Libra : gare aux arnaques qui se multiplient avant même son lancement

 

Libra, la cryptomonnaie de Facebook n'est pas encore lancée que des arnaques se multiplient sur Internet. Des sites web frauduleux poussent comme des champions pour escroquer les internautes. Aucune plateforme officielle ne propose encore d'acheter ou même de pré-commander des Libra, gare au piège.

Facebook Libra

Libra, la cryptomonnaie initiée par Facebook s'annonce comme un véritable phénomène. Elle sera sans doute plus plébiscitée que le Bitcoin et l'enthousiasme suscité constitue du pain béni pour les escrocs qui veulent profiter de cette hype pour arnaquer les internautes. Pourtant, le lancement de Libra n'interviendra pas avant 2020. Des pages Facebook, Instagram, ainsi que des sites Internet proposent déjà d'acheter de la Libra par carte bancaire. Faut-il se laisser attirer par ces offres ? La réponse est évidemment non.

Libra : la cryptomonnaie de Facebook sert d'appât aux escrocs

Des dizaines de faux comptes, pages, groupes sur les réseaux sociaux, mais aussi de sites internet aux allures de plateformes officielles proposent aux internautes de pré-acheter des Libra. La tentation peut être forte considérant l'explosion de la valeur du Bitcoin ces dernières années. Personne ne veut passer à côté de la prochaine grande opportunité dans l'univers des cryptomonnaies. Mais les pulsions de gains ne doivent pas éclipser le bon sens.

Le site buylibracoins.com propose par exemple d'acheter des Libra par carte bancaire. Dénoncées par le Washington Post, ces plateformes et leurs relais sur les réseaux sociaux font déjà l'objet d'une chasse engagée par Twitter, Facebook ou encore YouTube.  « Facebook a retiré des publicités et pages violant ses politiques lorsqu’il a pris connaissance de leur existence, et nous nous employons à améliorer les moyens de détecter des arnaques sur nos plateformes », a indiqué le réseau social dans un communiqué.

Lire aussiLibra est une menace pour les banques centrales selon un co-fondateur de Facebook

Ces arnaques ne font pas bonne presse à Libra qui doit déjà faire face à la pression des dirigeants du monde entier qui exigent une encadrement aussi strict que celui des autres monnaies du système bancaire, l'objectif étant d'éviter l’explosion de fléaux comme le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme. Facebook de son côté se dit prêt à faire des concessions pour rassurer les États. Logiquement, aucune plateforme digne de confiance ne peut d'ici là proposer d'acheter ni même de pré-commander des Libra.

Source : Whashington Post



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !