Elon Musk : ses frasques font fuir les acheteurs potentiels de Tesla

 

À en croire de nombreux employés de Tesla, le comportement toujours plus erratique d’Elon Musk sur Twitter est de plus en plus préjudiciable pour les chiffres de vente de la compagnie automobile.

Il aura suffi qu’Elon Musk prenne les rênes de Twitter pour que le magnat de la technologie passe, aux yeux du grand public, du symbole de la réussite à l’incarnation du troll mégalomane. Il est parvenu, en l’espace de deux mois, à précipiter Twitter au bord du gouffre. Non seulement l’entreprise perd des millions de dollars chaque jour, mais de plus elle est dans l’incapacité de réparer sa plateforme : le nouveau PDG a licencié 90 % du personnel. La machine est cassée, les finances sont au plus bas et l’image médiatique de la compagnie est largement écornée.

Gestion hasardeuse de Twitter, soutien ouvert à la frange la plus dure du Parti républicain, attaque en règle contre Anthony Fauci, le directeur du National Institute of Allergy and Infectious Diseases et architecte de la stratégie anti-Covid étasunienne : Elon Musk fait feu de tout bois et s’aventure aussi sur le terrain politique. Aux États-Unis, il divise, et ses prises de position font de nombreux mécontents.

Selon des employés de Tesla, chacune des sorties d'Elon Musk entraîne des annulations de commandes

À en croire le témoignage de deux clients ayant appelé Tesla, la personnalité et les déclarations d’Elon Musk sont des motifs de plus en plus fréquemment invoqués pour annuler leur achat. Ces défections profitent aux concurrents de Tesla et font plonger le cours de l’action de la compagnie. Elle aurait perdu 33 % de sa valeur depuis le 27 octobre 2022, date de la prise de fonction d’Elon Musk en tant que PDG de Twitter.

La débandade de Twitter commence à avoir des effets sur le chiffre d’affaires de Tesla, ce que les investisseurs et autres partenaires de SpaceX et de Tesla ne voient pas d’un bon œil. Dans ce contexte, Elon Musk doit-il rester à la tête de Twitter ? L’opinion de la Twittosphère est on ne peut plus tranchée : 57 % des répondants estiment que le PDG doit quitter son poste. Le fera-t-il vraiment ?

Source : CNet



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !