Tesla connait une année noire, la valeur de l’entreprise chute de près de 70% en 2022

 

Le cours de l’action Tesla a drastiquement chuté depuis le début de l’année, notamment à cause des récentes actions de son PDG, Elon Musk. Cependant, le rachat de Twitter ne peut pas à lui seul expliquer une telle baisse de capitalisation.

Tesla
Crédit : sylv1rob1 / 123RF

Les actions du constructeur de véhicules électriques Tesla a atteint un nouveau plus bas niveau sur 52 semaines aujourd’hui, autour de 121 dollars par action seulement. Pour rappel, au début de l’année, l’action de Tesla culminait à 400 dollars, pas loin de son plus haut niveau qu’elle avait atteint un peu plus tôt en 2021.

Sur un an, Tesla a donc vu sa capitalisation boursière chuter de près de 70 %. Cette chute avait notamment fait temporairement perdre à Elon Musk sa position d’homme le plus riche au monde, puisqu’il avait été remplacé par le français Bernard Arnaud, PDG de LVMH. Alors qu’est-ce qui explique une telle diminution de la valeur de l’entreprise ?

Les investisseurs de Tesla n’ont pas apprécié le rachat de Twitter

Depuis l’annonce du rachat de Twitter par Elon Musk, la capitalisation boursière de Tesla n’a fait que chuter. Musk a vendu des milliards de dollars de ses actions Tesla pour financer le rachat de Twitter. Depuis qu'il a pris le contrôle de l'entreprise, Musk publie régulièrement des tweets incendiaires, ce que n’apprécient pas vraiment les investisseurs de Tesla.

Tout porte à croire que son style de direction chaotique et le partage croissant de son temps ont des répercussions sur ses autres entreprises. À en croire de nombreux employés de Tesla, le comportement toujours plus erratique d’Elon Musk sur Twitter est de plus en plus préjudiciable pour les chiffres de vente de la compagnie automobile.

Les ventes de Tesla pourraient décevoir en 2022

Depuis quelques semaines maintenant, les investisseurs s'inquiètent de voir les perspectives de ventes et de bénéfices de Tesla s'assombrir. En effet, nous avions pu voir que les ventes du constructeur automobile étaient en perte de vitesse en cette fin d’année.

Tesla bourse

L’entreprise d’Elon Musk a pourtant tenté de les faire repartir à la hausse, en offrant notamment plusieurs rabais aux acheteurs qui optaient pour la livraison d’un véhicule avant la fin de l’année. En Europe, Tesla a également bradé ses voitures Model 3 et Model Y qui étaient immédiatement disponibles à la livraison depuis quelques jours maintenant. L'entreprise a également tenté de stimuler les ventes et les livraisons en offrant 10 000 km de recharge gratuite dans ses Superchargers aux clients qui prennent livraison de leur nouvelle Tesla en décembre.

Le constructeur de véhicules électriques doit publier ses chiffres de livraison et de production pour le quatrième trimestre juste après le Nouvel An, et ils pourraient être décevants, avertit déjà Emmanuel Rosner, analyste de la Deutsche Bank, dans une nouvelle note au client.

L’économie américaine pourrait entrer en récession l’année prochaine

Outre les raisons précédentes, la principale raison qui explique la chute de l’action de Tesla est la situation économique mondiale. La hausse des taux par la FED est particulièrement douloureuse pour les constructeurs automobiles, car leurs clients achètent principalement des voitures avec des prêts et des contrats de location. Les paiements mensuels sont donc amenés à augmenter, puisqu’ils suivent généralement les taux des banques centrales.

Le coût plus élevé des emprunts augmente également le prix des voitures, ce qui signifie que les constructeurs doivent réduire leurs prix pour conserver leurs clients ou en attirer davantage. Les hausses de taux ont donc tendance à modérer la demande et à réduire les bénéfices des constructeurs automobiles, ce qui peut peser sur le cours de leurs actions. Plutôt que d’investir dans des actions risquées, la population préfère donc se tourner vers des actifs sûrs tels que les comptes d’épargne et les obligations d’État.

Après plusieurs années d’inflation, l'économie américaine pourrait entrer en récession l'année prochaine, ce qui nuirait aux ventes de voitures. Musk a d’ailleurs déclaré jeudi, lors d'une conférence téléphonique sur Twitter, qu'il prévoit que l'économie sera en « grave récession » en 2023.

« Je pense qu'il va y avoir un drame macroéconomique plus important que ce que les gens pensent actuellement », a-t-il déclaré, selon Reuters, ajoutant que les maisons et les voitures seront « touchées de manière disproportionnée » par les conditions économiques. Il a également ajouté qu’il s’engageait à ne vendre aucune autre action de Tesla au cours de ces deux prochaines années.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !