WhatsApp, Instagram : Mark Zuckerberg est catégorique, Facebook ne les cédera pas

 

Mark Zuckerberg ne vendra pas WhatsApp et Instagram pour le plaisir d'une poignée d'élus américains. Le patron de Facebook a rencontré Donald Trump le 19 septembre peu après une réunion privée avec un sénateur américain. Ce dernier se dit préoccupé par le poids de Facebook et sa main mise sur une quantité importante de données personnelles dont la gestion a fait l'objet de nombreuses critiques ces dernières années.

Facebook ne vendra pas WhatsApp et Instagram

Facebook et Google sont régulièrement indexés pour le poids qu'ils représentent sur Internet. Une situation qui inquiète pas mal de personnes et en particulier des élus américains. Une sénatrice souhaite d’ailleurs démanteler les GAFA qui selon elle sont devenus trop puissants. Lors d'une rencontre avec un autre sénateur le jeudi 19 septembre, Mark Zuckerberg s'est une nouvelle fois retrouvé dans une posture d'accusé. Invité à vendre WhatsApp et Instagram, le patron de Facebook a opposé un refus catégorique.

WhatsApp et Instagram ne quitteront pas le giron de Facebook

« Nous avons eu une conversation franche », a tweeté le sénateur Josh Hawley. « Je l’ai mis au défi de faire deux choses pour montrer que Facebook est sérieux sur les questions de l’impartialité, de la protection des données personnelles et de la concurrence », a ajouté le sénateur. La première demande, c'est de vendre WhatsApp et Intagram. La seconde : accepter de « se soumettre à un audit indépendant, extérieur sur la question de la censure », a expliqué John Hawley qui s'en était déjà pris à Facebook à de nombreuses reprises par le passé, notamment quand il était procureur général du Missouri.

Mark Zuckerberg a évidemment rejeté les deux demandes et il ne fallait pas s'attendre au contraire d'autant plus que Facebook continue de renforcer les liens entre WhatsApp et Instagram. Une messagerie commune entre les trois plateformes est d'ailleurs en cours de préparation, ce qui ne va pas dans le sens de calmer les ardeurs. En juillet dernier, les autorités fédérales américaines avaient imposé une amende record de 5 milliards de dollars à Facebook, accusé d'avoir trompé ses utilisateurs. L'entreprise sera également contrainte de subir un contrôle indépendant sur la manière dont elle traite les données personnelles.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
foret amazonienne vente facebook
Des morceaux de la forêt amazonienne sont vendus sur Facebook Marketplace

Des parties de la forêt amazonienne au Brésil ont été mises en vente sur Facebook Marketplace, la section du réseau social dédiée aux ventes entre particuliers. Les internautes derrière ces annonces illégales occupent les terres appartenant aux peuples indigènes sans…

mark zuckerberg faire mal apple
Facebook : Mark Zuckerberg veut “faire mal” à Apple

Il semblerait que Mark Zuckerberg en ait assez du conflit qui oppose Facebook et Apple depuis quelques années. Tim Cook n’a de cesse de critiquer le réseau social sur son utilisation des données, ce qui a visiblement eu raison des…