Tesla : les ventes sont en perte de vitesse, et c’est normal

 

Kelley Blue Book, un institut de recherche américain spécialisé dans l’automobile, publie un sondage trimestriel qui évalue les grandes tendances qui se dégagent chez les acheteurs de voitures. À en croire leur dernière publication, les acheteurs étasuniens s'intéressent moins à Tesla.

Tesla

Kelley Blue Book interroge les gens sur les automobiles qu’ils envisagent d’acheter. Si de manière générale, on constate que les véhicules électriques ont de plus en plus la cote, les résultats publiés soulignent que Tesla n’attise plus autant les désirs qu’il y a quelques mois encore. Au premier abord, cela semble étonnant. Le plus gros fabricant de voitures et avec le Tesla Semi, de semi-remorques électriques au monde serait-il soudain tombé en désaffection ?

À lire – La Tesla Model 3 parcourt 56 kilomètres avec une batterie à plat, la preuve en vidéo

Selon l’institut Kelley Blue Book, l’intérêt pour les voitures de Tesla aurait dégringolé en un trimestre. « Tesla est passé de la cinquième à la sixième place du classement des marques de luxe les plus recherchées ». Tesla perd 3 points de pourcentage d’un trimestre à l’autre, soit la plus grosse baisse parmi les voitures de luxe. Cette baisse d’intérêt se voit dans les chiffres de ventes. Les commandes de Tesla Model 3 ont baissé de 10 %, tandis que les Model Y et Model S n’apparaissent plus du tout dans les classements des voitures de luxe les plus recherchées.

Les clients américains attendent 2023 pour acheter une voiture électrique fabriquée aux États-Unis

Selon nos confrères d’Electrek, ce soudain désintérêt trouve une explication dans les crédits d’impôt qu’accordera Washington dès l’année prochaine pour l’achat de voitures électriques produites sur le sol américain. Ces aides seront soumises à condition de revenus et ne seront accessibles que sur les modèles de voitures les moins chères. Un SUV ne devra pas coûter plus de 80 000 $, tandis que la limite sur les berlines sera de 55 000 $. L’obtention de ces aides sera donc exclue pour l’acquisition d’une Tesla Model X ou Model S.

Les Tesla Model 3 en revanche entreront totalement dans le champ d’application de ces crédits d’impôt. Et ils seront très intéressants. Le gouvernement accordera des primes d’un montant allant de 4000 $ à 7500 $, selon que les véhicules sont neufs ou d’occasion. Dans ce contexte, on comprend que les clients potentiels préfèrent différer leur achat de Tesla (ou d’une autre marque d’ailleurs). Pour rappel, en France depuis le 1er juillet 2022, les voitures électriques neuves dont le coût d’acquisition est inférieur à 47 000 € peuvent bénéficier du montant maximum du bonus de 6 000 € (contre 45 000 € auparavant).

Source : Cox Auto



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !