Huawei : non, Joe Biden ne devrait pas annuler les sanctions

 

Joe Biden ne lèverait pas les sanctions à l'encontre de Huawei. En effet, Gina Raimondo, la nouvelle secrétaire au commerce des Etats-Unis, ne voit pas pourquoi le groupe chinois devrait être retiré de la liste noire des firmes qui représentent un danger pour la sécurité nationale américaine. Le constructeur va donc devoir apprendre à survivre malgré l'embargo.

huawei

Il y a quelques jours, Gina Raimondo laissait pourtant entendre que Joe Biden réfléchit à lever l’embargo imposé par Donald Trump en 2019. “Nous allons réexaminer notre politique” affirmait la secrétaire au commerce de l'administration Biden. Interrogée sur la question par des sénateurs républicains, Gina Raimondo estime désormais qu'il n'y a pas de raison que les mesures empêchant Huawei de commercer avec des firmes américaines soient annulées.

“Je comprends que les entreprises sont généralement placées sur la liste noire des entités parce qu'elles présentent un risque pour la sécurité nationale des États-Unis ou les intérêts de la politique étrangère. Je n'ai actuellement aucune raison de croire que les entités figurant sur ces listes ne devraient pas y figurer” explique Gina Raimondo, tuant dans l'oeuf les espoirs des firmes chinoises blacklistées depuis 2019. 

Sur le même sujet : Huawei dément vouloir vendre sa division smartphone malgré l’effondrement des ventes

Peu d'espoir que Joe Biden annule les décisions prises par Donald Trump

Néanmoins, la responsable tempère et précise attendre avec “impatience un briefing sur ces entités”, qui confirmerait que ces entreprises doivent rester sur la liste. Il reste cependant très peu d'espoir que Joe Biden revienne sur les décisions de son tristement célèbre prédécesseur. Le Ministère chinois des affaires étrangères a rapidement réagi aux assertions de l'administration Biden lors d'une conférence de presse à Pékin : “nous vous exhortons à mettre fin à cette oppression gratuite contre les entreprises chinoises”.

Huawei est donc contraint de préparer l'avenir en fonction des restrictions des Etats-Unis. Privé de licence Android, et des applications de Google, le groupe chinois a accéléré le développement de son alternative maison à Android, HarmonyOS. Ce système d'exploitation, simple fork d'Android, devrait débarquer à l'international dans le courant de la fin de l'année 2021.

Grâce à sa solution maison, Huawei espère endiguer l'effondrement de ses ventes de téléphones dans le monde. Lors du 4ème trimestre de 2020, le groupe a été éjecté du top 5 des ventes de smartphones. Pour engranger des bénéfices, Huawei peut compter sur ses excellentes ventes sur le marché chinois. En Chine, la fabricant reste le constructeur numéro 1 avec 124 millions de smartphones vendus en 2020, devant Apple et Xiaomi.

Source : Bloomberg



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
huawei mate x2 teaser
Mate X2 : Huawei tease le nouveau design de son smartphone pliable

Le Mate X2, le prochain smartphone pliable de Huawei, se distingue de ses prédécesseurs grâce à un nouveau design. Contrairement aux Mate X et Mate XS, le terminal est en effet construit autour d’un écran qui se plie vers l’intérieur…

Ren Zhengfei
Huawei : selon le PDG, Apple fabrique les meilleurs smartphones 5G

Ren Zhengfei, le PDG et fondateur de Huawei, vient de confirmer qu’il estime que l’iPhone 12 d’Apple est le “meilleur smartphone 5G du monde”. C’est lors d’une conférence de presse que le fondateur de Huawei a fait cette déclaration surprenante….