Facebook confirme la fusion de WhatsApp, Instagram et Messenger dès 2020

Facebook a finalement confirmé la future fusion des messageries WhatsApp, Instagram et Facebook Messenger. D’après Mark Zuckerberg, le PDG du réseau social, cette opération aboutira au plus tôt en 2020. 

facebook fusion whatsapp messenger instagram

Souvenez-vous : il y a quelques jours, un rapport du New York Times assurait que Facebook allait unir les messageries des applications Messenger, Instagram et WhatsApp. L’objectif du réseau social ? Mettre sur pied le concurrent ultime d’iMessages et Android Messages pour devenir le moyen de communication favori des internautes.

Facebook annonce la fusion de WhatsApp, Instagram et Messenger : qu’est-ce qui va changer ?

Quelques jours après la parution de ce rapport, Facebook a présenté des résultats trimestriels record, avec plus de 2,3 milliards d’utilisateurs actifs par mois et un bénéfice net en hausse de 21%. Dans la foulée, Mark Zuckerberg a confirmé le projet de fusion des messageries instantanées, rapportent nos confrères de Business Insider.

« Il nous reste encore beaucoup à apprendre avant de finaliser les plans. Et puis, bien sûr, ce sera un projet à long terme qui, je pense, se concrétisera probablement en 2020, ou plus tard » explique le PDG de Facebook. « Nous voulons créer les meilleures expériences de messagerie possibles, et les gens veulent que ce soit rapide, simple, fiable et privé. Nous réfléchissons aux moyens pour rendre plus aisée la communication avec votre famille et vos amis via tous les réseaux » continue le dirigeant, très critiqué pour la manière dont il gère l’entreprise.

Lire aussi : WhatsApp assure « collecter peu de données » partagées illégalement à Facebook

WhatsApp, Messenger et Instagram conserveront néanmoins une certaine indépendance. Par contre, un utilisateur sur Messenger sera libre de communiquer avec un internaute sur WhatsApp sans devoir changer d’application. Les 3 messageries seront ainsi connectées les unes aux autres.

Pour Zuckerberg, c’est surtout l’occasion d’utiliser la technologie de cryptage de WhatsApp à toutes les messageries du groupe. Cette technologie permet en effet de s’assurer qu’un message envoyé ne peut être lu que par son destinataire et non pas intercepté par des pirates. « Les gens aiment vraiment ça dans WhatsApp. Je pense dans cette direction que nous devrions aller à l’avenir. Je pense qu’il est possible d’utiliser le travail que nous avons réalisé avec WhatsApp dans différentes expériences de messagerie » estime le chef d’entreprise. Pour rappel, Facebook a racheté WhatsApp en 2014 pour un montant de 19 milliards de dollars.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Messenger de retour dans l’application Facebook ?

Mise à jour 15/04/2019 : ajout de la déclaration officielle de Facebook Messenger devrait faire son grand retour sur l’application du réseau social Facebook. La fonctionnalité avait disparu il y a plusieurs années, forçant les utilisateurs à installer une second…

Facebook vous espionne même si vous désactivez votre compte

Facebook continue de vous espionner après la désactivation de votre compte. Interrogé sur la question, le réseau social admet sans détour que la collecte de données se poursuit jusqu’à la suppression définitive de votre profil. Les utilisateurs qui souhaitent faire une croix sur…

Facebook dévoile comment fonctionne vraiment votre fil d’actualité

Facebook a décidé de faire preuve de transparence. Le réseau social déploie aujourd’hui une nouvelle fonctionnalité qui va permettre à ses utilisateurs de mieux comprendre le fonctionnement de leur fil d’actualité. Un bouton en haut à droite de chaque publication va…

La SNCF va vendre des billets de train via Facebook Messenger

La SNCF va désormais proposer la vente de billets par l’intermédiaire de l’application Facebook Messenger. Son assistant Ouibot va aider les utilisateurs à trouver le trajet adéquat, comme il pouvait déjà le faire avant, puis de l’acheter directement, ce qui…