Google Stadia : Shadow rappelle que l’on peut déjà jouer en streaming dans le cloud depuis 2 ans

 

Le lancement de Google Stadia a fait réagir le patron de Shadow, Emmanuel Freund. S’il se réjouit de voir la compétition s’intensifier sur le segment du jeu en streaming, il rappelle que son service permet déjà de le faire depuis 2 ans, en plus de laisser ses utilisateurs installer sur une machine distante n’importe quelle application de leur choix. Et de s’interroger sur le prix, la date de disponibilité et le catalogue du service. 

Shadow critique Stadia

En suivant le lancement de Google Stadia, on ne pouvait s'empêcher de rêvasser au futur que nous propose Google, tout en pensant aux grands changements que le service pourrait occasionner dans l’industrie, si et lorsqu’il aura séduit suffisamment de joueurs. Pourtant, le proposition de Google est-elle si révolutionnaire que cela ? Pas à en croire le patron de Shadow Emmanuel Freund, pour qui l’annonce de Stadia pose plus de questions qu’elle n’apporte de réponses.

(Re)voir : la conférence de présentation de Stadia

Shadow estime que l’annonce de Stadia laisse beaucoup de questions en suspens

Il souligne dans un communiqué que son entreprise permet déjà ce que propose Google avec Stadia, depuis deux ans : « Nous sommes ravis d’accueillir Google sur notre terrain de jeu favori depuis 2 ans déjà : le streaming de jeux vidéo. Comme nous, ils sont convaincus que le Cloud va révolutionner nos vies », lance Emmanuel Freund. Et d’ajouter : « Il est difficile d’apprécier l’intérêt de Stadia pour ses futurs utilisateurs sans prix, sans catalogue et sans date de disponibilité ».

En effet, au cours de la conférence, Google n’a pas révélé ou donné d’estimations autour du prix du service, ni annoncé de date de disponibilité précise, en particulier en Europe où l’on ne sait même pas encore dans quels pays le service sera initialement disponibles. Malgré des tests d’Assassin’s Creed par le Project Stream, Google n’a également annoncé qu’un seul jeu, Doom Eternal.

« La conférence de [mardi soir, ndlr] ressemblait plus à une opération séduction de développeurs qu’au lancement d’un produit », estime-t-il. Il est vrai qu’il a été beaucoup question des avantages de cette solution pour les créateurs, étant donné que ceux-ci peuvent s’affranchir des limitations techniques d’une sortie sur PC ou console, tout en simplifiant le travail puisque tout ce qui sera disponible sur Stadia le sera sur virtuellement n’importe quel écran.

Shadow rappelle que son service propose la même chose et bien plus depuis 2 ans

Et de souligner : « chez Shadow, nos utilisateurs dans le monde peuvent déjà accéder à n’importe quel jeu, utiliser n’importe quel logiciel, quel que soit l’écran (ordinateur, tablette, mobile ou télévision) sans compromis sur la qualité et sans différence avec un PC local ». Nous l’avions testé : Shadow propose à ses utilisateurs de se connecter à un PC distant sur lequel on peut installer des jeux, ou n’importe quelle application. Google Stadia en comparaison ne permettra que d’accéder à des jeux.

Avec Shadow, une bonne connexion internet est nécessaire, bien que cela fonctionne plutôt bien sur la plupart des accès dès lors que quelques dizaines de mégabits par seconde sont disponibles. Bien sûr, l’arrivée d’un nouvel acteur tel que Google a de quoi faire frémir Shadow, et de nombreux autres acteurs de l’industrie de par ses capacités d’investissements et ses infrastructures. Mais Shadow se développe très vite à l’international, et s’est constitué au fil des ans une expertise dans le domaine.

Pensez-vous que Google va, à terme, écraser toute concurrence comme il l’a déjà fait de nombreuses fois par le passé avec son moteur de recherche, navigateur internet, service mail et système d’exploitation mobile pour ne citer qu’eux ? Ou d’autres acteurs ont cette fois-ci leurs chances ? Partagez votre avis dans les commentaires.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
Sony PS5 vue arriere horizontale
PS5 : Micromania propose de rembourser les acomptes face à la pénurie

La PS5 est en rupture de stock. Face à la pénurie de consoles Sony et l’allongement des délais de livraison, Micromania propose désormais aux acheteurs de rembourser leur acompte et d’annuler leur réservation. Si vous avez précommandé votre PlayStation chez Micromania, l’enseigne…