Tesla : Autopilot, Smart Summon… l’Europe veut assouplir les règles

Les réglementations européennes contraignent Tesla à brider certaines fonctionnalités de l’Autopilot en Europe. Sous la pression du constructeur et de certaines associations,  l’UE va bientôt étudier une proposition visant à assouplir ses limitations.

Tesla Autopilot

Tesla compte parvenir à la conduite 100% autonome pour ses voitures électriques en 2020. D’ici là, le constructeur enchaîne les mises à jour qui le rapprochent chaque fois un peu plus de son objectif. La dernière en date est la mise à jour V10 du logiciel de bord qui introduit de nombreuses nouveautés dont la fameuse fonctionnalité Smart Summon qui permet aux Tesla de sortir tout seuls des places de parking et de rejoindre leur propriétaire sur plusieurs mètres de distance. Malheureusement, elle n’est pas encore accessible aux clients européens qui doivent attendre la certification de l’UE. Et même si Tesla venait à l’obtenir, la fonctionnalité pourrait être bridée, comme de nombreuses autres.

Tesla : l’UE va bientôt assouplir ses règles qui limitent l’Autopilot

Ces limitations sont imposées par la législation européenne qui est basée sur la règle UN/ECE R79 des Nations Unies sur la régulation des véhicules, ce qui empêche actuellement Tesla et d’autres constructeurs d’exploiter au maximum certaines les fonctions d’assistance à la conduite. Par exemple, les directives en vigueur obligent les véhicules à changer de voie au plus 5 secondes après le déclenchement du clignotant. Passé ce délai, la tentative doit être avortée et si le processus est déjà enclenché, le véhicule doit malgré tour revenir à sa file initiale, ce qui peut facilement mettre le conducteur dans une situation dangereuse.

En plus de cette contrainte sur les changements de file, le bridage de l’Autopilot l'empêche d’effectuer certains virages que l’UE considère comme « trop serrés ». Cela entraîne l’arrêt systématique du pilote automatique en plein milieu d’un virage et retourne le contrôle du véhicule au conducteur. Là encore, ce dernier pourrait se retrouver dans une situation délicate et perdre le contrôle de son véhicule, et ce, même si Tesla recommande aux conducteurs d’être attentifs et de garder constamment la main sur le volant.

Lire égalementTesla va s’attaquer à Uber avec des taxis autonomes sans chauffeur

À la suite d’une proposition de l’European Association for Electromobility (AVERE), des changements pourraient bientôt intervenir selon The Telegraph. En effet, l’UE envisage d’assouplir ses règles concernant la conduite assistée. L’une des propositions vise par exemple à quadrupler la limite de cinq secondes pour le changement de voie en la faisant passer à 20 secondes. Quant à la fonctionnalité Smart Summon, elle n’est pas encore approuvée par l’Europe, mais Tesla serait à pied d’oeuvre pour obtenir une certification, même au prix de ne pas pouvoir l’implémenter au maximum de son potentiel.

Source : Teslarati



Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Volkswagen confirme la livraison de son ID.3 pour l’été 2020

Lancées en mai 2019, les précommandes de l’ID.3 seront bien honorées à la mi-2020, comme Volkswagen l’avait promis à l’époque. Le constructeur allemand vient en effet de confirmer que ses clients pourront, d’ici quelques mois, prendre le volant de la…

Voitures électriques : les modèles les plus attendus pour 2020

En marche forcée, la majeure partie des constructeurs automobiles a annoncé un ou des modèles électriques. Certains sont déjà commercialisés quand d’autres sont attendus dans un avenir plus ou moins proche. Mais quelles sont les voitures électriques dont il sera…