L’Epic Games Store accueille Spotify, sa première application non liée au jeux vidéo

 

L’Epic Games Store ne veut plus se contenter de faire du jeu vidéo. En effet, la plateforme accueille son premier logiciel non lié au média, puisqu’il s’agit de Spotify. Un message fort passé au reste de l’industrie tech, surtout à Apple, avec lequel Epic est en guerre depuis quelques mois.

Spotify

Quand vous ouvrez l’Epic Games Store, vous vous attendez à trouver des jeux, dont certains sont gratuits. Surtout qu’en ce moment, la plateforme mise énormément dessus en offrant un gros titre par jour pendant 15 jours. Toutefois, elle se diversifie en accueillant désormais des logiciels non liés au medium jeu vidéo.

L’Epic Games Store permet désormais de télécharger Spotify, la célèbre plateforme de streaming musical. Il s’agit ici de la version desktop sur PC, la même que l’on peut retrouver en téléchargement sur le site officiel. Néanmoins, l’important n’est pas là.

Spotify signe l’arrivée des logiciels non ludiques sur l’Epic Games Store, qui pourrait ainsi dépasser son simple statut de boutique en ligne réservée aux gamers. Epic envoie ainsi un message fort à l’industrie : c’est une plateforme qui compte bien s’imposer partout. Elle veut ainsi attaquer frontalement le PlayStore et surtout l’AppStore sur leur terrain (même si nous ne sommes pas sur les mêmes supports).

Epic Games part en guerre contre Apple

De plus, le choix de Spotify comme première application n’est pas anodin. Il s’agit d’un service connu et reconnu. Spotify, tout comme Epic Games, est en froid avec Apple à propos des conditions d’utilisation de sa boutique en ligne.

A lire aussi – Panne Spotify : le service de streaming musical ne répond plus

En effet, les deux reprochent à Apple la commission de 30% appliquée sur tous les achats in-app. Epic Games a d’ailleurs essayé de passer outre ce système l’été dernier via son jeu Fortnite. La sanction ne s’est pas fait attendre : le titre a été exclu du store.

Epic Games réclame une commission sur sa boutique, mais à hauteur de 12 % (ce qui lui a permis d’attirer les développeurs au détriment de Steam, qui lui applique aussi 30%). Une situation qui pourrait séduire les développeurs, surtout si Epic décide de proposer également des applications sur d’autres plateformes que Windows 10. Une affaire à suivre.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !