Twitter : des pirates s’emparent d’un compte Google officiel pour arnaquer ses 800 000 followers

Le compte Twitter officiel Google G Suite a été victime d’un piratage : des hackers détourné ce compte pour lancer une arnaque aux Bitcoin auprès de plus de 800.000 followers. Ce type d’arnaques se multiplie dangereusement sur le réseau social avec un nombre grandissant de comptes de personnalités et d’entreprises qui se retrouvent malgré elles à faire la promotion de cybercriminels. Un problème qui préoccupe Twitter mais les mesures pour y mettre fin tardent à se concrétiser. 

Le comtpe twitter de Google G Suite a été piraté

Twitter fait face à un problème de plus en plus inquiétant : des pirates usurpent l’identité de personnalités et d’entreprises pour faire la promotion d’arnaques au Bitcoin. Ces dernières se présentent toujours de la même manière : un post officiel prétend qu’un nombre défini de Bitcoin fait l’objet d’un giveaway, terme anglais qui signifie « distribution de prix ». Lorsque l’internaute clique, une page comportant une adresse de compte Bitcoin propose à l’internaute d’envoyer une somme (jusqu’à deux Bitcoin, parfois davantage), pour recevoir encore plus d’argent.

Un compte Twitter officiel de Google a servi à lancer une arnaque aux Bitcoin

Pour mettre l’internaute en confiance, les pirates prétendent généralement que ce dépôt vise à vérifier leur identité. Une barre censée montrer à quel point la réserve de bitcoin « gratuit » fond comme neige au soleil le presse de prendre une décision rapide. Hélas, le fait d’envoyer de l’argent ne fait que délester l’internaute victime de l’arnaque de ses cryptomonnaies. Certaines personnalités comme Elon Musk sont régulièrement victimes de ce genre d’arnaque. Plus récemment, les comptes de Nicolas Sarkozy et Bernard Tapie ont été victimes de la même arnaque au Bitcoin.

Mardi, le compte officiel Google G Suite (celui de la suite bureautique de Google), postait ce message à ses 800 000 followers : « Google offre 10000 Bitcoins (BTC) à toute sa communauté! Nous avons décidé de faire la plus grosse distribution de Bitcoin au monde! Désormais vous pouvez faire des paiements dans Gsuite en utilisant des cryptomonnaies. Participez à cette distribution ». Suivi d’une adresse « m-tesla.pw » assez louche pour Google.  Le message, repéré par de nombreux internautes est resté en ligne une heure avant d’être supprimé.

Twitter tente depuis un certain temps d’endiguer les arnaques au Bitcoin et promet une solution à plus ou moins court terme. Pour l’heure, néanmoins, elles continuent de se multiplier, fort du cours très élevé du Bitcoin. Bien entendu, si vous tombez sur ce genre de message, quel que soit le compte ou la langue du post, nous vous recommandons vivement de ne pas cliquer sur le lien et de le signaler à Twitter. Avez-vous déjà failli vous faire piéger par une arnaque aux Bitcoin ? Partagez votre retour dans les commentaires.

Lire aussi : il vend pour 2 millions d’euros de Bitcoin à Nice mais repart avec de faux billets

Ernst Mulders (@ernstmul) via Twitter

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Dell : une faille de sécurité permet de pirater ses PC à distance

Un chercheur en sécurité a identifié une faille de sécurité qui touche les PC Dell et plus précisément l’application SupportAssist qui est installée par défaut sur toutes les machines du constructeur. Avec cette faille, les ordinateurs portables et de bureau…

Gare au SMS qui vide votre compte bancaire !

Un SMS frauduleux envoyé par des pirates peut vider votre compte bancaire. Une cliente en a fait les frais en voyant son compte débité de la somme de 6 000 euros. Cette opération, elle affirme ne l’avoir jamais faite. Le…

Voici le top 10 des pires mots de passe

Le top 10 des mots de passe les plus vulnérables au piratage a été dressé par une étude britannique. Pour mettre sur pied cette liste, le National cyber security centre (NCSC) s’est intéressé aux 100 000 mots de passe les plus…

Internet Explorer : Microsoft refuse de corriger une faille de sécurité critique

Internet Explorer est victime d’une nouvelle faille de sécurité critique, rapporte un chercheur en cybersécurité. Malgré les risques encourus par les utilisateurs, Microsoft refuse de proposer un correctif dans les plus brefs délais. Pour forcer la main de la firme, le chercheur a révélé l’existence de…