AMD refuse de bloquer le crypto-mining pour lutter contre la pénurie de cartes Radeon RX 6000

 

AMD ne bridera pas le hash rate de ses cartes graphiques Radeon RX 6000 pour décourager le crypto-mining et lutter contre les pénuries de cartes graphiques. Le fondeur explique en quoi ses cartes sont, de par leur architecture, déjà relativement peu intéressantes pour cet usage. 

AMD Radeon RX crypto-mining Bitcoin Ethereum
Crédits : Unsplash

Vous le savez, Nvidia tente de mettre fin à la pénurie chronique de ses cartes GeForce RTX 30xx en bridant leurs performances en crypto-mining. L'approvisionnement du marché est en effet sous forte pression, à la fois à cause de la demande des joueurs, mais aussi des achats de masse des scalpers, et bien sûr le cours très élevé des cryptomonnaies qui rend l'activité de crypto-mioning financièrement très intéressante en ce moment.

Le problème, c'est que limiter le hash rate des cartes graphiques pour décourager les mineurs est dans les faits assez complexe à mettre en place. D'autant que comme on l'ont découvert ces dernières semaines des petits malins, le bridage de Nvidia ne concerne que l'Ethereum et pas les autres cryptomonnaies dont la computation du Proof of Work se fait sur carte graphique.

AMD explique pourquoi lutter contre le crypto-mining gaspille du temps et des ressources

Depuis des semaines AMD semblait observer les conséquences de la décision de Nvidia en silence. Un responsable du fondeur vient néanmoins d'accorder une interview à PCGamer – il y explique que AMD n'a pas l'intention d'imiter Nvidia pour limiter les performances de ses cartes graphiques pour ce genre d'activités. La raison n'est pas forcément celle à laquelle on pourrait penser : AMD ne cherche en effet pas à séduire les mineurs déçus par les nouveaux drivers de Nvidia.

Le fondeur explique au contraire que l'architecture des cartes Radeon RX (RDNA 2) est conçue uniquement pour optimiser les performances en gaming. Pour le crypto-mining les caractéristiques de l'architecture n'en font pas des premiers choix. “RDAM a été conçu à partir de 0 pour le gaming et RDNA 2 met la barre deux fois plus haut. Ce que je veux dire par là, c'est que nous avons minutieusement choisi d'implémenter Infinity Cache et un bus plus petit pour atteindre un niveau de performances gaming très spécifique”, explique Nish Neelalojanan.

Et le responsable de poursuivre : “Néanmoins, le mining aime particulièrement et croît grâce à de plus grandes bandes passantes et tailles de bus, du coup il y a des limitations au niveau de l'architecture contre le mining lui-même. Toutes notre optimisation, comme toujours, sera destinée d'abord au gaming, et nous avons tout optimisé pour cela. Clairement les gamers vont jouir d'une tonne de bénéfices de cela, et nos cartes ne seront pas idéales pour les tâches de minage. Cela étant, dans ce marché, c'est toujours quelque chose d'amusant à observer”.

Lire également : AMD Radeon RX 6800, 6800 XT et 6900 XT – il y aura des ruptures de stocks jusqu'en mars 2021

AMD enfonce le clou en suggérant que développer des drivers spécifiques pour limiter voire bloquer le minage serait un gaspillage de temps et de ressources, pour un effet incertain. La Radeon RX RDNA2 la plus puissante n'atteint que entre 58 et 84 MH/s  en crypto-mining, soit près de deux fois moins que la meilleure carte graphique du marché pour cela, la Nvidia RTX 3090 24 Go (120 MH/s) – qui jouit d'un bus plus large et d'une meilleure bande passante.

Source : PCGamer



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !