Libra : Facebook pourrait annuler le lancement de sa cryptomonnaie

 

Facebook devrait décaler, voire pourrait purement annuler le lancement de sa cryptomonnaie Libra. La firme de Mark Zuckerberg admet que le chantier technologie est gigantesque et qu'elle manque d'expérience et d'expertise en la matière. Sans parler de la défiance des gouvernements et banques centrales.

libra facebook

Facebook ne parait plus aussi confiant qu'il y a quelques semaines quant à sa cryptomonnaie baptisée Libra. Dans un document adressé à la Securities and Exchange Commission (SEC), l'organisme fédéral américain de réglementation et de contrôle des marchés financiers, la firme de Mark Zuckerberg admet que son projet pourrait finalement ne jamais aboutir.

Libra : Facebook admet que son projet de cryptomonnaie pourrait être retardé, voire annulé

“L'acceptation de cette monnaie par le marché est soumise à une incertitude importante”, souligne le rapport. “En conséquence, rien ne garantit que Libra ou nos produits et services associés seront mis à disposition du public prochainement, voire jamais”, fait savoir la société. “Nous n'avons pas d'expérience préalable significative en matière de technologie de devise numérique ou de blockchain, ce qui pourrait nuire à notre capacité à développer et à commercialiser avec succès ces produits et services”, annonce Facebook, qui semble préparer le terrain à un échec.

Lire aussi : Facebook Libra : voici tout ce qu’il faut savoir sur la nouvelle cryptomonnaie

En plus des difficultés techniques, s'ajoutent celles légales. Quand Facebook a officialisé Libra et évoqué un lancement pour le premier semestre 2020, le groupe a vu une montée de boucliers devant lui. Le Ministre de l'Économie et des Finances français Bruno Le Maire a très rapidement réagi en assurant qu'il est hors de question que la cryptomonnaie de Facebook soit souveraine. Et a saisi le G7 Finances sur la question, qui lui a donné raison. Le Congrès américain s'est aussi penché sur la question, puis Donald Trump a menacé de réguler les cryptomonnaies dont la Libra. Bref, Facebook est en train de se rendre compte qu'il s'est investi dans un projet titanesque à bien des égards et que pour une fois, il n'allait peut-être pas faire le poids.

Source : Digital Trends



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
bruno lemaire accuse cryptomonnaies terrorisme
Bitcoin : Bruno Le Maire accuse les cryptomonnaies de financer le terrorisme

Bruno Le Maire, l’actuel Ministre de l’économie, accuse le Bitcoin et les cryptomonnaies de participer au financement du terrorisme islamiste. En réaction à l’assassinat de Samuel Paty, professeur d’Histoire décapité par un terroriste, le dirigeant s’est engagé à prendre des…

bitcoin chute cours
Coronavirus : le bitcoin a perdu plus de 30% de sa valeur en 24H !

Le coronavirus ne touche pas que les marchés financiers traditionnels. En l’espace de seulement 24 heures, le cours du bitcoin s’est effondré de plus de 30% pour s’afficher à moins de 4000 euros ce vendredi matin. Le bitcoin a rapidement entraîné…

france cryptomonnaie
La Banque de France va tester une cryptomonnaie nationale dès 2020

La Banque de France veut créer une cryptomonnaie nationale, et annonce le lancement de tests dès l’année 2020. Initialement cette monnaie numérique sera principalement réservée aux grosses transactions, mais pourrait peu à peu se muer en une sorte d’euro électronique….

facebook paypal quitte libra
Facebook Libra : PayPal lâche déjà l’affaire

La rumeur lancée par le Wall Street Journal se confirme. PayPal a annoncé vendredi qu’il quitte la Libra Association qui regroupe les membres fondateurs de la cryptomonnaie que Facebook souhaite lancer l’année prochaine. Le retrait de PayPal constitue un nouveau…

libra facebook
Libra : Mark Zuckerberg défend la cryptomonnaie de Facebook

Libra ne doit pas susciter d’inquiétudes, estime Mark Zuckerberg. Le patron de Facebook explique que le projet est sûr, stable et bien régulé. Il s’en est assuré en tissant des partenariats avec des poids lourds de la tech, des télécoms…