Microsoft soutient Huawei face au gouvernement américain et tacle Donald Trump

Maj. le 5 mars 2020 à 15 h 59 min

Par la voix de Brad Smith, Président en charge des affaires juridiques, Microsoft présente son soutien à Huawei dans l’affaire qui l’oppose au gouvernement américain. Selon lui, l’attitude de Donald Trump ne correspond pas à « la façon dont le pays fonctionne ». Ambiance.

huawei microsoft

Le feuilleton Huawei vs Trump n’en finit plus. Alors que l’avenir d’Android sur les smartphones du chinois demeure incertain, Microsoft vole au secours de son partenaire. Dans une interview accordée à Bloomberg Businessweek, Brad Smith, Président en charge des affaires juridiques, a apporté tout son soutien à Huawei. Selon lui, les motivations de Donald Trump sont trop floues pour justifier un tel traitement au géant chinois. Le Président américain se contente d’affirmer qu’une entreprise chinoise dirigée par un ancien expert en technologie de l’armée présente une menace. Pour Brad Smith, cette explication est insuffisante. Il déclare :

Souvent, la réponse que nous obtenons est la suivante : « Eh bien, si vous saviez ce que nous savions, vous seriez d’accord avec nous ». Et notre réponse est : « Super, montre-nous ce que tu sais pour que nous puissions décider nous-mêmes. C’est ainsi que fonctionne ce pays. »

Il estime que l’attitude de Donald Trump est en décalage avec les exigences d’un marché mondialisé. Selon lui, « la seule façon de gérer la technologie au niveau mondial est d’avoir des gouvernements qui travaillent ensemble ». Il transpose alors la démarche du président américain au marché de l’hôtellerie, secteur dans lequel Donald Trump a construit sa fortune. Il déclare :

Dire à une entreprise de technologie qu’elle peut vendre des produits, mais pas acheter un système d’exploitation ou des puces, revient à dire à une entreprise hôtelière qu’elle peut ouvrir ses portes, mais pas mettre des lits dans sa chambre d’hôtel ou de la nourriture dans son restaurant. Dans les deux cas, vous mettez en péril la survie de cette entreprise.

Huawei dans l’incertitude

Alors que son Mate 30 sera dévoilé le 19 septembre 2019, Huawei reste en sursis. Toujours sous le joug des sanctions américaines, le géant chinois ne pourra pas sortir ses nouveaux haut de gamme avec les services Google. Toutefois, le PDG a annoncé qu’il serait possible d’installer soi-même le Play Store à l’aide d’un petit guide fourni. Pour l’expérience d’utilisation, on a connu mieux.

Dans une interview accordée à Spiegel Online, Richard Yu s’est montré rassurant, voire offensif. « Si les contraintes persistent, nous utiliserons notre propre HarmonyOS pour les futurs produits, tels que le P40, qui est prévu pour le printemps 2020″. La marque a en effet présenté cet été Harmony OS, son système d’exploitation conçu pour remplacer Android. Juste au cas où…

Source : Bloomberg



Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !