Pixel 6 : Google confirme l’arrivée de son premier SoC maison

 

Le Pixel 6 sera bien alimenté par un SoC maison développé par Google. Baptisé en interne Whitechapel, ce processeur vient d'être confirmé par mégarde par un ingénieur de la firme de Mountain View. Pour la première fois, Google va faire l'impasse sur les puces Snapdragon de Qualcomm. 

Pixel 5
Crédits : Google

Depuis l'an dernier, les rumeurs évoquant l'arrivée du premier SoC maison de Google se sont multipliées. D'après les informations déjà disponibles, ce chipset GS101 (GS pour Google Silicon) est appelé Whitechapel en interne.

Pour mettre au point son premier processeur maison, Google se serait tourné vers Samsung Electronics. Le géant de Mountain View souhaiterait profiter de l'expertise de Samsung concernant les semi-conducteurs. De facto, le mystérieux chipset s'annonce proche des puces Exynos du côté de l'architecture.

Google confirme par accident l'abandon des puces Qualcomm

Si Google n'a jamais fait grand secret de ses ambitions sur le terrain du hardware, l'entreprise n'a jamais officiellement révélé l'arrivée d'un premier SoC maison. Au détour d'une mise à jour au sein de l'Android Open Source Project (AOSP), Google vient désormais de confirmer, probablement par mégarde, l'existence d'un SoC Whitechapel.

Comme le rapportent nos confrères de XDA Developers, un ingénieur de Google a publié une URL dans les commentaires de la mise à jour d'AOSP. Cette URL, uniquement accessible aux ingénieurs de la firme, comporte plusieurs noms de code :

https://source.corp.google.com/android/device/google/gs101sepolicy/whitechapel/vendor/google/twoshay.te;l=9?q=%22binder_use(%22%20p:android$%20f:gs101-sepolicy

On y aperçoit “gs101” et “whitechapel”, ce qui confirme toutes les informations apparues sur la toile au cours des derniers mois. Google est bien occupé à développer son premier SoC pour alimenter ses smartphones. Ce n'est pas la première qu'un développeur Google laisse traîner des indices sur les projets en cours dans le code d'AOSP. En 2018, AOSP avait déjà révélé l'arrivée d'écrans 90Hz sur les Pixel 4 des mois avant l'annonce.

In fine, il semble que Google soit prêt à se passer des puces développées par Qualcomm, qui ont équipés tous les Pixel jusqu'ici. Aux dernières nouvelles, le SoC GS101 ferait son entrée sur le Pixel 6, le futur porte étendard de Google. Attendu dans le courant de l'automne 2021, le smartphone serait compatible avec l'Ultra Wideband et embarquerait un lecteur d'empreintes digitales sous l'écran.

Source : XDA



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !