Huawei : des fournisseurs américains essayent de convaincre Joe Biden d’alléger les sanctions

 

Huawei a été privé d'une partie de ses fournisseurs américains lors des derniers jours de présidence de Donald Trump. Sans trop d'espoir, certains fournisseurs cherchent actuellement à convaincre Joe Biden de leur accorder une nouvelle licence de vente. Des milliards de dollars de puces restent suspendues aux décisions de la nouvelle administration. 

Huawei

Donald Trump a profité de ses derniers jours à la tête des Etats-Unis pour décréter plusieurs mesures impopulaires. L'ancien président a notamment placé Xiaomi sur liste noire, interdisant à la firme de recevoir des financements d'investisseurs américains. En parallèle, Donald Trump a révoqué plusieurs licences de vente accordées à des fournisseurs américains de Huawei, dont Intel.

Au cours des derniers mois, certains fournisseurs du groupe chinois étaient en effet parvenus à négocier des dérogations permettant de collaborer avec Huawei malgré l'embargo. Fin janvier, le milliardaire a soudainement annulé ces autorisations sans la moindre raison apparente. D'après les 5 sources anonymes interrogés par Reuters, des fournisseurs de semi-conducteurs cherchent à convaincre Joe Biden d'alléger les restrictions commerciales.

Sur le même sujet : Ren Zhengfei, fondateur de Huawei, veut négocier avec Joe Biden

Des milliards de dollars de puces dépendent des décisions de Joe Biden

Comme le souligne Reuters, des milliards de dollars de technologie et de puces américaines dépendent de la manière dont l'administration Biden appliquera les mesures du décret Trump. D'après un document officiel du département du Commerce des Etats-unis, l'administration Trump a rejeté 116 demandes de licence d'une valeur de 119 milliards de dollars en date du 13 janvier. 300 autres demandes d'une valeur totale de 296 milliards de dollars sont encore en attente.

Il reste peu d'espoir que Joe Biden n'applique pas à la lettre les sanctions décrétées par son tristement célèbre prédécesseur en 2019. Récemment interrogée sur la question, Gina Raimondo, la nouvelle secrétaire au commerce des Etats-Unis, assure qu'il n'y a pas de raison que les entreprises sur liste noire puissent échapper aux sanctions. “Tout le monde s'est dégonflé” estime le dirigeant d'un fournisseur de Huawei à Reuters.

Quoi qu'il en soit, les entreprises concernées par le refus de Donald Trump ont réclamé un délai supplémentaire afin d'introduire une procédure de demande en appel. Certains fournisseurs ont obtenu une prolongation de trois mois. Pour l'heure, on ignore si cette procédure permettra à certaines entreprises de récupérer une licence de vente. Joe Biden va-t-il se montrer plus clément que Donald Trump ? On vous en dit plus dès que possible.

Source : Reuters



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
Huawei Mate 40 Pro
Le Huawei P50 embarquerait le plus grand capteur photo conçu pour smartphone

Le capteur photo principal du Huawei P50 serait signé Sony. Il s’agirait du plus grand capteur photo développé pour les smartphones, puisqu’il mesurerait 1 pouce de côté. Le composant s’appellerait IMX800. Ses avantages seraient nombreux, mais un problème d’espace risque…

huawei mate x2 teaser
Mate X2 : Huawei tease le nouveau design de son smartphone pliable

Le Mate X2, le prochain smartphone pliable de Huawei, se distingue de ses prédécesseurs grâce à un nouveau design. Contrairement aux Mate X et Mate XS, le terminal est en effet construit autour d’un écran qui se plie vers l’intérieur…