P30 : Huawei explique pourquoi il a refusé de lui enlever la bordure inférieure plus épaisse

Le P30 aurait pu avoir une bordure inférieure de l’écran nettement plus fine, mais la marque a finalement refusé de lancer la production d’un tel modèle. Huawei estime en effet que les déclenchements accidentels sur le bas de l’écran étaient trop nombreux, et que le design retenu est plus ergonomique. 

P30 Pro

L’info a été dévoilée par le PDG de la marque Richard Yu au détour d’une interview accordée à GSMArena. Le journaliste lui demande : « de nos jours, absolument tous les constructeurs prétendent qu’ils ont un smartphone borderless alors que l’on peut clairement voir que la plupart d’entre-eux ont un menton plus épais, est-ce que [Huawei] a une solution à ce problème ?« . actuellement, sur le marché, le nombre de smartphones réellement sans menton se comptent sur les doigts de la main.

Les P30 et P30 Pro ont un menton, précisément ce que souhaitait Huawei

La faute à un procédé de fabrication plus complexe, qui fait augmenter le prix des dalles, mais pas seulement. Huawei explique que ses ingénieurs « peuvent rendre le menton plus court, mais il n’est pas confortable d’utiliser un smartphone de cette manière » . Et d’ajouter : « la raison pour laquelle nous n’avons pas enlevé complètement la bordure du bas c’est à cause des déclenchements accidentels. Si il n’y avait pas de menton, à chaque fois que vous swipez depuis le bas, il y aurait des appuis indésirés et cela n’est pas pratique ».

Richard Yu souligne que la bordure du P30 est très fine en l’état : « En fait elle est même plus fine que celle du P30 Pro ». Il redirige ensuite la conversation vers les bordures latérales : « ce sur quoi nous nous concentrons, et que nous pensons plus important, c’est de réduire les bordures latérales. Il devrait définitivement y avoir un peu d’espace au bas de l’écran pour que vous puissiez utiliser votre appareil plus confortablement ».

De notre côté on relève que les iPhone X et XS Max que nous avions testé n’ont pas   de problèmes de déclenchements accidentels tels que décrits par Richard Yu, malgré un écran pour le coup sans menton. Preuve s’il en est qu’il doit sans doute être techniquement possible de ne pas prendre en compte les appuis accidentels. Pensez-vous comme Richard Yu que le menton est un mal nécessaire ? Partagez votre avis dans les commentaires.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Huawei, Android, ARM et Trump : le point sur la situation

Huawei a de quoi faire grise mine : depuis mi-mai les mauvaises nouvelles s’enchainent. La firme est directement touchée par un décret qui, s’il ne la vise pas nommément, aboutit à l’exclusion totale de Huawei du marché américain. En conséquence,…

Huawei porte plainte contre les Etats-Unis pour saisie illégale

Huawei passe à l’offensive. Le constructeur chinois vient en effet de déposer une plainte contre le département du Commerce des États-Unis. Exclue du marché américain depuis mai, la firme accuse les Etats-Unis de « détenir illégalement » du matériel de télécommunications Huawei…

Huawei aurait réduit la production des P30 et des Mate 30

Huawei aurait décidé de réduire la production des P30 et des futurs Mate 30 suite à son exclusion du marché américain et d’Android. Pressentant une forte baisse de ses chiffres de vente, le constructeur chinois aurait aussi ralenti les productions…

Huawei imagine un smartphone pliable en trois

Huawei a breveté un smartphone pliable en trois parties. Déposé en 2018, le brevet décrit un appareil construit autour d’une vaste dalle scindée par deux charnières invisibles. Comme son rival Xiaomi, le constructeur pourrait ainsi proposer un smartphone à la fois compact et…