Huawei supplie Joe Biden de lever les sanctions décrétées par Trump

 

Huawei souhaite négocier avec Joe Biden, le nouveau président des Etats-Unis. Le groupe chinois se dit prêt à tout pour obtenir la levée des sanctions décrétées par Donald Trump en mai 2019. Dos au mur, le constructeur propose d'abord au gouvernement de réaliser un audit de ses produits. Huawei se dit aussi prêt à concéder sa technologie 5G à des firmes américaines. 

Huawei 5G

Interdit de commercer avec des entreprises américaines, d'exploiter des technologies développées sur le sol américain et privé de licence Android, Huawei enregistre une baisse significative de ses ventes de smartphones dans le monde. La marque a d'ailleurs annoncé une baisse de 16,5% de ses ventes au premier trimestre 2021. Dans ce contexte, Huawei a été éjecté du top 5 des plus importants constructeurs de téléphones du monde.

Soucieux d'endiguer l'hémorragie des ventes, Ren Zhengfei, fondateur et PDG de Huawei, a demandé à négocier directement avec Joe Biden. En parallèle, de nombreux fournisseurs américains ont fait pression sur le successeur de Donald Trump pour réclamer des assouplissements. Malgré des signaux contradictoires, le nouveau président des Etats-Unis ne semble pas décidé à infléchir la position de la Maison-Blanche.

Huawei est prêt à tout pour lever les restrictions

Dans une tribune publiée dans les colonnes de Nikkei, Vincent Peng, vice-président principal de Huawei, a une nouvelle fois demandé à l'administration Biden de revoir ses positions. Les Etats-Unis doivent “adopter une approche plus factuelle de la cybersécurité” explique Vincent Peng.

Citant une étude du groupe de recherche américain The Rhodium Group, le dirigeant assure que les restrictions actuellement en place risquent d'avoir un impact négatif sur les Etats-Unis. “La séparation des chaînes d'approvisionnement américaines de la Chine nuira à certaines entreprises chinoises” mais aussi aux entreprises américaines, qui risquent de perdre leur leadership technologique. The Rhodium Group table sur un effondrement de 190 milliards de dollars du PIB américain.

Sur le même sujet : Huawei pourrait tout miser sur les logiciels pour sortir des sanctions américaines

“Nous sommes ouverts à tout, y compris l'ouverture de l'équipement de Huawei à des tests indépendants ou l'octroi de licences de notre technologie 5G à des entreprises américaines” poursuit Peng. Par le passé, Huawei a déjà proposé à Washington de tester ses équipements afin d'écarter la possibilité d'une backdoor. Jusqu'ici, les doléances de la firme sont restées lettre morte.

Source : Nikkei



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !