AMD rassure : le constructeur ne veut pas vendre ses cartes graphiques aux mineurs de cryptomonnaies

 

Alors que les ruptures de stock sont en partie causées par les mineurs de cryptomonnaies, Lisa Su, la PDG d’AMD, a affirmé que la priorité de l’entreprise reste les joueurs. Elle a également déclaré que la situation devrait s’améliorer courant 2022. Malgré tout, le constructeur refuse de mettre en place des mesures anti-minage comme Nvidia.

Lisa Su AMD

AMD s’est mis plusieurs joueurs à dos lorsqu’il a annoncé que ses cartes graphiques ne seront pas bridées pour empêcher le minage de cryptomonnaies. Depuis plus d’un an, le secteur est sujet à d’immenses ruptures de stock, dues en grande partie à la pénurie de composants. Si toute l’industrie de la tech fait face au même problème, les joueurs ont un ennemi commun sur qui rejeter la faute : les mineurs de cryptomonnaies, qui achètent des GPU en masse pour se construire leur propre ferme.

Alors que Nvidia s’est attaqué au phénomène dès mars 2021 en déployant un driver bloquant le minage, cela n’a pas été le cas d’AMD. Aussi, lors de la Code Conference, sa PDG Lisa a été interrogée sur ce sujet brûlant. Elle affirme en outre que les mineurs ne représentent qu’un très faible pourcentage du chiffre d’affaires du constructeur. De ce fait, celui-ci ne prévoit pas de se concentrer sur cette branche à l’avenir, la qualifiant au passage de « très volatile ».

Sur le même sujet : Un fabricant de cartes graphiques met en garde sur l’achat de GPU utilisés pour le minage

Les cartes graphiques AMD s’adressent avant tout aux joueurs

« Nous essayons vraiment de proposer davantage de produits aux joueurs ; je reçois énormément de “Chère Lisa, pouvez-vous m’aider à obtenir une carte de jeu” », a fait savoir Lisa Su. « En fin de compte, nous construisons pour des applications grand public, et c’est sur cela que nous nous concentrons ». La position d’AMD est donc claire : les joueurs sont sa priorité. Bien entendu, il serait malvenu de la part de l’entreprise d’affirmer le contraire, compte tenu du climat dans lequel nous nous trouvons.

Mais ce n’est pas la seule raison stratégique qui se cache derrière cette prise de position. Depuis que la Chine a interdit les cryptomonnaies sur son territoire, adoptant au passage une politique très agressive envers les mineurs, les bénéfices d’AMD et Nvidia en la matière ont largement diminué. Aussi, il ne serait pas très judicieux pour les constructeurs de prioriser les mineurs sur leurs cartes graphiques. Quant à la pénurie de composants, Lisa Su prédit que la situation s’améliorera progressivement courant 2022, reprenant ainsi les dires de Nvidia.

Source : The Verge



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !