Test du Realme 3 Pro : la nouvelle référence des smartphones à 200 euros

test realme 3 pro prix

Maj. le 17 juin 2019 à 11 h 07 min

Sur un marché des smartphones déjà ultra-compétitif, la marque Realme se lance en France et en Europe avec le Realme 3 Pro. À l’instar de Xiaomi avec son Redmi Note 7, le constructeur mise sur un smartphone à l’excellent rapport qualité-prix. Nous l’avons testé.

test realme 3 pro prix

La quantité d’acteurs sur le marché des smartphones n’effraie pas les entreprises chinoises. Realme, marque détenue par le groupe BBK (OnePlus, Oppo, Vivo), débarque en France avec une stratégie classique chez les constructeurs asiatiques : le bon rapport qualité-prix.

Avec le Realme 3 Pro, la marque attaque le marché par le bas. Le smartphone commercialisé à 199 euros se positionne comme un concurrent direct du Redmi Note 7 de Xiaomi. Avec ce modèle, Realme souhaite prendre la place de meilleur smartphone entrée de gamme. Pour cela, elle adopte les standards de 2019, avec toutefois quelques sacrifices (logique).

Sur le papier, la proposition de Realme semble alléchante. Mais le Realme 3 Pro est-il suffisamment armé pour railler la place du Redmi Note 7 de Xiaomi ? Nous l’avons utilisé pendant plusieurs jours. Découvrez notre test complet !

Prix et date de sortie

Le Realme 3 Pro est disponible depuis le 5 juin 2019 en exclusivité sur le site officiel de la marque. Il se décline en deux coloris (Nitro Blue et Lightning Purple) et deux versions : 4GB/64Go à 199 euros et 6GB/128Go à 249 euros. Le Realme 3 Pro concurrence l’excellent Redmi Note 7 de Xiaomi sur le marché des smartphones à moins de 250 euros.

test realme 3 pro fiche technique

Fiche technique

 Fiche technique du Realme 3 Pro
Dimensions156,8 x 74,2 x 8,3 mm
Poids172 g
EcranIPS LCD 6,3 pouces Full HD+ (encoche goutte d'eau)
Définition2340x1080 pixels
Photo / vidéoArrière : 16 MP (f/1,7) + 5 MP (f/2,4)
Avant : 25 MP (f/2,0)
OSAndroid 9.0 (Pie) + ColorOS 6
Mémoire interne64 ou 128 Go
MicroSDOui
ConnectivitéGSM, 3G, 4G, GPS, WiFi, Bluetooth
NFCOui
SoCSnapdragon 710
Adreno 616
RAM4 ou 6 Go
Capteur d'empreintesOui
Reconnaissance facialeOui
Résistance à l'eauNon
Batterie4045 mAh
Port de chargemicro USB
Recharge rapideOui
Recharge Qi sans filNon
ColorisNitro Blue / Lightning Purple

Design

Esthétiquement, le Realme 3 Pro ressemble énormément au Redmi Note 7 de Xiaomi, son concurrent direct : même robe de plastique tout en reflets, même disposition du double capteur photo (coin supérieur gauche), et mêmes courbes arrondies(écran 2,5D). Le modèle de Realme se distingue toutefois sur certains points. D’abord, sa coque inspirée du circuit des 24 Heures du Mans est striée de 82 courbes en forme de S. Effet garanti ! Notre modèle Nitro Blue (bleu avec des reflets violets) se révèle particulièrement séduisant.

test realme 3 pro design

Le module photo, légèrement plus long que celui du Redmi Note 7, est entouré d’un liseré brillant. On retrouve cette finition autour du lecteur d’empreintes rond, parfaitement positionné et très réactif (la reconnaissance se révèle aussi efficace).

test realme 3 pro lecteur empreintes

test realme 3 pro module photo

À l’avant, le smartphone dévoile un écran avec encoche en forme de goutte d’eau dans laquelle se loge le capteur frontal. Juste au-dessus, le long de l’arête supérieure, le haut-parleur destiné aux conversations téléphoniques reste discret, voire invisible. Les fines bordures autour de la dalle répondent aux standards de 2019.

test realme 3 pro qualite ecran

test realme 3 pro encoche
test realme 3 pro menton

Sur la bordure inférieure, Realme regroupe le haut-parleur, un jack 3,5mm et un port… micro-USB. La marque réalise selon nous un faux pas même si certaines marques (comme Honor) estiment que la démocratisation de l’USB-C aura lieu en 2020, et non en 2019. Dommage. On apprécie en revanche l’intégration d’un triple slot (double nano-SIM et microSD).

Plus compact (156,8 x 74,2), mais plus épais (8,3 mm) que le Redmi Note 7, le Realme Pro 3 se manipule facilement au quotidien. La prise en main se révèle excellente même si le plastique a tendance à glisser des mains. Attention également aux chutes lorsque le smartphone repose sur une surface plane.

test realme 3 pro design reflets

Bien que les matériaux utilisés et les finitions ne laissent aucun doute sur son profil entrée/milieu de gamme, le Realme 3 Pro reste un joli smartphone. Il répond parfaitement aux standards de 2019 et se révèle agréable à utiliser au quotidien. On se demande comment ces marques s’y prennent pour livrer des modèles aussi élégants pour 200 euros.

Écran

Alors que les encoches disparaissent peu à peu des modèles haut de gamme, les smartphones abordables sont de plus en plus nombreux à les intégrer. Le Realme opte pour le format goutte d’eau (baptisé Dewdrop) autrefois aperçu sur le OnePlus 6T par exemple. Le constructeur parvient à intégrer une dalle IPS LCD de 6,3 pouces (Full HD+) dans un format compact (ratio 90,3%). L’encoche se veut discrète, tout comme le menton, même s’il reste plus épais que les autres bordures. L’ensemble se révèle équilibré et très bien intégré pour un smartphone à ce prix.

test realme 3 pro ecran

Malgré l’utilisation d’une dalle LCD et non OLED (à ce prix, cela semble presque impossible), les contrastes restent excellents. Les couleurs tirent légèrement vers le bleu (comme la plupart des écrans LCD), mais ce petit défaut peut se corriger dans les paramètres. Le Realme 3 Pro brille surtout par la luminosité de sa dalle. On peut utiliser le smartphone dans toutes les conditions même en plein soleil. Les amateurs de farniente sur les plages (ou au bord de la piscine) apprécieront.

Performances

Propulsé par un processeur Snapdragon 710 de Qualcomm et 4 ou 6GB de RAM, le Realme 3 Pro répond parfaitement aux exigences d’une utilisation intensive. Sur un modèle à 200 euros, cette configuration détonne. Le smartphone répond parfaitement à toutes les sollicitations sans jamais montrer de signes de fatigue. Nous l’avons pourtant poussé dans ses derniers retranchements en exécutant plusieurs applications gourmandes. Rien n’y fait, le Realme 3 Pro se montre toujours impeccable.

test realme 3 pro design back

Il se permet même de surclasse le Redmi Note 7 en jeu. Alors que le modèle de Xiaomi montre quelques signes de faiblesse avec les licences les plus exigeantes (Fortnite ou PUBG), le Realme 3 Pro reste stable avec la configuration graphique optimale. Cette différence résulte probablement de l’intégration de la puce graphique Adreno 616. Elle garantit une meilleure fluidité d’image et un meilleur rendu 3D par rapport à l’Adreno 512 du Redmi Note 7.

Realme intègre en plus plusieurs fonctions d’optimisation des performances. Avec TouchBoost, le constructeur améliore le temps de réponse du système lors des sessions de jeu (21,6% plus rapide sur PUBG par exemple). À l’utilisation, cette différence ne semble pas évidente sur tous les jeux. Mais sur des licences comme Fortnite, PUBG ou les FPS, TouchBoost se révèle efficace. Enfin, grâce à FrameBoost, le Realme 3 Pro peut conserver une fréquence d’image élevée et stable même sur les jeux les plus exigeants.

En résumé, aucun smartphone à 200 euros ne rivalise avec la puissance du Realme Pro 3, pas même le Redmi Note 7.

Interface

Le Realme 3 Pro tourne sous Color0S 6.0 (basé sur Android 9.0 Pie), la même surcouche que les smartphones d’Oppo. L’interface ressemble donc à un mix d’Android et iOS ce qui se révèle plutôt agréable au quotidien. La charte graphique épurée et les animations fluides contribuent au confort quotidien. ColorOS ne brille pas par une multitude de fonctionnalités, mais embarques quelques bonnes options. On pense notamment au multifenêtrage qui se déclenche d’un simple mouvement de doigts (de bas en haut avec trois doigts).

test realme 3 pro interface

Le logiciel autorise également le paramétrage de l’affichage, ou encore le remplacement des boutons de navigation par diverses combinaisons de gestes. Le clonage des apps (pour utiliser deux comptes Facebook simultanément par exemple) ou l’espace de jeu (pour optimiser l’expérience de jeu) figurent parmi les autres bonnes idées. Notons par ailleurs que le Realme 3 Pro est inscrit au programme bêta Android Q.

Finalement, toute dimension esthétique mise à part, le logiciel du Realme 3 Pro ne souffre que d’un seul défaut : il embarque bien trop d’applications préinstallées. Même si l’utilisateur peut les supprimer, cela reste dérangeant.

Audio

Pour proposer un smartphone à 200 euros, les constructeurs doivent accepter les sacrifices. Bien souvent, c’est la partie audio qui trinque. Le Realme 3 Pro n’y échappe pas et intègre un unique haut-parleur délivrant un son monophonique. Si le volume maximum se montre puissant, sa qualité laisse à désirer : basses discrètes, aigus criards. On recommande de ne pas dépasser la barre des 80% afin d’éviter tout saignement inattendu de votre canal auditif.

L’intégration d’un jack 3,5 mm figure parmi les bonnes surprises concernant l’audio. Avec des écouteurs, le son se révèle de bien meilleure qualité même s’il reste moyen. Rien de plus normal pour un smartphone à ce prix. Enfin, la compatibilité Bluetooth 5.0 ravira les utilisateurs de casques et écouteurs sans fil.

Autonomie

Malgré son châssis relativement compact, le Realme 3 Pro renferme une batterie généreuse de 4045 mAh. Cela lui permet de figurer parmi les smartphones les plus endurants du marché. Comptez deux jours pour une utilisation modérée et un peu plus d’une journée et demie pour un usage intensif. Le constructeur équipe son joujou de la technologie CABC (Content Adaptive Backlight Control) : elle permet d’optimiser la disposition de l’image afin de réduire la consommation d’énergie de 5%. Selon la marque, elle allonge au passage la durée de vie la batterie.

test realme 3 pro autonomie

Ne vous fiez pas au port micro-USB, le Realme équipe bien son smartphone de la technologie de recharge rapide VOOC 3.0 déjà vue sur les modèles d’Oppo. Le chargeur fourni de 20W (5V 4A) permet de gagner environ 45% d’énergie en 30 minutes. Comptez un peu plus de 1h20 pour une recharge complète. Notons enfin que le Realme 3 Pro ne surchauffe pas lorsqu’on l’utilise de manière intensive pendant une recharge. Les joueurs apprécieront.

Appareil photo

Toutes les photos sont disponibles en qualité originale sur notre compte Flickr

Comme le Redmi Note 7, le Realme 3 Pro embarque un module photo composé de deux capteurs. Le premier (Sony IMX 519 1/2,6 pouces) prend des photos de 16 MP et embarque un objectif ouvrant à f/1,7. Un capteur de 5 MP (f/2,4) l’accompagne pour gérer la profondeur de champ en mode portrait.

test realme 3 pro appareil photo

Dans de bonnes conditions, le Realme 3 Pro se révèle plutôt bon. Les clichés brillent par leur réalisme et la justesse des couleurs. Si l’ensemble manque légèrement de piqué (notamment en intérieur), les contrastes restent très bons. Pour un smartphone à 200 euros, les résultats s’avèrent excellents. Realme dote son smartphone d’un mode portrait réussi. La plupart du temps, les contours sont précis et l’effet de flou équilibré. Parfois, le traitement d’image manque de justesse, mais cela reste assez rare.

Mode portrait

Le Realme 3 Pro montre ses limites lorsque la luminosité baisse. Dans l’obscurité, impossible de capturer une photo exploitable. Le bruit s’invite sur tous les clichés et les couleurs apparaissent ternes. En l’absence de mode nuit, aucun artifice logiciel ne permet de corriger le tir. Pas de miracle, le smartphone de Realme, vendu 200 euros, ne peut toujours pas capturer de photos de nuit dignes de ce nom.

Dans un environnement obscur, le smartphone ne parvient pas à faire la mise au point

Le capteur frontal de 25 MP (f/2,0) se révèle excellent (à condition de désactiver l’intelligence artificielle) avec un bon piqué, d’excellents contrastes et un résultat final naturel. Si le mode portrait figure aux abonnés absents, d’autres petites options permettent de s’amuser. On pense notamment à celle qui affine le visage. L’option « visage lisse » corrige les défauts de la peau, mais a tendance à donner des allures de poupée russe.

À gauche : photo naturelle / A droite : photo avec lissage

Outre les défauts relevés plus haut, nous déplorons également l’interface photo pauvre en options et le déclenchement un peu long de l’appareil photo. Tous ces points restent néanmoins acceptables pour un smartphone à ce prix. D’ailleurs, dans sa catégorie, le Realme 3 Pro reste un excellent photophone.

Notre avis sur le Realme 3 Pro

Realme réussit son entrée sur le marché français avec un Realme 3 Pro très convaincant. Le constructeur parvient à imposer son modèle comme une référence des smartphones entrée de gamme. Avec son design séduisant, son bel écran, ses bonnes performances, son excellente autonomie et son appareil photo convenable, le Realme 3 Pro nous a séduits. La marque surclasse même Xiaomi et son Redmi Note 7, indétrônable sur ce segment jusqu’à maintenant. Pour 200 euros, vous ne trouverez rien de mieux que le Realme 3 Pro.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers tests !
Test du Honor 20 : du neuf avec du View

Honor a dévoilé sa nouvelle gamme Honor 20. Nous avons utilisé en avant-première le plus abordable des deux modèles présentés. Découvrez notre test complet du Honor 20.

Test de l’Oppo Reno : comme un requin dans l’eau

Avec le Reno, Oppo s’attaque au milieu de gamme. Ecran OLED sans encoche, design réussi et performances correctes : le Reno d’Oppo serait-il le modèle parfait ? Réponse dans notre test !

Test du Sony Xperia 1 : un cinéma dans votre poche

Avec le Xperia 1, Sony propose une expérience multimédia unique sur le marché. Grâce à un écran au format 21:9 (le même qu’au cinéma) il souhaite rester au plus près des créateurs de vidéos. Nous l’avons testé pendant plusieurs jours et il a plus d’un atout dans son sac.

Test du Realme 3 Pro : la nouvelle référence des smartphones à 200 euros

Realme débarque en France avec un premier modèle baptisé Realme 3 Pro. La nouvelle marque chinoise attaque le marché par le bas avec un modèle à 199 euros. Comme ses concurrents, le constructeur mise sur un excellent rapport qualité-prix. Nous avons testé le Realme 3 Pro pendant quelques jours. Découvrez nos impressions.

Test du Zenfone 6 : Asus revient en force

En difficulté sur le marché des smartphones, Asus revient avec un Zenfone 6 original. Equipé d’une caméra rotative unique au monde, il intègre également tous les standards de 2019. Nous avons eu la chance de le tester pendant plusieurs semaines. Découvrez notre avis.

Test du OnePlus 7 : et si la vraie star c’était lui ?

Après le OnePlus 7 Pro, le constructeur chinois lance le OnePlus 7. Plus abordable, ce modèle n’en est pas moins séduisant. Nous l’avons utilisé pendant plusieurs jours. Découvrez notre test complet !

Test du OnePlus 7 Pro : OnePlus atteint les sommets

OnePlus lance le OnePlus 7 Pro, un smartphone truffé de technologies dernier cri. La marque qui monte souhaite rivaliser avec les ténors du marché ultra-premium que sont Samsung ou Apple. Objectif atteint ? Nous l’avons testé.

Test du P Smart Plus 2019 : la valeur sûre de Huawei à moins de 300 euros

Huawei lance le P Smart Plus 2019, une version revue et corrigée de son smartphone à succès lancé en 2018. Le constructeur adopte l’encoche « goutte d’eau » et le triple capteur photo. Suffisant pour rivaliser avec les ténors de ce segment ? Réponse dans notre test complet !

Test du Honor 20 Lite : le principal, c’est l’essentiel

Quelques semaines avant le lancement de son Honor 20, le constructeur chinois, désormais numéro 5 mondial, lance le Honor 20 Lite. Cette version allégée aux saveurs d’apéritif réunit les standards de 2019 pour moins de 300 euros. Nous l’avons testé.

Test du Xiaomi Mi 9 : corps d’athlète, cerveau de génie

Dévoilé en Chine puis annoncé pour l’Europe à Barcelone, le Xiaomi Mi 9 est le premier smartphone équipé du processeur Snapdragon 855. Mais sa puissance est-elle son seul atout ? Nous l’avons testé pendant plusieurs jours. Voici notre verdict.

Test du Galaxy S10 de Samsung : for me, formidable

Pour les 10 ans de la gamme Galaxy, Samsung a lancé quatre smartphone : le Galaxy Fold, son modèle pliable, le Galaxy S10en, le S10 et le S10 Plus. Nous avons testé le Galaxy S10 pendant plusieurs jours, découvrez toutes nos impressions.

Test du Xperia 10 Plus : quand Sony fait son cinéma

En 2019, Sony a choisi de se démarquer. Le japonais lance trois nouveaux smartphones équipés d’un écran 21:9, le format utilisé au cinéma. Nous avons testé le Xperia 10 Plus, son modèle milieu de gamme. Découvrez nos impressions.

Test Xiaomi Redmi Note 7 : du haut niveau pour 200euros

Quelques jours après le MWC de Barcelone et l’annonce du Xiaomi Mi 9, le constructeur chinois a remis le couvert. Avec le Redmi Note 7, la marque s’attaque au marché d’entrée de gamme. Commercialisé à 199 euros, le dernier né…