Huawei lâché par WiFi Alliance, quelles conséquences ?

 

Huawei est abandonné par un nouvel organisme suite aux sanctions prononcées par l'administration américaine à son encontre. Le groupe chinois a été suspendu par WiFi Alliance, le consortium qui développe des standards de technologie sans fil.

huawei wifi

Et les ennuis continuent pour Huawei. Comme rapporté par la publication Nikkei, le groupe chinois perd un nouveau partenaire. Cette fois-ci, c'est le consortium WiFi Alliance qui lui tourne le dos. “WiFi Alliance se conforme pleinement à la récente ordonnance du département américain du Commerce […] et a temporairement restreint la participation de Huawei Technologies aux activités de la WiFi Alliance concernées par cette mesure”, a communiqué l'organisme, en précisant qu'il s'agissait pour l'instant d'une suspension et non d'une exclusion définitive. Huawei est donc toujours membre du groupe.

Huawei : après SD Association, ARM et Android, WiFi Alliance l'abandonne

Mais qu'est-ce que cela signifie ? Cela n'a bien sûr pas d'incidence sur les produits de la marque qui sont déjà sortis. Cela ne change rien non plus en ce qui concerne les prochaines sorties de smartphones. Huawei peut tout à fait proposer la technologie WiFi sur ses appareils malgré sa mise au ban. A court termes, les conséquences sont donc quasiment nulles, surtout comparé à ce que doit déjà subir Huawei à côté.

Lire aussi : Huawei exclu du marché américain et d’Android : le point sur la situation

Mais si la situation se prolonge, cela pourrait bien causer des problèmes pour le fabricant. La WiFi Alliance est composée de grandes entreprises tech du monde (Qualcomm, Intel, Apple…), qui décident ensemble du chemin que doit prendre le développement de nouvelles technologies liées au WiFi. En perdant son statut de membre, Huawei ne participe donc plus à l'évolution du WiFi et n'a plus aucune influence sur ce que deviennent les standards. Un désavantage par rapport à la concurrence pour le numéro 2 mondial du smartphone.

Huawei est aussi écarté du Joint Electron Device Engineering Council (JEDEC), organisme de normalisation des semi-conducteurs qui établit notamment des standards pour l'USB et la RAM. On apprenait aussi que Huawei est officiellement exclu de l’association SD, ne peut plus produire de SoC Kirin basés sur ARM, et a perdu sa licence Android. Tout n'est pas encore perdu pour le géant des télécoms et de la téléphonie : Donald Trump lie le sort de Huawei à la signature de l’accord commercial avec la Chine.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !