Test Samsung Galaxy A23 5G : prestations équilibrées mais sans panache

 
  • 244.88€
    Voir l'offre
  • 246.38€
    Voir l'offre
  • 247.44€
    Voir l'offre
  • 250€
    Voir l'offre
  • 250.99€
    Voir l'offre

La 5G se démocratise. Pour profiter de l’internet mobile très haut débit, il n’est plus nécessaire de casser sa tirelire. Pour 300 euros, Samsung casse les prix avec ce Galaxy A23. Revers de la médaille, le constructeur a procédé à quelques concessions sur l’électronique embarquée. Bon plan ou smartphone à éviter, on vous dit tout sur ce téléphone.

  • Rakuten
    238€
    Découvrir l'offre
  • Fnac
    247€
    Découvrir l'offre
  • Cdiscount
    274.32€
    Découvrir l'offre
  • Amazon
    288.08€
    Découvrir l'offre
  • Darty
    299€
    Découvrir l'offre
  • Boulanger
    299€
    Découvrir l'offre
  • RueDuCommerce
    309€
    Découvrir l'offre
  • E.Leclerc
    319€
    Découvrir l'offre
  • Samsung
    319€
    Découvrir l'offre
Plus d'offres

Samsung est un leader du marché de l’électronique et plus particulièrement des smartphones grâce à l’innovation de ses produits, mais aussi grâce à ses ventes gigantesques. Celles-ci sont importantes dans le segment haut de gamme, mais c’est bien des modèles moins sophistiqués et surtout plus abordables qui constituent l’essentiel de ses ventes. Nous vous relayons, il y a quelques semaines, que 60% des smartphones Samsung vendus coutent moins de 200 euros. Dans ce contexte, le Samsung Galaxy A23 5G n’est pas un concentré d’innovations en tout genre. C’est un smartphone d’entrée de gamme, même si le constructeur a aussi dans son catalogue un autre smartphone encore moins cher, le A13 5G, lequel se positionne sous la barre des 200 euros. Le constructeur sud-coréen a procédé à quelques économies pour calibrer un smartphone à 300 euros.

Fiche technique

 Samsung Galaxy A23 5G
ÉcranPLS LLCD 6,6", FHD+ 120 Hz (403 dpi)
ChipsetSnapdragon 695 octocore 2.2 Ghz
RAM4 Go
Stockage64 Go
Stockage externeMicroSD (jusqu’à 1To)
Photo- Optique principale f/1.8 (capteur 50 MP) OIS
- Optique ultra grand-angle f/2.2 (capteur 5 MP)
- Optique macro f/2.4 (capteur 2 MP)
- Optique portrait f/2.4 (capteur 5MP)
- Optique en façade f/2.2 (8 MP)
VidéoFull HD @ 30fps
Batterie5000 mAh
ChargeRapide, 25 W
Double SIMOui
5GOui
BiométrieReconnaissance faciale / Lecteur d’empreinte sur le bouton ON/OFF
Dimensions165.4 x 76.9 x 8.4 mm
Poids197 g

Le Samsung A23 5G exploite un SoC légèrement plus puissant que son petit frère A13 5G (Dimensity 700 de MediaTek). À part cela, ils partagent des spécifications similaires ou identiques. Par rapport aux modèles d’entrée de gamme Galaxy A, ce téléphone profite d’une fréquence de rafraichissement maximale de 120 Hz, contre 90 Hz sur les A04s et A13 5G.

Un double slot nanoSIM et un espace externe MicroSD

Prix et disponibilité

En France, le Samsung A23 est exclusivement proposé dans sa version très haut débit 5G, alors qu’il existe bien une version 4G dans d’autres pays. II est déjà disponible sur le site du constructeur sud-coréen, mais également chez les opérateurs et détaillants au prix public de 319 euros pour la seule et unique version avec 64 Go de mémoire de stockage. Une offre spéciale baisse temporairement le prix facial à 299 euros. Sur ce créneau des téléphones à moins de 300 euros, la concurrence est coriace. On trouve par exemple le OnePlus Nord CE 2 ou le Xiaomi Note 10, le Motorola G62 ou encore le Realme 9 4G, mais sans 5G. Il partage d’ailleurs beaucoup de spécifications avec le Realme 9 5G (SoC, batterie, RAM, taille et fréquence de rafraichissement de l’écran…) pour quelques dizaines d’euros de plus.

Le Samsung A23 5G est disponible pour le marché français en bleu clair, en plus des classiques noir ou blanc. Ce n’est pas stricto sensu un téléphone d’entrée de gamme, mais nous nous permettons cette généralisation étant donné ses spécifications et son positionnement tarifaire. Samsung propose également une version légèrement plus performante avec le A33 5G ou mieux le A53 5G. Dans la série Galaxy A, le constructeur coréen commercialise également les entrées de gamme A04s et A13 5G. Ce téléphone est vendu avec un câble USB-C de 93 cm, mais sans chargeur.

Le Samsung Galaxy A23 5G ne fournit pas de chargeur

  • Rakuten
    238€
    Découvrir l'offre
  • Fnac
    247€
    Découvrir l'offre
  • Cdiscount
    274.32€
    Découvrir l'offre
  • Amazon
    288.08€
    Découvrir l'offre
  • Darty
    299€
    Découvrir l'offre
  • Boulanger
    299€
    Découvrir l'offre
  • RueDuCommerce
    309€
    Découvrir l'offre
  • E.Leclerc
    319€
    Découvrir l'offre
  • Samsung
    319€
    Découvrir l'offre
Plus d'offres

Design

Vous aimez le design du A33 5G ou du A53 5G ? Alors vous aimerez forcément celui du A23 5G. Samsung ne s’est pas trop décarcassé dans le look. Les dos sont identiques avec un bloc optique rectangulaire dans le coin supérieur gauche, 4 objectifs en quinconce et une LED pour le flash. Le bloc photo s’intègre mieux dans le corps de l’appareil avec des courbes plus douces. Il ressemble à celui d’un OnePlus 9 Pro ou d’un Oppo X3. Les dos étant les principaux éléments visuels distinguant un smartphone d’un autre, le constructeur coréen n’a pas visé l’originalité, mais un design pour plaire au plus grand nombre. Le dos plastique mat des A33 5G et A53 5G a été conservé. La matière est certes moins noble que le verre ou le métal, mais pour un téléphone d’entrée de gamme, le choix est plus légitime. En outre, les risques de traces de doigts sont faibles.

Les différences sont plus subtiles pour identifier un A23 5G. En premier lieu, la caméra faciale est en forme de goutte d’eau. La taille de celle-ci rétrécit dans la série Galaxy A chaque fois que l’on monte en gamme. Si la caméra de selfie n’est qu’un poinçon pour le A53 5G, elle est assez imposante sur ce nouveau téléphone. Les flancs en plastique brillant sur le A53 5G, abandonnés pour des bords mats sur le A33 5G, se retrouvent sur ce smartphone. En fait, pour reconnaitre un A23 5G, il faut regarder en dessous. Il a bien un port USB de type C au centre et une ouïe pour le haut-parleur à sa droite, mais ce Samsung embarque un truc dingue en cette fin 2022… une prise micro jack ! Les esprits chagrins diront que « beaucoup » de smartphone d’entrée de gamme en possèdent un également. Certes, le OnePlus Nord CE 2 ou Xiaomi Note 10 en sont aussi équipés, mais la mode des écouteurs true wireless a condamné cette pratique prise.

Comme pour son ancêtre A22 5G, l’A23 5G se déverrouille avec la caméra faciale ou le lecteur d’empreinte. Celui-ci minimaliste puisqu’il est dissimulé dans le bouton ON/OFF. Malgré tout, il nous a toujours donné entière satisfaction : il est rapide et bénéficie d’une authentification sérieuse.

Comme déjà vu sur l’A22, Samsung récidive avec le slot embarquant deux nanoSIM physiques alors que les modèles haut de gamme préfèrent la deuxième carte Sim sous la forme électronique (eSIM). Dans cet espace, on trouve encore un logement pour une microSD d’une mémoire maximale de 1 To. Dommage que la microSD soit réservée aux téléphones d’entrée de gamme, c’est tellement pratique. Même si la batterie n’est pas amovible, le Samsung A23 5G bénéficie d’un excellent indice de réparabilité, en l’occurrence 8,1/10. Meilleur qu’un Honor Magic 4 Lite (7,8) ou d’un OnePlus Nord CE 2 (8). Il est donc possible aux plus bricoleurs d’entre nous de le réparer à moindres frais.

Écran

Pour un téléphone d’entrée de gamme, le constructeur sud-coréen n’a pas lésiné sur la taille de l’écran. L’A23 5G arbore un écran de 6,6 pouces aux coins très arrondis, plus grand que celui du moyenne gamme A33 5G et même du haut de gamme A53 5G. Pourtant, c’est la même diagonale que celle des modèles inférieurs (A04s et A13 5G), beaucoup plus réactive. Certes, ce n’est pas la meilleure dalle, mais sa technologie LCD PLS suffira pour un usage ordinaire et quotidien. Pour les habitués des écrans OLED et consors, bien calibrés, avec des couleurs éclatantes ou des nuances de noirs, il faudra faire des concessions. À défaut d’exceller dans le rendu colorimétrique (notamment en hautes lumières et basses lumières), cet écran surprend par sa luminosité. Le rétroéclairage à 50% (pour nos tests) est aussi puissant que la luminosité d’autres modèles à 75%. Ainsi, à 25%, il est parfaitement exploitable à l’intérieur comme en extérieur. C’est donc, 25% d’économie d’énergie facilement gagné par rapport à un autre smartphone. En revanche, sa luminosité maximale est en dessous de ses concurrents.

Samsung met en avant que l’écran peut atteindre un taux de rafraichissement de 120 Hz. Il est précisé « en mode Adaptative ». Or cette fréquence est par nature non permanente. Elle pourra descendre à 60 Hz, dans la plupart des cas. Cette adaptation invisible est bénéfique pour la batterie, moins pour le passage d’une app ou d’un usage à un autre. Le smartphone mettra en effet quelques secondes pour monter à 120 Hz dans les jeux vidéo, puis repasser à 60Hz pour regarder des photos. Enfin, notez que l'écran est protégé par un verre Gorilla Glass 5.

Audio

Le son est souvent le parent pauvre des téléphones d’entrée de gamme. Les constructeurs restant sur le basique. Sur ce Galaxy A23 5G, Samsung a été plutôt soigneux. Certes, il n’existe qu’un haut-parleur, mais il est équilibré et jouit d’une pression sonore élevée. Il ne sature pas même à volume maximum. Les différentes fréquences du spectre sonore sont aisément reconnaissables. Comme souvent sur les téléphones, les médiums sont surreprésentés, mais le haut-parleur d’un téléphone sert avant tout pour le mode mains libres. Les aigus et surtout les graves manquent d’amplitudes, mais rien de rédhibitoire.

Comme nous vous l’indiquions plus haut, les écouteurs et casques « vintage » avec une prise micro jack sont utilisable sur ce téléphone. Pourtant, il faudra passer sur un modèle sans-fil pour exploiter le Dolby Atmos. Celui-ci apporte réellement une meilleure immersion sonore, quel que soit l’accessoire Bluetooth connecté. On peut l’activer directement depuis la fenêtre de configuration rapide.

En plus de l'égaliseur manuel, Samsung s'adapte aux différents types d'utilisateurs

Marketing oblige, l’expérience sonore est encore meilleure avec des produits Samsung. Nous avons testé ce smartphone A23 5G avec des écouteurs également Samsung. Le son est encore meilleur, car les écouteurs true wireless tirent totalement parti du téléphone. Comme son nom l’indique, le SSC -Scalable codec- (disponible uniquement sur certains appareils de la marque) s’adapte. Il s’adapte à la qualité de la transmission Bluetooth. Il sera donc d’autant plus performant avec une liaison Bluetooth 5.1 (offerte par l’A23 5G) qu’avec une liaison 4.3 par exemple. Le son HD est possible avec ce codec Samsung. Avec des écouteurs haut de gamme (Samsung Buds 2 Pro), le codec identifié est le SSC, mais le taux d’échantillonnage est du 48 kHz avec une profondeur de 24 bits. Malheureusement (et logiquement), le son Dolby Atmos se désactive automatiquement quand on active le son 360 sur nos écouteurs haut de gamme. Il donne de la pêche aux morceaux manquant d’amplification.

4 capteurs en façade et seulement 4 Go de mémoire vive

  • Rakuten
    238€
    Découvrir l'offre
  • Fnac
    247€
    Découvrir l'offre
  • Cdiscount
    274.32€
    Découvrir l'offre
  • Amazon
    288.08€
    Découvrir l'offre
  • Darty
    299€
    Découvrir l'offre
  • Boulanger
    299€
    Découvrir l'offre
  • RueDuCommerce
    309€
    Découvrir l'offre
  • E.Leclerc
    319€
    Découvrir l'offre
  • Samsung
    319€
    Découvrir l'offre
Plus d'offres

Performances

Le constructeur sud-coréen a équipé son dernier rejeton de la famille Galaxy A d’un SoC Snapdragon 695 de Qualcomm, capable de supporter le très haut débit. C’est une architecture à base de processeur Kryo 660 8 cœurs composés d’un Cortex A55 battant à 1800 MHz et de 2 cœurs Cortex A78 palpitant à 2200 MHz, gravé en 6 nm. Le même SoC que le OnePlus Nord CE 2 Lite 5G, le Poco X4 Pro, ou le plus haut de gamme Nokia X30. Mais ce Samsung n’embarque que 4 Go de mémoire vive, contrairement aux smartphones précités. C’est le strict minimum. En usage ordinaire, pas de souci, mais pour des applications gourmandes en ressources ou pour le multitâche, de légers ralentissements sont à prévoir.

La partie affichage est dévolue à l’Adreno 619. Ce GPU est 30% plus rapide que son prédécesseur. C’est grâce à lui que l’écran peut briller à 120 Hz en fréquence adaptative. Malgré tout, en jeu vidéo, il trouve rapidement ses limites. Sur du Candy Crush ou Wild Rift, vous pourrez toutefois passer de bons moments. Sur Genshin Impact, le jeu se borne par défaut à une qualité de graphisme faible pour un affichage fluide. Mais, comme tout lecteur de Phonandroid, vous savez que ce jeu met à mal les meilleurs smartphones.

Au-delà d'une qualité de graphismes faible , Genshin Impact montre quelques signes de ralentissements

Batterie et charge

L’autonomie d’un portable n’est pas un critère accessoire. Pour un modèle petit budget, c’est parfois l’un des principaux critères de choix. Pour un téléphone 5G, cette donnée est même cruciale. Le Samsung Galaxy A23 5G embarque une batterie Li-Po d’une capacité officielle de 5000 mAh, de 4860 mAh d’après Aida64. C’est donc la même capacité que ses grands frères A33 5G ou A53 5G, mais le SoC n’est pas le même. C’est toujours un octocœur, mais il bat plus lentement, au pire 200 MHz de moins. D’après PC Mark Work, l’autonomie atteint les 12h25mn. C’est déjà élevé. En pratique, la batterie tient sans souci deux jours sans charge, pour peu que l’on entre dans les Paramètres puis Écran et que l’on décoche « Adaptative » dans la rubrique « Fluidité des mouvements ». L’écran se cantonnera alors à une fréquence de rafraîchissement de 60 Hz et consommera donc jusqu’à deux fois moins que la fréquence « Adaptative », réglée par défaut.

En usage normal

Toujours d’après PC Mark Work, la batterie avec le mode sombre activé (directement depuis la fenêtre de configuration rapide), quelques milliampères supplémentaires de gagner. Il est encore possible de récupérer encore de quelques heures d’utilisation en activant le mode Économie d’énergie et en passant dans les Paramètres. Ce mode est moins restrictif que chez les Google Pixel, mais offre de belles économies d’électricité. Nous avons ainsi pu atteindre les 20h36mn de fonctionnement avec PC Mark Work. C’est l’équivalent de presque 3 jours de travail non-stop. Certes, le Realme 9 fait encore mieux, mais gagner 8h de batterie en plus. C’est énorme. De plus, nous nous étendions tantôt sur l’impressionnante luminosité de l’écran. Il est donc possible de réduire le rétroéclairage pour utiliser ce smartphone encore plus longtemps. A 25%, il offre encore un rétroéclairage comparable d’un smartphone avec une luminosité de 50%.

Plusieurs possibilités pour augmenter la vie de la batterie

Après avoir vu le versant « décharge », passons de l’autre côté de la vallée pour voir le versant « recharge ». Samsung met en exergue que son dernier rejeton de la série Galaxy A supporte la charge rapide 25W. D’après nos tests, le Samsung Galaxy A23 5G se charge vite quand le chargeur tient la route. Avec un chargeur rapide 25W, la charge complète (0 à 100%) a nécessité 1h11. Pour rentrer dans les détails, la jauge de la batterie est passée (téléphone allumé) de 0 à 7% en 5 min, 27% en 15 min, 55% en 30 min, soit une charge de 10% environ toutes les 5 min. À titre de comparaison, en charge normale, 5 min ne chargeait l’accumulateur qu’à 1%, 15 min qu’à 5%, 20 min, qu’à 8%. Une charge complète nécessite 3h12 avec un chargeur ordinaire.

Si la charge rapide de ce Samsung ne tutoie pas les meilleurs smartphones du genre, elle a le mérite d’exister, surtout pour un téléphone dans les 300 euros. Le Realme 9 4G était dans le même niveau de charge rapide. Dommage, toutefois, que le constructeur coréen ait fait l’impasse sur le chargeur, à la différence du OnePlus Nord CE 2, par exemple. Ce dernier proposant une charge rapide 65W.

Environnement

Sur ce Galaxy A23 5G, nous n’avons pas affaire avec la dernière version du système d’exploitation mobile de Google. Il faudra ainsi se contenter d’un Android 12 aka Snow Cone. N’escomptez donc pas les nouveautés d’Android 13. Pour pouvoir en bénéficier, il faudra patienter jusqu’en janvier 2023. Qu’importe : la surcouche logicielle Samsung (One UI 4.1) demeure agréable à l’usage, à tel point que les utilisateurs Samsung sont parfois perdus sur d’autres téléphones Android.

Le Samsung A23 5G est propulsé par Android 12 avec la surcouche One UI 4.1

Le constructeur sud-coréen a en effet implémenté quelques fonctions ultra-pratiques comme l’excellent Maintenance de l’appareil qui surveille la gestion des ressources (batterie, mémoire de stockage et vive) et l’optimise en un clic. Il est d’ailleurs possible d’installer ce programme en widget. Le système de sécurisation Knox est également à porter au bénéfice de ce smartphone. Comme souvent chez Samsung, le smartphone fourmille d’apps préinstallées, celle de l’écosystème du constructeur (Samsung O, Galaxy Store…), mais d’autres également (Disney+, TikTok, Spotify, Onedrive, Outlook…). On peut les désinstaller pour regagner un peu d’espace de stockage.

Dans les paramètres ou en widgets, plusieurs possibilités d'optimisation du téléphone

Reconnaissance faciale ou par empreinte

  • Rakuten
    238€
    Découvrir l'offre
  • Fnac
    247€
    Découvrir l'offre
  • Cdiscount
    274.32€
    Découvrir l'offre
  • Amazon
    288.08€
    Découvrir l'offre
  • Darty
    299€
    Découvrir l'offre
  • Boulanger
    299€
    Découvrir l'offre
  • RueDuCommerce
    309€
    Découvrir l'offre
  • E.Leclerc
    319€
    Découvrir l'offre
  • Samsung
    319€
    Découvrir l'offre
Plus d'offres

Photo, la taille ne fait pas tout

Sur un smartphone lancé à moins de 300 euros, on ne s’attendait pas à profiter d’une image fantastique. Mais, vraiment, ce Samsung Galaxy A23 5G n’est pas le photophone bon marché de l’année. Certes, il est pourvu d’un capteur principal de 50 mégapixels (ouverture F/1.8), mais il ne brille vraiment pas. Tout d'abord, cette définition ne fonctionne uniquement qu’en 1x. Ensuite, le format est impérativement de 3:4, alors que nos écrans sont généralement 16:9 ou 16:10. Le gain esthétique entre une photo 50 Mpx (6120 x 8160) et une photo normale 9 Mpx (2296 x 4080) n’est pas concluant alors que le cliché « HD » pèse 3 fois plus… De manière générale, les couleurs sont pâlichonnes et l’image manque de contraste.

Le mode photo 50 mégapixels est très limité

En outre, n’escomptez pas utiliser le zoom pour attraper un détail. Le zoom optique est absent tandis que le zoom numérique est anecdotique. Au-delà de 2x, le lissage n’est pas mauvais, il est épouvantable, même avec une lumière forte. Les photos deviennent des œuvres impressionnistes avec des taches de couleurs, sans détails. Le zoom numérique monte à 10x, mais c’est une offense pour les yeux. Le contraste est inexistant, les formes à peine discernables.

De nombreuses options dans les paramètres photo/vidéo

L’ultra grand angle est en revanche appréciable. Il couvre un champ de vision important (1,13 mm). Malheureusement, la définition de ce capteur n’est que de 5 mégapixels (2560 x 1440) et sa luminosité est plus faible (f/2.2). Dans les spécifications, on trouve un capteur dévolu à la photo macro (entre 3 et 5 cm du sujet). Il a le mérite d’exister, mais sa faible définition (900 x 1600 pixels soit 2 Mpx) et sa qualité sont plus que discutables. Il crée sur ses photos un halo de netteté et luminosité en son centre. Personnellement, nous préférons prendre une photo en 1x (en 9 Mpx ou mieux 50 Mpx) et utiliser un logiciel de retouche pour recadrer la photo et opérer quelques retouches. Enfin, Le Galaxy A23 5G est pourvu d'un 4e capteur dédié au portrait de 8 mégapixels.

Ce tableau peu flatteur des capacités photo du Samsung Galaxy A23 5G ne s’arrête pas qu'aux photos de jour. Avec une ouverture de f/1.8, on aurait pu s’attendre à de belles couleurs et bon contraste en temps maussade voir au crépuscule ou à l’aurore. Malheureusement, les détails sont inexistants dans les zones sombres et même les zones plus claires. Il existe bien un mode Nuit, mais il faut aller le chercher dans les modes Plus. La marge de manœuvre est alors limitée : aucun zoom n’est possible. Le mode de nuit récupère quelques diapos, mais le résultat n’est pas à la hauteur d’autres concurrents comme le Xiaomi Redmi 10. On comprend, de manière générale, que l’intelligence artificielle est inexistante sur ce smartphone. Les photos sont brutes de décoffrage.

Impression, nuit noire, Samsung A23 5G

Vu le palmarès en photo, le Samsung Galaxy A23 5G n’est pas non plus un foudre de guerre en vidéo. Il enregistre en Full HD (1920 x 1080) ou en HD (1280 x 720), en 30 images par seconde. Comme déjà dit en photo, les couleurs sont blafardes, les contrastes défaillent et les images manquent de piqués. C’est encore pire quand la lumière est faible. Les vidéos, à cause d’un lissage numérique outrancier, deviennent vite des compositions de taches de couleurs.

Avec 2 Mpx, le mode macro n'est pas concluant

Samsung A23 5G : pour qui, pourquoi l’acheter ?

Si vous recherchez un smartphone puissant pour exploiter les derniers jeux ou des applications consommatrices en processeur ou IA, ce smartphone d’entrée de gamme devrait vous décevoir. Mais, il n’est pas positionné ou commercialisé pour exploser les benchmarks. C’est un premier prix pour disposer d’un vrai smartphone pour téléphoner, surfer ou communiquer en 5G et lancer des apps classiques (écosystème Google, réseaux sociaux, lecteur musical et vidéo…). Il prête facilement le flanc à la critique concernant ses performances photo/vidéo ou le jeu vidéo. Mais ces usages seront marginaux pour son utilisateur cible. Globalement, sa Samsung’s touch (interface, apps…) devrait ravir un grand nombre de personnes. Les geeks se reporteront vers des modèles plus haut de gamme. Pour ce tarif, les constructeurs chinois affichent souvent de meilleures prestations.

  • Rakuten
    238€
    Découvrir l'offre
  • Fnac
    247€
    Découvrir l'offre
  • Cdiscount
    274.32€
    Découvrir l'offre
  • Amazon
    288.08€
    Découvrir l'offre
  • Darty
    299€
    Découvrir l'offre
  • Boulanger
    299€
    Découvrir l'offre
  • RueDuCommerce
    309€
    Découvrir l'offre
  • E.Leclerc
    319€
    Découvrir l'offre
  • Samsung
    319€
    Découvrir l'offre
Plus d'offres

Note finale du test : Samsung Galaxy A23 5G

Samsung propose un smartphone calibré pour les petits budgets. Ce n’est en effet pas le plus rapide en puissance brute ou en jeu vidéo. Ce n’est pas non plus le plus beau ou le photophone le plus performant. Cependant, ce Galaxy A23 5G offre des prestations équilibrées pour les amateurs de haut débit (WiFi/5G) et surtout d’autonomie. On trouvera toujours mieux en termes de benchmarks… mais également souvent pire pour ce tarif attractif. Un téléphone accessible pour bénéficier pleinement de l’écosystème Samsung (écouteurs, montre connectée…).


Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !