Selon Avast, 55% des PC Windows sont mis en danger par des logiciels obsolètes

Plus de la moitié des PC sous Windows dans le monde tournent des logiciels obsolètes qui peuvent présenter d’importantes failles de sécurité. C’est ce qui ressort d’un rapport 2019 d’Avast sur les tendances PC dans le monde. Adobe Shockwave vient en tête des applications dont les mises à jour sont le plus souvent négligées, suivi de VLC Media Player et de Skype.

Avast PC

Le dernier rapport d’Avast concernant les tendances sur le marché des PC révèle plusieurs données intéressantes sur les habitudes des utilisateurs. Dans l’écosystème Windows reconnu comme étant un terreau fertile pour les menaces de sécurité, Avast note qu’il est installé sur 55% des ordinateurs, des logiciels obsolètes dont les mises à jour sont soit négligées par les utilisateurs ou alors ce sont des logiciels qui ne bénéficient plus d’aucun support de la part des éditeurs. Des facteurs qui rendent ces PC vulnérables aux attaques de sécurité.

Adobe Shockwave, VLC, Skype, Microsoft Office : des applications dont la mise à jour est négligée selon Avast

Le rapport qui est basé sur des données anonymisées de 163 millions d’ordinateurs dans le monde mentionne que Adobe Shockwave, VLC Media Player et Skype sont les applications dont les mises à jour sont le plus souvent négligées. De plus, de nombreux packages d’exécution ou des extensions comme MS Visual C ++ redistribuable, Adobe Flash Player, ActiveX ou encore Silverlight de Microsoft sont particulièrement négligées par les utilisateurs. Et dans certains, ces outils ont déjà été abandonnés par les éditeurs.

Microsoft Office est l’application la plus commune sur les PC sous Windows 10, mais aussi sur les anciennes versions du système. La suite est installée sur 45% des ordinateurs analysés par Avast. Le rapport indique que même si les versions les plus récentes de Microsoft Office reçoivent régulièrement  des mises à jour, des millions d’utilisateurs utilisent des versions plus anciennes qui ne sont plus patchées. Concrètement, 15% des utilisateurs se servent encore de la suite Office 2007 ou 2010 qui ne bénéficient plus d’aucune mise à jour de sécurité.

Par ailleurs, environ 16% des utilisateurs dans le monde utilisent encore Windows Live Essentials, qui a été officiellement abandonné par Microsoft en janvier 2017.

Selon Avast, l’utilisation de Windows 7 a chuté de 2 points, passant de 45% à 43%. Windows 10 est quant à lui passé de 35% à 40% de 2017 à 2018, ce qui représente une progression importante. Pour autant, le rapport indique que Windows 7 est toujours considéré comme le système d’exploitation le plus utilisé, ce qui contredit un rapport récent de NetmarketShare qui affirmait que Windows 10 était passé devant Windows 7.

Lire égalementWindows 7 sera obsolète dans un an, fini les mises à jour gratuites

Enfin, Avast précise également que Windows Vista est encore installé sur 1,3% des PC actifs. Windows XP en ce qui le concerne est à 3,1%.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Sécurité : Huawei subirait un million de cyberattaques par jour

D’après le chef de la sécurité de Huawei, l’entreprise repousserait une quantité impressionnante d’attaques informatiques. Des attaques à travers le monde entier, et des autorités américaines qui n’y seraient pas étrangères, selon l’entreprise. Si Huawei doit faire face à l’ire…

WhatsApp : un simple GIF permet de pirater votre smartphone

Une faille découverte dans l’application WhatsApp et qui affecte les smartphones Android permet d’accéder à vos photos privées et autres données personnelles. Il suffit d’un GIF modifié pour exploiter cette vulnérabilité qui vient d’être découverte par un chercheur en sécurité….

Une attaque DDoS rapporte 2,5 millions de dollars à Wikipédia

Vendredi dernier, le site encyclopédique Wikipédia était victime d’une conséquente attaque DDoS (Distributed Denial of Service). Pour limiter les dégâts d’une telle menace, la Wikimedia Foundation vient de recevoir une jolie somme de la part d’un généreux donateur pas si…