Bitcoin : des pirates usurpent l’identité de Sarkozy et Tapie pour voler les internautes

Le Bitcoin, ça rapporte aussi de l’argent aux pirates. Un site frauduleux, qui diffuse des publicités sur des pages spécialisées considérées comme légitimes, usurpent l’identité de l’homme d’affaire Bernard Tapie ou de l’ancien président de la République Nicolas Sarkozy pour voler les internautes.

exemple de publicités frauduleuses liées au bitcoin
Exemple de publicités renvoyant vers des arnaques

Attention ! Les pirates d’un faux site de vente de cryptomonnaie tentent d’attirer et de voler les internautes avec des publicités mensongères affichées sur plusieurs pages populaires liées au Bitcoin et à ses comparses, comme la bien connue coindesk.com. Les bannières publicitaires renvoyant vers ce site frauduleux utilisent l’image d’investisseurs comme Bernard Tapie ou de politiques comme Nicolas Sarkozy pour capter l’attention des utilisateurs, rapportent Les Echos.

Bitcoin : les pirates usurpent l’identité de Sarkozy et Tapie pour voler de l’argent aux internautes

« Enfin guéri du cancer, Bernard Tapie vient d’annoncer qu’il s’apprête à investir 30 millions d’euros dans une société de cryptomonnaie », « Bernard Tapie dévoile son secret pour faire fortune rapidement », voilà le genre de slogans qu’on peut retrouver sur ces pubs. L’homme d’affaires va d’ailleurs porter plainte pour l’utilisation non autorisée de son image et pour fraude, a indiqué son avocat au quotidien.

Idem du côté de Nicolas Sarkozy. De faux articles font croire que l’ancien président de la République aurait investi des millions d’euros dans la société en question. Il n’en est rien. Son attachée de presse l’a confirmé et une plainte pourrait être déposée. Facebook et Google se sont attaqués aux publicités sur le Bitcoin les cryptomonnaies pour éviter ce genre de situation, mais certaines arrivent à passer entre les mailles du filet.

Les victimes d’arnaques au Bitcoin de plus en plus nombreuses

Derrière toutes ces manœuvres, Crypto Suisse Capital, entreprise dans le viseur de l’autorité des marchés financiers (AMF). L’une des nombreuses sociétés à avoir choisi ce créneau de l’arnaque. Selon l’AMF, le nombre de victimes et le montant moyen des préjudices subis est en nette hausse en 2018. A la fin du mois d’août de cette année, l’institution financière recensait déjà une perte de 31 millions d’euros en France.

Il est fréquent pour les arnaqueurs d’usurper l’identité de personnalités afin de persuader les internautes qu’il s’agit bien d’un service légitime. L’exemple le plus frappant est le cas répété d’arnaque au Bitcoin avec de faux comptes Twitter d’Elon Musk, le patron de Tesla. Cela fait des mois que cette technique est surexploitée et le réseau social a bien du mal à y mettre un terme. Les publications piégeuses de ces faux Elon Musk sont même parfois mises en avant par le système de posts sponsorisés.

Lire aussi : Bitcoin : les gains des cryptomonnaies bientôt imposés en France au taux fixe de 30%

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !