New York, estime que les bots de scalping sont un problème à la fois pour les consommateurs, en quête de cadeaux de Noël pour les enfants, et les petites entreprises “qui essaient de s'assurer qu'ils ont les meilleurs articles en stock pour leurs clients”.

Le texte de loi transpose un arsenal législatif mis en place en 2016 pour lutter contre la spéculation sur les sites de billetterie en ligne. Les législateurs précisent que le projet de loi est soutenu par de nombreuses organisations de défense des consommateurs, dont Consumer Reports. Pour l'heure, on ignore si la législation sera approuvée par les autres représentants de la Chambre. Notez que le Royaume-Uni souhaite également interdire l'achat massif de stocks de consoles par des spéculateurs.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !