Windows 11 : cette application pour installer le Google Play Store cache en fait un malware, supprimez-la !

 

Depuis qu’il est possible de faire tourner les applications Android sur Windows 11, les applications facilitant le processus se multiplient. Certaines, néanmoins, ne sont pas aussi bienveillantes qu’elles le prétendent. C’est notamment le cas de Windows Toolbox, qui renferme en réalité un malware qui exécute des scripts malicieux et espionne le PC infecté.

applis android windows
Crédits : Microsoft

Si Windows 11 n’a pas été la révolution attendue, le système d’exploitation possède toutefois un argument de taille : la possibilité de faire tourner des applications Android. La fonctionnalité s’est certes fait quelque peu attendre, mais elle est aujourd’hui bel et bien là. Toutefois, les utilisateurs doivent pour l’heure se contenter de l’Amazon AppStore. Mais, comme chaque limitation sur PC, il existe une solution pour la contourner.

Ainsi, plusieurs applications non officielles permettent d’installer le Google Play Store sur Windows 11 et, par extension, les applications Android que celui-ci héberge. Reste encore à choisir avec prudence parmi la flopée de propositions, car le risque de se faire infecter par un malware n’est jamais loin. Une nouvelle preuve, repérée par nos confrères de Bleeping Computer, confirme cette règle. Il s’agit aujourd’hui de l’utilitaire nommé Windows Toolbox.

Sur le même sujet : Windows 11 — une nouvelle build élimine un bug qui ralentit le démarrage du PC

Attention à cette fausse application Windows 11, c’est un piège

Publié sur Github, ce dernier compte déjà de nombreux téléchargements à son actif. Il a aujourd’hui été supprimé de la plateforme, mais le mal est déjà fait. Selon Bleeping Computer, Windows Toolbow installe en réalité des extensions Chrome malveillantes et exécute des scripts capables de planifier des tâches et d’empêcher la réalisation d’autres processus.

À cela s’ajoute la création d’un dossier « systemfile » qui renferme les profils copiés de Chrome, Edge et Brave pour récupérer les données personnelles de la victime. On peut par exemple y retrouver les informations de localisation de l’utilisateur. Enfin, en tentant de se rendre sur le site de WhatsApp, la victime est redirigée vers des sites malveillants qui tentent de les arnaquer.

Face à cette menace bien réelle, on vous conseille d’attendre un peu avant de vous jeter vers des applications non officielles pour installer le Google Play Store. À en croire les différentes bêta déployées par Microsoft, celui-ci ne devrait pas tarder à arriver sur nos PC. D’ici là, il existe d’autres solutions pour installer des APK d’applications Android.

Source : Bleeping Computer



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !