WhatsApp, Instagram : Mark Zuckerberg est catégorique, Facebook ne les cédera pas

 

Mark Zuckerberg ne vendra pas WhatsApp et Instagram pour le plaisir d'une poignée d'élus américains. Le patron de Facebook a rencontré Donald Trump le 19 septembre peu après une réunion privée avec un sénateur américain. Ce dernier se dit préoccupé par le poids de Facebook et sa main mise sur une quantité importante de données personnelles dont la gestion a fait l'objet de nombreuses critiques ces dernières années.

Facebook ne vendra pas WhatsApp et Instagram

Facebook et Google sont régulièrement indexés pour le poids qu'ils représentent sur Internet. Une situation qui inquiète pas mal de personnes et en particulier des élus américains. Une sénatrice souhaite d’ailleurs démanteler les GAFA qui selon elle sont devenus trop puissants. Lors d'une rencontre avec un autre sénateur le jeudi 19 septembre, Mark Zuckerberg s'est une nouvelle fois retrouvé dans une posture d'accusé. Invité à vendre WhatsApp et Instagram, le patron de Facebook a opposé un refus catégorique.

WhatsApp et Instagram ne quitteront pas le giron de Facebook

« Nous avons eu une conversation franche », a tweeté le sénateur Josh Hawley. « Je l’ai mis au défi de faire deux choses pour montrer que Facebook est sérieux sur les questions de l’impartialité, de la protection des données personnelles et de la concurrence », a ajouté le sénateur. La première demande, c'est de vendre WhatsApp et Intagram. La seconde : accepter de « se soumettre à un audit indépendant, extérieur sur la question de la censure », a expliqué John Hawley qui s'en était déjà pris à Facebook à de nombreuses reprises par le passé, notamment quand il était procureur général du Missouri.

Mark Zuckerberg a évidemment rejeté les deux demandes et il ne fallait pas s'attendre au contraire d'autant plus que Facebook continue de renforcer les liens entre WhatsApp et Instagram. Une messagerie commune entre les trois plateformes est d'ailleurs en cours de préparation, ce qui ne va pas dans le sens de calmer les ardeurs. En juillet dernier, les autorités fédérales américaines avaient imposé une amende record de 5 milliards de dollars à Facebook, accusé d'avoir trompé ses utilisateurs. L'entreprise sera également contrainte de subir un contrôle indépendant sur la manière dont elle traite les données personnelles.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
Facebook Dating
Facebook Dating : l’application de rencontre est disponible en France

Facebook Dating arrive dans l’Hexagone, c’est officiel. Les Français, accompagnés de leurs voisins européens, peuvent dès aujourd’hui se créer un profil sur l’application du réseau social. Déjà testé à travers le monde, le service directement intégré à l’application Facebook, a…

facebook interdit anti vaccin
Facebook interdit désormais les publications anti-vaccins

Facebook va finalement interdire toutes les publications qui dissuadent les internautes de se faire vacciner. Bien décidé à lutter contre la prolifération de fake news, le réseau social s’est engagé à serrer la vis. Dans un second temps, Facebook va…

facebook refuse moderer trump
Facebook interdit désormais les messages qui remettent en cause la Shoah

Facebook va finalement interdire les contenus négationnistes dans le monde entier. Jusqu’ici, le réseau social de Mark Zuckerberg se contentait d’appliquer la législation en vigueur pays par pays. Les publications niant l’Holocauste étaient ainsi bannies en France et en Allemagne mais…

facebook censure photo oignons trop sexy
Facebook censure une photo d’oignons, ils seraient “trop sexy”

Facebook vient de censurer une photo montrant des oignons. D’après l’algorithme du réseau social, le cliché est “trop sexualisé” pour être publié sur la plateforme. Une nouvelle fois, l’algorithme de Facebook a fait de l’excès de zèle.  Ce 3 octobre 2020, Jackson…

twitter suspend comptes mort trump
Twitter suspend les comptes qui souhaitent la mort de Donald Trump

Twitter suspend les comptes qui souhaitent à plusieurs reprises la mort de Donald Trump. Atteint du coronavirus, le président des Etats-Unis a en effet été hospitalisé pendant plusieurs jours. Facebook et TikTok ont annoncé des mesures similaires contre les internautes…