Apple Car : Hyundai et Kia démentent travailler sur la voiture électrique

 

Hyundai, maison mère de Kia, dément fermement tout partenariat avec Apple au sujet de l'Apple Car. Après des semaines de négociations, les discussions entre les deux firmes auraient finalement tourné courts. Néanmoins, la firme de Cupertino aurait approché plusieurs autres constructeurs automobiles dans le cadre du développement de sa voiture électrique autonome. 

Apple Car

Au cours des dernières semaines, plusieurs indiscrétions ont évoqué le projet Apple Car, dont le développement en est encore à ses balbutiements. Plusieurs médias, dont Bloomberg et Reuters, ont rapporté qu'Apple était en négocations avec une poignée de fabricants automobiles. Finalement, Apple aurait choisi de confier la fabrication de sa voiture électrique à Hyundai.

Le groupe automobile sud-coréen a même confirmé être en discussion avec Apple avant de faire marche arrière. Néanmoins, les deux entreprises s'étaient déjà entendues sur le lieux de fabrication de l'Apple Car. La voiture devait être produite dans les usines de Kia Motors, une filiale de Hyundai, en Géorgie.

Pas de partenariat entre Apple et Hyundai

Dans le courant du week-end, une source proche du dossier citée par CNBC est ensuite venue affirmer qu'un accord entre Apple et Hyundai allait bientôt être signé. Le constructeur automobile est rapidement montré au créneau pour faire taire les bruits de couloir : les discussions avec Apple sont au point mort.

Lire également : Les Apple Car seraient 100% autonomes, sans conducteur

Hyundai « a reçu des demandes de plusieurs sociétés pour développer un véhicule électrique autonome, mais elles n'en étaient qu'au début et rien n'a été finalisé ». Pour enfoncer le clou, la firme précise ne pas être “en pourparlers avec Apple sur le développement d'un véhicule autonome”. Kia, filiale de Hyundai, a publié un communiqué similaire pour tordre le cou aux rumeurs. L'annonce a provoqué une forte baisse du cours en bourse de Hyundai et Kia.

La défection de Hyundai risque évidemment de ralentir le développement de l'Apple Car, dont le lancement serait prévu dès 2024. Néanmoins, plusieurs médias japonais rapportent que la firme californienne est déjà en négociations avec plusieurs autres géants de l'automobile au Japon. Mark Gurman, journaliste chez Bloomberg, abonde dans le même sens. Malgré l'abandon de Hyundai, il semble que le projet suive son cours. D'ailleurs, Apple aurait recruté l’un des meilleurs talents de Porsche et de Volkswagen, l'ingénieur Manfred Harrer.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !