L’iPhone 11 prend en charge le WiFi 6 : les réseaux sans fil ultra-rapides vont enfin se démocratiser

L’iPhone 11 n’est pas le premier smartphone à prendre en charge le WiFi 6. Mais il s’agit du premier appareil du lineup Apple, entreprise dont on connait la capacité à pousser l’adoption de technologies émergentes. De quoi espérer une démocratisation plus rapide alors que le marché ne semble qu’à ses débuts.

iPhone 11 Wifi 6
Pixabay + Phonandroid

En lisant ce titre, vous vous êtes sans doute dit qu’on exagère : le secteur de la tech n’attend pas Apple pour pousser à l’adoption renouvelles technologies. Et vous auriez en partie raison – y compris autour du WiFi 6 qui est le sujet principal de cet article. Les Galaxy S10 et les Note 10 étaient en effet tous compatibles avec la technologie, avant la sortie des iPhone 11. Et d’ailleurs Qualcomm a implémenté un support natif du WiFi 6 dans les SoC Snapdragon 855, que les constructeurs sont alors libres d’implémenter.

L’iPhone 11 adopte le WiFi 6 : Apple veut démocratiser la technologie

Or la plupart des autres smartphones sous Snapdragon 855 ne prennent pas encore le WiFi 6 en charge – vraisemblablement en raison du coût de son implémentation et du peu de routeurs dotés de cette technologie sur le marché en 2019. Du coup, après Samsung, Apple est de facto le second gros acteur du marché à se risquer à pousser la technologie WiFi 6 sur des smartphones. Et connaissant Apple, cela n’a rien d’anodin.

Apple n’est pas forcément le premier acteur du marché à adopter des choix technologiques majeurs. Mais lorsque la firme à la pomme prend une direction, c’est comme si un vent nouveau soufflait sur tout un pan de l’industrie. Ainsi, Apple a été l’une des premières entreprises à enrober ses appareils de métal (souvent anodisé) – ce qui est devenu courant sur le haut de gamme des PC et de nombreuses marques et gammes de smartphones.

C’est aussi la première à avoir pris, à tort ou à raison, la décision de supprimer le port jack des smartphones – il ne s’est jamais fait aussi rare dans l’industrie qu’en ce milieu d’année 2019. On peut également parler de l’idée assez clivante de mettre une encoche sur les écrans (la multiplication des pains a bien eu lieu chez la concurrence Android après la sortie de l’iPhone X), ou encore de l’USB type C avec Thunderbolt 3 sur les ordinateurs, qui devient de plus en plus courant – alors qu’Apple avait fait l’objet de railleries lors de la sortie de son MacBook Pro 2016 qui ne comporte QUE ce nouveau type de ports.

Apple ne fonce pas non plus sur tout : l’adoption de la 5G, par exemple, n’est pas encore à l’ordre du jour, vraisemblablement, en partie, à cause de la lenteur du déploiement des réseaux. Du coup, impossible de ne pas imaginer une accélération de l’adoption de cette technologie WiFi 6 avec l’entrée des iPhone 11 dans l’arène. Pour rappel, le WiFi 6 (802.11ax) est la prochaine génération de réseaux sans fil ultra-rapides : débits maximum théoriques de 9,6 Gb/s, latence plus faible, et surtout capacité à gérer un nombre beaucoup plus importants de connexions simultanées – avec des technologies comme le MU-MIMO et le beamforming.

Lire également : WiFi 6 – comment le réseau sans fil ultra-rapide va s’imposer dès 2020

Il doit également permettre un impact bien moindre sur l’autonomie des appareils qui le prennent en charge. Pour l’heure, en plus des smartphones cités dans cet article, on ne peut citer qu’une poignée de routeurs compatibles, dont le Netgear Nighthawk AX4, AX8 et AX12 ou encore les Asus RT-AX88U, ROG Capture GT-AX11000 et TP-LINK Archer AX6000 et AX11000.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
iPhone 11 : même Apple ne croit pas à des ventes folles

Les ventes de l’iPhone 11 devraient à peine dépasser celles des iPhone XS/XS Max et XR 2018 à en croire un analyste qui se base sur les commandes des fournisseurs pour établir ses prévisions. La production viserait ainsi l’objectif de…