Huawei : des opérateurs refusent de vendre ses smartphones 5G

 

Huawei continue d'encaisser les répercussions du décret de Donald Trump. Lâché par ses fournisseurs et banni d'Android, le constructeur chinois doit maintenant faire face à l'abandon de certains opérateurs britanniques, japonais et taïwanais. Une poignée de télécoms refusent en effet de vendre certains smartphones de la marque, dont les modèles 5G. 

huawei operateurs refusent vendre smartphones 5g

 

EE et Vodafone, deux télécoms présents sur le marché britannique, ont annoncé leur intention de ne pas commercialiser les smartphones 5G de Huawei suite à son exclusion du marché américain et d'Android, rapportent nos confrères de Bloomberg. Les deux opérateurs devaient initialement commercialiser le Huawei Mate 20 X 5G et le Huawei Mate X pliable dans le courant du mois de juin 2019 sur le marché britannique.

Huawei : EE et Vodafone lâchent le constructeur chinois

“Jusqu'à ce que nous obtenions des informations et la certitude que nous pouvons garantir à nos clients que les appareils commercialisés seront pris en charge pendant toute leur durée de vie, nous avons décidé de mettre la sortie de ses smartphones sur stand-by” explique Marc Allera, PDG du groupe BT, la maison mère de EE. “Nous travaillons avec Huawei et Google afin de proposer la meilleure expérience possible” précise le télécom dans un communiqué.

De son côté, Vodafone parle “d'une mesure temporaire” suite aux “incertitudes qui existent concernant les nouveaux appareils 5G de Huawei”. L'opérateur britannique explique que le Huawei Mate 20 X 5G “n'a toujours pas reçu les certifications nécessaires” à sa mise sur le marché.

Huawei a rapidement répondu aux annonces de ses partenaires. “Nous apprécions les relations que nous avons avec nos partenaires et nous reconnaissons la pression que subissent certains d’entre eux à la suite de décisions uniquement motivées par des considérations politiques” tacle la firme, en référence au décret mis en place par Donald Trump. Le président américain crie en effet haut et fort que « la Chine ne deviendra pas numéro 1 mondial sous ma présidence ».

Des opérateurs japonais coupent les ponts avec Huawei

Ce n'est pas tout. D'autres opérateurs ont décidé de prendre leurs distances avec Huawei. Au Japon, KDDI et Yahoo Mobile ont décidé de reporter la sortie du Huawei P30 Lite jusqu'à nouvel ordre, rapportent nos confrères du New York Times. Le smartphone était supposé débarquer sur le marché nippon à la fin du mois de mai. NTT Docomo, le plus important opérateur du marché japonais, a quant à lui stoppé net les précommandes de la gamme des P30. Même son de cloche à Taïwan, où Chunghwa Telecom ne proposera pas les nouveaux modèles de Huawei.

Les firmes évoquent des inquiétudes concernant “la disponibilité des mises à jour logicielles” suite à la suspension de la licence Android de Huawei. Le constructeur chinois profite néanmoins d'une licence temporaire, qui expirera en août. Selon The Verge, des opérateurs européens, dont Telefonica en Espagne et Deutsche Telekom en Allemagne, pourraient annoncer des décisions similaires dans les jours à venir.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !