Test de la Shadow Ghost : faut-il craquer pour le PC du futur ?

test shadow ghost prix

Maj. le 13 mars 2019 à 14 h 06 min

Lancée le 27 février 2019, la Shadow Ghost promet de révolutionner l’univers du PC. Cette petite box, compacte et élégante, permet d’utiliser un ordinateur au top de la technologie sans avoir… d’ordinateur. Un écran, une souris et un clavier suffisent. Le PC, lui, est dans le cloud.

test shadow ghost

Le « cloud computing » est-il le futur du PC ? Chez Blade, la question ne se pose même plus. La jeune entreprise française a fait le pari de révolutionner l’univers du PC en proposant un service innovant : Shadow.

À partir d’un smartphone, d’une tablette, d’un PC ou via une box Shadow, les utilisateurs peuvent accéder à un ordinateur à la pointe de la technologie. Il leur suffit d’acheter une box ou d’installer gratuitement l’application Shadow sur leurs différents appareils. Pour accéder au service, la marque propose plusieurs formules d’abonnements, avec ou sans engagement.

Chaque PC est hébergé dans un data center en France, avec un espace dédié. Shadow promet d’assurer la maintenance et de suivre les améliorations matérielles du marché (processeurs, cartes graphiques, etc.).

Avec la Shadow Ghost, la marque s’adresse donc à celles et ceux souhaitant installer un poste de travail (ou de jeu) fixe. Il suffit de relier la box à un écran, d’y connecter un clavier et une souris, et le tour est joué. L’utilisateur accède alors à son ordinateur, sous Windows 10. En réalité, l’image de l’ordinateur est streamée depuis le data center vers l’écran de l’utilisateur, via la box.

Plusieurs jours avant la sortie de la box, Blade nous a fait parvenir un kit de test complet : Shadow Ghost, clavier et souris. La marque nous a également donné accès à un compte Shadow afin d’utiliser le service comme n’importe quel client. Nous avons donc troqué notre bon vieux MacBook pour travailler et jouer avec la Shadow Ghost. L’entreprise française révolutionne-t-elle vraiment le marché avec son PC du futur ? Réponse dans notre test complet.

Un design élégant, une box silencieuse

Avec la Ghost, Blade répond à plusieurs problématiques. Certains ordinateurs très vieux (vraiment très vieux) ne peuvent pas faire tourner Shadow. D’autres peuvent être confrontés à certaines limites en matière de gestion des périphériques externes. Avec la Ghost, les utilisateurs n’ont pas de questions à se poser. Ils peuvent connecter la box à n’importe quel écran via le port HDMI 2.0. Deux ports USB 2.0 et 2 ports USB 3.0 permettent de relier d’autres périphériques externes. Un port Ethernet 1Gb et un port jack in/out 3,5 mm complètent l’ensemble. La Shadow Ghost est également bien équipée en technologies sans fil puisqu’elle est compatible Bluetooth 4.1 et Wifi 2,4GHz et 5GHz.

test shadow ghost design
test shadow ghost connectique

La Shadow Ghost brille surtout par son design. Compacte (182 x 123 x 50 mm) et légère (190 grammes), elle restera discrète sur un bureau ou dans votre salon (si vous la connectez à votre écran de télévision). À titre de comparaison, elle est à peine plus grande qu’une Nintendo Classic Mini. On oublie assez vite sa présence sur un bureau pourtant déjà bien équipé (peut-être l’origine du mot « Ghost » ?).

Au-delà de son format mini, la Shadow Ghost est surtout jolie. Blade proposait déjà une box, plus cubique, plus anguleuse. Cette nouvelle version tranche complètement avec le modèle précédent. Ses courbes sont arrondies, son format plus plat. De petits reliefs géométriques sont gravés sur la coque en plastique. Bicolore (blanche à sa base, noire au-dessus), la Shadow Ghost a – pardonnez-nous l’expression – de la gueule. Une fois la box allumée, la petite lumière rouge émanant du dessous de l’objet finit de convaincre. Résolument moderne, la Shadow Ghost est tout simplement sublime, à en faire pâlir les plus grands designers du monde.

Silencieuse et plus économique

La Shadow Ghost n’est pas seulement élégante, elle est aussi très silencieuse. Les concepteurs souhaitaient proposer un appareil qui puisse se faire oublier. Pour cela, ils ont imaginé une box sans ventilateurs. Pour éviter la surchauffe, l’entreprise a développé un système de refroidissement passif. Le résultat est bluffant : si la lumière rouge n’indiquait pas que la Ghost est allumée, on ne le saurait pas tant elle est silencieuse.

Le système de refroidissement passif fait de la Shadow Ghost un système plus économique qu’un PC traditionnel. L’absence de ventilateur permet de réduire la consommation d’énergie. Les équipes de Shadow ont même des données chiffrées (étude menée par l’AFNOR) : la Shadow Ghost permet de réaliser une économie d’énergie de 98€/an par rapport à un PC Gamer traditionnel. En revanche aucune étude n’a prouvé ses bienfaits en matière d’écologie. L’interface Shadow, simple et efficace

À l’allumage, Windows 10 n’est pas la première interface affichée par Shadow. L’entreprise a développé sa propre interface, simple et efficace. Elle permet surtout de configurer les multiples options visant à optimiser la qualité du service. Il est donc possible de configurer :

  • la bande passante
  • la compression de l’image
  • la langue, l’appairage des appareils Bluetooth, le choix de la connexion (Ethernet ou wifi)
test shadow ghost interface

Le paramétrage de toutes ces options est une étape importante dans l’utilisation de Shadow. Afin de vivre une expérience optimale, on recommande d’y passer quelques minutes afin d’éviter d’y revenir plus tard. Enfin, l’interface Shadow propose de suivre l’actualité de la marque, et les évolutions du service via l’onglet « News ». Un dernier onglet permet d’accéder et de gérer son compte.

Si tout est simple et intuitif, il arrive que cette interface entre en conflit avec Windows 10. Par exemple, pour gérer les connexions Wifi ou le Bluetooth, il faut passer par l’interface Shadow et non les paramètres de Windows 10. Cela reste rapide, mais les habitués de l’OS de Microsoft auront sans doute besoin d’un peu de temps pour s’adapter.

Pour travailler

Bien que Blade communique beaucoup sur les qualités de Shadow en matière de gaming, le service est avant tout un PC. Et un PC est pour beaucoup un outil de travail. Nous avons donc utilisé la Shadow Ghost comme ordinateur fixe principal pendant plusieurs jours. Notre métier de journaliste requiert une machine polyvalente, capable de répondre à des besoins variés allant du traitement de texte à la retouche d’image en passant par le montage vidéo.

test shadow ghost travailler

Pour les usages « basiques », la Shadow Ghost répond parfaitement aux besoins. Nous avons pu écrire nos articles, effectuer nos recherches sur le web, gérer nos emails, etc. Nous avons même pu retoucher nos photos sans souci. L’expérience se complique dès lors que l’on doit transférer des fichiers lourds. Malgré une connexion en fibre optique Orange (jusqu’à 300Mbit/s en upload), l’expérience n’est pas aussi efficace qu’avec un PC traditionnel.

Cela est tout simplement dû au fait que la Shadow Ghost n’a pas de disque dur. Tous les fichiers transférés (depuis une clé USB par exemple ou une carte SD) sont en réalité uploadés vers les serveurs Shadow (ultra-sécurisés, rassurez-vous). Autant dire que le transfert d’une vidéo en 4K est long. Nous avons donc oublié le montage de nos vidéos sur Shadow.

En soi, l’entreprise n’est pas responsable de cette limite. La vitesse de transfert dépend uniquement du débit internet de chaque utilisateur. Pour traiter des fichiers aussi lourds que des vidéos en 4K, la fibre optique actuelle est encore insuffisante. La 5G et les améliorations des débits en fibre amélioreront sans aucun doute ces débits, et donc les vitesses de transferts. L’expérience d’utilisation n’en sera que meilleure.

Pour jouer

Nous utilisions déjà le service Shadow via l’application pour smartphone, tablette, et également sur Mac. Si le service assurait l’essentiel en matière de productivité, il était beaucoup plus limité pour le jeu. Six mois plus tard, et à l’occasion du test de la Shadow Ghost, nous avons pris la mesure des avancées de l’entreprise. L’expérience est totalement différente, beaucoup plus fluide, beaucoup plus agréable.

test shadow ghost jeu

Les équipes de Shadow communiquent principalement sur le gaming. Dans l’idéal, le service est censé répondre aux besoins des joueurs comme s’ils jouaient depuis un PC fixe. Dans les faits, tout dépendra encore une fois de la qualité du débit internet. En fibre, et avec un câble Ethernet (trop de ralentissements en wifi), l’expérience est sensiblement la même qu’avec un PC fixe. Vous pourrez même connecter la Shadow Ghost à un écran 4K à 60fps. La box est compatible avec cette définition d’image, et supporte également la Full HD/2K 144MHz. En revanche, le multiécran n’est pas encore disponible, mais les équipes sont sur le coup. En résumé, seuls les hardcores gamers verront une différence entre Shadow et un PC fixe. Pour le grand public et les joueurs occasionnels, c’est du pareil au même.

test shadow ghost gaming
On a joué à Apex Legends et ça carbure !

Les équipes de Shadow ont énormément travaillé sur la compression de l’image pour que l’expérience soit aussi réussie avec des connexions moyennes. En réalité, même si les avancées sont phénoménales, il est plus difficile, voire impossible, de jouer à des jeux très avancés avec une connexion ADSL. Pour les jeux de stratégie, c’est suffisant, pour les FPS c’est la mort assurée à chaque partie. Jouer avec la Shadow Ghost dépend donc principalement de la qualité de votre connexion internet. L’expérience peut passer d’incroyable à catastrophique sur ce seul critère.

Prix et date de sortie

La Shadow Ghost est disponible sur le site de la marque depuis le 27 février 2019 au prix de 119,95 euros. À cela il faut ajouter le prix de l’abonnement mensuel. Shadow propose deux nouvelles formules :

  • 29,95€/mois avec engagement d’un an
  • 39,95€/mois sans engagement
test shadow ghost prix

Dans les deux cas, Shadow propose une offre d’essai d’une durée de 30 jours pour 29,95€. La pertinence de Shadow dépendant de la qualité du débit internet, l’entreprise laisse le temps aux utilisateurs de tester le service avant de s’engager ou non. L’abonnement peut être modifié ou arrêté n’importe quand pendant la période d’essai.

Shadow Ghost : pour qui, pour quoi ?

La Shadow Ghost n’est pas un produit conventionnel. Comme toute technologie avant-gardiste, elle ne peut convenir à tous les utilisateurs. Les hardcores gamers les plus exigeants (et les plus tatillons) passeront leur chemin par exemple. L’expérience de la Shadow Ghost dépend pour le moment de la qualité de la connexion. Avec la fibre et reliée par un câble Ethernet, la Ghost fait des miracles. En ADSL, il faudra malheureusement se contenter d’une utilisation basique et de jeux de stratégie par exemple.

test shadow ghost setup

Notons que l’utilisation de la Shadow Ghost n’est possible qu’avec une connexion internet. Vous devez donc être prêts à vous en passer en cas de coupure ou de bug. Les habitués du multiécran doivent également prendre en compte que la Shadow Ghost ne prend pas encore en charge cet usage.

En résumé, si vous avez une bonne connexion internet, que vous ne faites pas partie des hardcores gamers et que vous voulez utiliser Shadow sur un poste fixe, la Shadow Ghost est faite pour vous. Son prix est attractif et la formule d’abonnement reste abordable. Surtout lorsque l’on sait que la marque fait la promesse d’un PC toujours à la pointe de la technologie.



Notre avis sur la Shadow Ghost

Avec la Shadow Ghost, l’entreprise française marque une nouvelle évolution dans l’univers du cloud computing. Cet ordinateur dématérialisé est sans aucun doute le PC du futur. Néanmoins, en 2019, un prérequis - dont Shadow n’a pas la maîtrise - est indispensable : il faut une bonne connexion internet. Et même si les ingénieurs travaillent d’arrache-pied pour faciliter l’accès à Shadow depuis des connexions très moyennes, il y a encore du chemin à parcourir. Au regard de ce qu’a déjà accompli Blade en très peu de temps, nous pouvons nous montrer confiants quant à l’avenir de Shadow. L’amélioration du réseau de fibre optique et l’arrivée de la 5G devraient contribuer à la démocratisation du service. Finalement, Blade n'a qu'une seule crainte à avoir : de nouveaux acteurs, et pas des moindres, vont se lancer sur ce marché. Le géant Google ou encore Orange pourraient présenter cette année un service similaire.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers tests !
Test Microsoft Surface Book 3 : harder, better, faster, stronger

Début mai 2020, Microsoft levait le voile sur sa nouvelle gamme Surface avec notamment le Surface Book 3. Le nouveau PC hybride du géant américain reprend les bons ingrédients de son prédécesseur et améliore sa fiche technique. Suffisant pour se distinguer de la concurrence ? Réponse dans notre test complet.

Test du Dell XPS 13 (2020) 4K : c’est qui le patron ?!

Comme chaque année Dell lance une nouvelle édition de son XPS 13, un PC ultraportable qui a su s’imposer comme la référence absolue sur le marché. Le roi conserve-t-il sa couronne en 2020 ? Réponse dans notre test complet.

Test Logitech G915 : on a trouvé le clavier gamer ultime !

Le G915 est le nouveau clavier gamer mécanique haut de gamme de Logitech. La marque suisse cherche ici à se démarquer sur deux points : le premier est la finesse, puisque le produit ne fait que 2,2 centimètres de hauteur….

Test du Asus TUF Gaming A15 : PC abordable pour joueur exigeant

Le TUF Gaming A15 (TUF pour The Ultimate Force) est un PC portable au look plutôt discret, qui profite d’une sérieuse configuration matérielle, que ce soit au niveau du CPU, du GPU, de l’écran ou encore de la batterie. Nous…