Huawei : Joe Biden réfléchit à lever l’embargo imposé par Trump

 

L’administration Biden réfléchit à lever l’embargo imposé sur Huawei par l’administration Trump. C’est la future secrétaire au commerce des Etats-Unis, Gina Raimondo, qui a évoqué l’idée. Elle a toutefois précisé qu’elle prendrait toutes les précautions possibles contre un éventuel espionnage de la part de la Chine. 

Huawei

En mai 2019, Donald Trump a pris une décision forte en imposant un embargo sur Huawei, accusée d’espionnage pour le compte de Pékin. Depuis, la marque est dans une situation économique délicate. Elle ne peut plus proposer la suite logicielle Google sur ses smartphones et n'est plus en capacité de collaborer avec le fondeur TSMC pour ses processeurs Kirin. De même, il lui est impossible d'installer des antennes aux Etats-Unis. Mais la situation va être réexaminée par la nouvelle administration de Joe Biden.

La future secrétaire du commerce des Etats-Unis, Gina Raimondo, est passée devant le Sénat en vue d’être confirmée à son poste. Le sénateur Ted Cruz lui a alors demandé si elle comptait garder Huawei sur la fameuse liste noire des société indésirables. Elle n’a pas fermé la porte à un éventuel retour de la marque sur le sol américain, mais s’est tout de même montrée très prudente sur la question :

Nous allons réexaminer notre politique, vous consulter vous (les sénateurs), consulter l’industrie, nos alliés et évaluer ce qui sera le mieux pour la sécurité nationale et l’économie.

A lire aussi – Test Huawei Mate 40 Pro 5G : un peu, beaucoup, à la folie… ou pas du tout ?

L'intérêt des américains avant tout

Une déclaration qui pourrait être signe d’espoir pour le constructeur, mais qui a été critiquée par certains sénateurs de l’opposition comme Ben Sasse. Selon Reuters, il a affirmé que Huawei était toujours la marionnette du parti communiste chinois et représentait donc une menace pour la sécurité nationale. Pour l’instant, rien n’est encore fait et il se pourrait bien que Huawei reste indésirable au pays de l’oncle Sam. La priorité de Gina Raimondo est en effet la protection des intérêts américains avant tout :

Je vais utiliser tous les outils à ma disposition pour protéger les américains et nos installations de toute interférence chinoise.

Si Huawei est retirée de la liste noire du département du commerce des Etats-Unis, cela pourrait signer une renaissance pour la marque. En attendant, Huawei réfléchit actuellement à se débarrasser d’Android au profit de son propre système d’exploitation : Harmony OS.   

Source : Reuters



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
huawei mate x2 teaser
Mate X2 : Huawei tease le nouveau design de son smartphone pliable

Le Mate X2, le prochain smartphone pliable de Huawei, se distingue de ses prédécesseurs grâce à un nouveau design. Contrairement aux Mate X et Mate XS, le terminal est en effet construit autour d’un écran qui se plie vers l’intérieur…

Ren Zhengfei
Huawei : selon le PDG, Apple fabrique les meilleurs smartphones 5G

Ren Zhengfei, le PDG et fondateur de Huawei, vient de confirmer qu’il estime que l’iPhone 12 d’Apple est le “meilleur smartphone 5G du monde”. C’est lors d’une conférence de presse que le fondateur de Huawei a fait cette déclaration surprenante….