Test Samsung Galaxy A33 5G : des compromis, mais un juste prix

 
Galaxy A33
  • 304.9€
    Voir l'offre
  • 324.99€
    Voir l'offre
  • 341.99€
    Voir l'offre
  • 349€
    Voir l'offre
  • 379€
    Voir l'offre
  • 379€
    Voir l'offre

Le Galaxy A33 5G cherche à offrir le meilleur de l’expérience Samsung pour un prix réduit. Ce nouveau terminal de milieu de gamme est-il le produit parfait pour ceux qui cherchent un bon téléphone à moins de 400 euros ? Réponse dans ce test.

Samsung Galaxy A33 5G au meilleur prix
  • Rakuten
    304.9€
    Découvrir l'offre
  • Fnac
    324.99€
    Découvrir l'offre
  • Cdiscount
    341.99€
    Découvrir l'offre
  • Boulanger
    349€
    Découvrir l'offre
  • SFR
    379€
    Découvrir l'offre
  • Darty
    379€
    Découvrir l'offre
Plus d'offres

Chez les smartphones Samsung, les hauts de gamme prennent toute la couverture médiatique. Les Galaxy S, les Z Fold, les Z Flip… nous-mêmes, sur Phonandroid, nous leur donnons beaucoup de place. Pourtant, ce ne sont pas eux les vraies stars de la marque. Les produits les plus vendus de Samsung sont en réalité les Galaxy A, terminaux peu chers, mais de qualité.

Galaxy A33

En mars 2022, Samsung a dévoilé ses deux nouveaux modèles : le Galaxy A53 et le Galaxy A33. C’est ce dernier que nous testons aujourd’hui. Il s’agit d’un smartphone aux caractéristiques mesurées, mais qui propose tout de même des choses intéressantes, comme un écran AMOLED, une résistance à l’eau et à la poussière, la 5G et une partie photo qui se veut soignée.

La grande question est de savoir si toutes les promesses sont tenues par Samsung. Le Galaxy A33 est-il un bon smartphone pour son prix ? Qu’apporte-t-il de plus sur un marché du milieu de gamme de plus en plus saturé ? Réponse tout de suite.

Prix et disponibilité

Le Galaxy A33 est d’ores et déjà disponible à la vente en France, aussi bien sur le site officiel de Samsung que chez les sites partenaires. Le smartphone n’est disponible qu’en une seule configuration, c’est-à-dire avec 6 Go de RAM et 128 Go de stockage. Le prix est fixé à 379 euros. Un tarif qui semble juste à la vue de la fiche technique.

Galaxy A33

À titre de comparaison, le Galaxy A53 est vendu à 459 euros ou 519 euros selon les configurations (128 ou 256 Go de stockage). Il s’agit d’un modèle qui dispose d’un meilleur écran et d’une partie photo plus soignée, mais qui partage tout de même beaucoup de similitudes avec l’A33.

Samsung Galaxy A33 5G au meilleur prix
  • Rakuten
    304.9€
    Découvrir l'offre
  • Fnac
    324.99€
    Découvrir l'offre
  • Cdiscount
    341.99€
    Découvrir l'offre
  • Boulanger
    349€
    Découvrir l'offre
  • SFR
    379€
    Découvrir l'offre
  • Darty
    379€
    Découvrir l'offre
Plus d'offres
Galaxy A33

Une fiche technique digne de son rang

Pour son Galaxy A33, Samsung mise sur plusieurs points afin d'attirer le chaland. L’une des fonctionnalités mise en avant et la résistance à l’eau et à la poussière, une nouveauté sur la gamme. La firme communique également sur la présence de la 5G, mais aussi sur son processeur qui fait ses débuts avec le terminal : l’Exynos 1280.

 Galaxy A33 5G
ÉcranSuper AMOLED 6,4"
FHD+
90 Hz
Corning Gorilla Glass 5
Processeur Exynos 1280 5 nm
Compatible 5G
Mémoire vive et interne6 Go et 128 Go
microSD jusqu'à 1 To
Capteurs photo48 MP f/1.8
8 MP ultra grand-angle f/2.2
5 MP macro f/2.4
2 MP Portrait f/2.4
Capteur selfie32 MP
Batterie5000 mAH
Recharge rapide 25W
Prise jack Non
Capteur d'empreintes digitalesSous l'écran
Sans fil Wi-Fi 802.11
Bluetooth 5.1
NFC
Réseau5G
4G/4G+/4G LTE
Connectiques USB Type-C
CertificationIP67
Dimensions159.7 x 74 x 8.1 mm

Pour le reste, le smartphone dispose d'un écran AMOLED disposant d’un taux de rafraichissement à 90 Hz et d'une partie photo soignée avec un capteur principal de 48 mégapixels. Des points que nous allons bien entendu analyser avec soin. Enfin, notons la présence d’une batterie de 5000 mAh qui promet beaucoup ainsi que de la charge rapide de 25 Watts. Comme sur les smartphones haut de gamme, le chargeur adapté n’est pas fourni avec l’appareil, il faut donc l’acheter à part.

À lire aussi – Test Samsung Galaxy A53 5G : le milieu de gamme tout en séduction

Un design un peu grossier, mais efficace

Le Galaxy A33 est un terminal d’entrée de gamme, il n’atteint donc logiquement pas le niveau de finition des terminaux phares de Samsung. Malgré les concessions faites sur ce point, le constructeur livre un produit efficace en main.

Galaxy A33

Le Galaxy A33 dispose d’une coque arrière en plastique doux très agréable au toucher, mais qui fait tout de même moins d’effet qu’une coque en verre ou en aluminium. Elle est disponible en quatre coloris, à savoir bleu ciel, blanc, pêche et noir. Les versions pêche et bleu donnent un peu de personnalité au terminal. Malheureusement pour nous, Samsung nous a prêté un modèle noir, plus passe-partout, mais aussi beaucoup plus sujet aux traces de doigt et à la poussière.

Galaxy A33

Le design général du smartphone se montre abrupt avec ses tranches larges et son dos arrière totalement plat. Une tendance que l’on voit de plus en plus souvent et qui avait déjà été utilisée sur les S22. Il ne faut pas se mentir, le Galaxy A33 n’est pas spécialement beau ni original. Il ne tire pas vraiment son épingle du jeu et n’est pas reconnaissable entre mille. Bref, il manque de personnalité.

Galaxy A33

La particularité visuelle du smartphone, c’est son module photo. Celui-ci est matérialisé sous la forme d’une « bosse » où viennent se loger les capteurs. Une astuce déjà utilisée sur l’A52 de Samsung, mais qui devient de plus en plus populaire auprès des constructeurs. On pense par exemple à Oppo qui en a fait sa marque de fabrique sur ses Find X Pro.

Galaxy A33

Il existe très peu de différences visuelles entre le Galaxy A53 et le Galaxy A33. La seule chose qui nous permet de les distinguer se situe au niveau des tranches. Le premier arbore des bords brillants tandis que notre A33 a des bords mats en plastique. Comparé à son grand frère, le modèle testé fait moins classieux, mais rien de bien grave. On ne peut pas exiger une finition de haut de gamme sur ce tarif, il faut être réaliste.

Galaxy A33

Sur les tranches, nous trouvons tous les boutons habituels ainsi que la connectique. Sur celle de gauche, nous avons le bouton d’alimentation ainsi que celui dédié au volume. Sur la tranche inférieure, nous avons le port USB Type-C et sur la supérieure, le port pour la carte SIM et la microSD. Pas de port Jack, cependant, mais on commence à avoir l'habitude. Tout est à sa place, rien de plus à signaler.

Galaxy A33

Parlons maintenant des choses qui fâchent : la partie écran. Le Galaxy A33 est un smartphone de milieu de gamme et la chose s’en ressent réellement en regardant la dalle. Les bords sont en effet très proéminents et donnent une impression de “cheap” au produit. Sur sa partie supérieure, on remarque une encoche, et non un poinçon. Une astuce de design que l’on pensait appartenir au passé sur les smartphones Android (le Galaxy A53 dispose lui d’un poinçon). Visuellement, nous avons presque un smartphone de 2018. Le Galaxy A33 fait vieillot à cause de ce simple détail qui était pourtant évitable. Dommage.

Galaxy A33

Malgré ça, l’écran du Galaxy A33 n’est pas « cheap ». C'est une dalle AMOLED avec un capteur d’empreintes sous l’écran, chose encore réservée au marché premium il n’y a même pas deux ans. Ce dernier fonctionne d’ailleurs à la perfection, bien que nous le trouvions placé un peu bas.

Galaxy A33

En termes visuel, le Galaxy A33 ne fait donc pas d’étincelles. Pourtant, le savoir-faire de Samsung se ressent une fois le terminal en main. Extrêmement bien équilibré malgré ses 186 grammes, il est plaisant à manipuler dans la vie de tous les jours. Plus encore, son épaisseur de 8,1 mm (dans la moyenne haute actuelle) n’est pas un handicap. Le plastique utilisé pour le capot arrière est lui agréable, très doux sous les doigts. La certification IP67 apporte un confort supplémentaire. Vous pourrez passer votre smartphone sous le robinet pour le nettoyer, sans craindre de le rendre inutilisable.

Galaxy A33

Bref, le Galaxy A33 est visuellement un smartphone passable. Samsung a dû faire des concessions au niveau des matériaux et de l’écran pour réduire le tarif. Toutefois, le constructeur a mis un point d’honneur à le rendre appréciable à la manipulation, notamment grâce à une exigence toujours présente pour l’expérience utilisateur. Un constat en demi-teinte, donc, mais qui tend tout de même vers le positif.

Un écran bien calibré, dans la grande tradition des smartphones Samsung

Le Galaxy A33 dispose d’une dalle Super AMOLED de 6,4 pouces en Full HD+, avec un taux de rafraîchissement de 90 Hz, un grand classique sur les produits à moins de 400 euros. Si nous n’avons pas le confort d’un écran 120 Hz (comme sur le Galaxy A53), nous gagnons tout de même en fluidité par rapport au 60 Hz classique. Cela se voit bien lors de la navigation dans les menus.

Galaxy A33

Nous avons bien entendu analysé la dalle à l’aide de notre sonde. Comme d’habitude chez Samsung, deux modes de couleurs sont proposés : Vif (par défaut) et Naturel. Dans tous les cas, nous avons une luminosité correcte à 500 cd/m², ce qui signifie que nous avons une bonne lisibilité, même dehors par jour de grand soleil. Super AMOLED oblige, le contraste est infini. Un pixel noir est donc synonyme de pixel éteint et les blancs sont éclatants. Curieusement, Samsung ne propose pas de mode always-on-display sur son A33, fonctionnalité pourtant courante avec cette technologie d’écran.

Galaxy A33

Au niveau des couleurs, Samsung a eu la main lourde en ce qui concerne le mode Vif. Toutes, sans exception, sont exagérées. Les rouges, bleus, verts, jaunes… elles sont fluos afin de sauter aux yeux de l’utilisateur, quitte à en faire trop. Le Delta E moyen mesuré est ainsi de 5 (en dessous de 3 étant correct) et la température de 7000K (alors que la norme vidéo est à 6500K). Dans les faits, cela signifie que l’affichage tire vers le bleu et que les couleurs “explosent” pour donner un effet waouh, quitte à trahir celles d'origine.

À lire aussi – Test Samsung Galaxy S22 Ultra : le nouveau roi des smartphones Android ?

Cependant, cette exagération disparaît en mode Naturel. Ici, toutes les couleurs sont respectées (Delta E à 2,4) à l’exception du rouge. La température est quant à elle à 6500K tout rond, ce qui est parfait. C’est ce mode que nous conseillons d’utiliser dans la vie de tous les jours.

Galaxy A33

En ce qui concerne la partie audio, le tableau est moins reluisant. Le Galaxy A33 dispose de deux haut-parleurs : un sur la tranche inférieure (plutôt bien placé) et un autre sous l’écran. Si le son émis est puissant, on regrette toutefois une stéréo quasi absente. À cela vient s’ajouter un manque de basses réellement gênant, donnant des voix nasillardes et déformant les timbres. Si nous ne frôlons pas non plus la catastrophe, ce n’est pas le point fort du terminal.

Une puissance limitée, mais une chauffe maîtrisée

Le Galaxy A33 est équipé d’un processeur Exynos 1280 gravé en 5 nm conçu par Samsung. Il s’agit d’un SoC destiné aux smartphones peu chers qui équipe également l’autre terminal de la gamme, à savoir l’A53. Ce processeur est compatible avec les réseaux 5G.

Galaxy A33

Après notre traditionnelle séance de benchmarks, il en ressort que le processeur de Samsung fait le travail, en proposant une puissance limitée, mais acceptable. En termes de chiffres bruts, nous sommes au coude à coude (voire légèrement au-dessus) du OnePlus Nord CE 2 (Dimensity 900) ou du Honor Magic4 Lite (Snapdragon 695), tous deux vendus dans la même gamme de prix.  Dans la vie de tous les jours, nous avons donc un smartphone qui tient ses promesses, sans pour autant être un monstre de puissance. Fluide dans les menus, il ne connaît pas de ralentissement en multitâches ni de plantages intempestifs.

Galaxy A33

C’est sur la partie gaming que le terminal montre ses faiblesses. Sur Genshin Impact, notre jeu de référence, il dépasse péniblement les 30 images par seconde avec les graphismes réglés au minimum (il n’atteint pas les 20 FPS avec les graphismes au max). C’est acceptable, mais on a connu mieux. Cependant, on note une chauffe extrêmement maîtrisée. Même en plein jeu, le Galaxy A33 ne sera jamais bouillant sous les doigts. Si vous cherchez un smartphone pour jouer, le Galaxy A33 sera sans doute un peu juste.

Une partie logicielle dans la grande tradition des smartphones Samsung

Le Galaxy A33 est équipé d’Android 12 avec la surcouche de Samsung One UI 4.1. Cette dernière apporte son lot de fonctionnalités intéressantes, comme un volet latéral ou une sécurité renforcée. Comme toutes les surcouches, elle propose aussi un design propre à Android 12. Cependant, elle traine les mêmes défauts que les versions précédentes, à savoir des applications préinstallées pas vraiment utiles ou une personnalisation un peu en retrait.

Galaxy A33

Nous n’allons pas nous étaler longtemps sur cette partie logicielle, qui reste dans la grande tradition des smartphones Samsung. Agréable à utiliser, efficace, elle satisfera aussi bien les adeptes que les nouveaux venus.

Galaxy A33

Il faut tout de même signaler quelque chose d’intéressant : Samsung promet quatre ans de mises à jour logicielles et cinq ans de mises à jour de sécurité sur son Galaxy A33 (et aussi sur l’A53). Cela signifie que votre terminal sera toujours à jour en 2026 et sécurisé jusqu’en 2027. Un argument fort pour ceux qui veulent un téléphone qui tient la durée.

Samsung Galaxy A33 5G au meilleur prix
  • Rakuten
    304.9€
    Découvrir l'offre
  • Fnac
    324.99€
    Découvrir l'offre
  • Cdiscount
    341.99€
    Découvrir l'offre
  • Boulanger
    349€
    Découvrir l'offre
  • SFR
    379€
    Découvrir l'offre
  • Darty
    379€
    Découvrir l'offre
Plus d'offres

Une bonne autonomie

Le Galaxy A33 dispose d’une batterie de 5000 mAh, ce qui sur le papier promet beaucoup. Dans les faits, le terminal remplit son contrat. En réglant l’écran au maximum (90 Hz) et en utilisation « normale » (un peu de jeu, de GPS, de navigation Internet), nous avons pu tenir deux jours sans souci. À 100% le matin, il reste en moyenne entre 50 et 60% de batterie à l’A33 quand vient le moment du coucher. En calant l’écran à 60 Hz, il est possible de gagner entre 5 à 10 % selon les usages. C’est bien, même si nous ne sommes pas là face à une révolution.

Galaxy A33

Pas de chargeur dans la boîte de l’A33, à l’instar des smartphones haut de gamme (juste un câble). Samsung considère en effet que tout le monde en a déjà un à la maison, ce qui n’est pas faux. Ce Galaxy A33 est compatible avec la recharge rapide de 25 Watts. Il faut bien entendu utiliser un chargeur adapté pour en profiter. Se faisant, le terminal se réalimente en un peu moins d’une heure et vingt minutes. Un peu long, mais ce n’est pas étonnant compte tenu de la taille de la batterie et de la puissance de la charge. Avec un chargeur classique, il faut un peu plus de deux heures.

Galaxy A33

Une partie photo imparfaite, mais acceptable sur cette gamme de prix

Le Galaxy A53 ne cherche évidemment pas à égaler les ténors du marché sur la partie photo, mais il y a une vraie volonté de proposer une expérience correcte de la part de Samsung. Le terminal dispose d’un module composé d’un capteur principal de 48 mégapixels (f/1.8), d’un capteur ultra-grand angle de 8 mégapixels (f/2.2), d’un capteur macro de 5 mégapixels (f/2.4) et d’un capteur de profondeur de 2 mégapixels (f/2.4).

Galaxy A33

Dans l’ensemble, nous avons une partie photo qui tient la route, malgré quelques faiblesses évidentes à déplorer. Les clichés d'ensemble sont corrects aussi bien à l'extérieur qu'à l'intérieur, avec un bon niveau de détails et une gestion maîtrisée des contrastes. Nous regrettons juste un certain déséquilibre au niveau des couleurs, qui auraient pu être mieux respectées. Par exemple, le vert des arbres est beaucoup plus “pétant” que ce que nous avions devant les yeux.

Galaxy A33

Galaxy A33

Galaxy A33

Galaxy A33

Galaxy A33
Galaxy A33

Galaxy A33

Galaxy A33

Le capteur grand-angle est le mauvais élève de ce module, ayant tendance à déformer les lignes droites et ne gérant pas bien les contrastes. On apprécie le zoom optique X2 bien maîtrisé ainsi que le zoom numérique X10 qui donne des résultats exploitables.

Galaxy A33

Au niveau des photos macros, le Galaxy A33 souffle le chaud et le froid. La qualité se montre vraiment variable, notamment en fonction de la lumière. Le mode macro inclus dans le logiciel ne nous a pas vraiment convaincus, donnant des résultats peu exploitables. Le mode classique permet d’obtenir de bien meilleurs clichés. Idéal pour prendre de petits objets.

Galaxy A33
Le mode macro donne de mauvais clichés

Galaxy A33
Galaxy A33

Galaxy A33

Le capteur se montre réactif, ce qui permet de prendre facilement en photo des sujets en mouvement, comme des enfants ou des animaux.

Galaxy A33

Enfin, le mode nuit fait ce qu’il peut. S’il améliore très légèrement la luminosité quand il est activé, il ne fait pas de miracles non plus. Il faudra s’en contenter.

Galaxy A33
À gauche une photo sans mode nuit, à droite avec

Pour ce qui est de la partie logicielle, Samsung n’innove pas et propose ses fonctionnalités classiques, comme le mode portrait ou single take. En ce qui concerne la vidéo, l’A33 peut filmer en 4K à 30 images par seconde au maximum.

Galaxy A33
Photo avec le grand angle

Galaxy A33
Photo avec zoom X2

En définitive, nous avons un smartphone moyen dans sa partie photo, mais qui est loin d’être mauvais pour sa gamme de prix. À titre de comparaison, il est largement au-dessus du OnePlus Nord CE 2, vendu au même tarif. Samsung a dû faire des compromis, donc, mais a tout de même souhaité soigner ce segment.

Samsung Galaxy A33 5G au meilleur prix
  • Rakuten
    304.9€
    Découvrir l'offre
  • Fnac
    324.99€
    Découvrir l'offre
  • Cdiscount
    341.99€
    Découvrir l'offre
  • Boulanger
    349€
    Découvrir l'offre
  • SFR
    379€
    Découvrir l'offre
  • Darty
    379€
    Découvrir l'offre
Plus d'offres

Note finale du test : Galaxy A33

Le Galaxy A33 réussit son pari, à savoir offrir une expérience agréable à petit prix. L’utilisateur peut profiter du savoir-faire de Samsung sans pour autant se ruiner. Si on trouve des téléphones techniquement meilleurs à moins de 400 euros (comme le OnePlus Nord 2 à 399 euros), la promesse de quatre ans de mise à jour logicielle et l’absence de défauts rédhibitoires font du Galaxy A33 un incontournable sur sa gamme de prix. Un produit qui enchaîne les compromis et qui ne ressort pas vraiment de la masse, mais qui a le mérite d’être très solide sur ses appuis.


Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers tests !