WhatsApp, Instagram : Mark Zuckerberg est catégorique, Facebook ne les cédera pas

Mark Zuckerberg ne vendra pas WhatsApp et Instagram pour le plaisir d’une poignée d’élus américains. Le patron de Facebook a rencontré Donald Trump le 19 septembre peu après une réunion privée avec un sénateur américain. Ce dernier se dit préoccupé par le poids de Facebook et sa main mise sur une quantité importante de données personnelles dont la gestion a fait l’objet de nombreuses critiques ces dernières années.

Facebook ne vendra pas WhatsApp et Instagram

Facebook et Google sont régulièrement indexés pour le poids qu’ils représentent sur Internet. Une situation qui inquiète pas mal de personnes et en particulier des élus américains. Une sénatrice souhaite d’ailleurs démanteler les GAFA qui selon elle sont devenus trop puissants. Lors d’une rencontre avec un autre sénateur le jeudi 19 septembre, Mark Zuckerberg s’est une nouvelle fois retrouvé dans une posture d’accusé. Invité à vendre WhatsApp et Instagram, le patron de Facebook a opposé un refus catégorique.

WhatsApp et Instagram ne quitteront pas le giron de Facebook

« Nous avons eu une conversation franche », a tweeté le sénateur Josh Hawley. « Je l’ai mis au défi de faire deux choses pour montrer que Facebook est sérieux sur les questions de l’impartialité, de la protection des données personnelles et de la concurrence », a ajouté le sénateur. La première demande, c’est de vendre WhatsApp et Intagram. La seconde : accepter de « se soumettre à un audit indépendant, extérieur sur la question de la censure », a expliqué John Hawley qui s’en était déjà pris à Facebook à de nombreuses reprises par le passé, notamment quand il était procureur général du Missouri.

Mark Zuckerberg a évidemment rejeté les deux demandes et il ne fallait pas s’attendre au contraire d’autant plus que Facebook continue de renforcer les liens entre WhatsApp et Instagram. Une messagerie commune entre les trois plateformes est d’ailleurs en cours de préparation, ce qui ne va pas dans le sens de calmer les ardeurs. En juillet dernier, les autorités fédérales américaines avaient imposé une amende record de 5 milliards de dollars à Facebook, accusé d’avoir trompé ses utilisateurs. L’entreprise sera également contrainte de subir un contrôle indépendant sur la manière dont elle traite les données personnelles.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Instagram décide de retirer le bouton IGTV de l’application

Instagram décide de retirer le bouton IGTV de sa page d’accueil. Le réseau social a pris note de l’échec de l’application dédiée IGTV, et a donc préféré supprimer le raccourci disponible. De l’aveu d’Instagram, « très peu d’utilisateurs cliquaient sur cette…

Instagram permet enfin de s’échanger des messages privés sur le web

Instagram commence timidement à déployer les messages directs sur le web. Il devient donc possible, lorsque la fonctionnalité est active, de s’échanger des messages privés depuis n’importe quelle plateforme. La fonctionnalité était en test interne depuis de nombreux mois. Le…

TikTok : un SMS suffit pour pirater n’importe quel compte !

TikTok est victime d’une faille de sécurité majeure. Si elle venait à être exploitée, des pirates pourraient s’en servir pour modifier le contenu des vidéos publiées sur la plateforme. En outre, les hackers pourraient également accéder aux données personnelles des…

Facebook OS : le réseau social prépare une alternative à Android

Facebook développe actuellement une alternative à Android. Avec Facebook OS, la firme de Mark Zuckerberg cherche à prendre son indépendance vis à vis de Google. Ce système d’exploitation alternatif est avant tout destiné aux enceintes connectées Portal et aux casques…

Facebook vous traque en permanence même lorsque le GPS est désactivé

Facebook a admis que son application utilise diverses techniques pour collecter les données de localisation des utilisateurs. Désactiver les services GPS sur votre smartphone n’empêche pas le réseau social d’utiliser votre emplacement à des fins de ciblage publicitaire. Facebook récolte…

Antitrust : les États-Unis voudraient séparer Facebook, Instagram et WhatsApp

Selon le Wall Street Journal paru cette semaine, Facebook pourrait faire l’objet d’une injonction préliminaire menée par la commission fédérale américaine dédiée au commerce. Le but de cette enquête serait d’empêcher la firme de renforcer l’interopérabilité entre ces différents services,…