Huawei est officiellement exclu de l’association SD : adieu les cartes microSD ?

 

Huawei pourrait bien ne plus pouvoir proposer une compatibilité avec cartes SD et microSD sur ses futurs smartphones. Le groupe chinois a été exclu de l'association SD pour respecter les sanctions prises par les États-Unis à son encontre.

huawei p30 pro

Chaque jour qui passe depuis que Huawei a été exclu du marché américain (une semaine maintenant), le constructeur chinois perd de nouveaux partenaires. Cette fois, toute mention à la marque a été retirée du site officiel de l'association SD, l'organisme en charge de définir les standards de cartes SD et microSD, remarque SumahoInfo. Mais quelles conséquences cela peut-il bien avoir sur les mobiles du fabricant ?

Huawei : privé d'Android, de SoC Kirin… et de cartes microSD ?

Contactée par Android Authority, la SD Association confirme qu'elle exécute les récentes directives ordonnées par le Département du Commerce américain, et ce même s'il s'agit d'une organisation à but non lucratif indépendante. En théorie, les entreprises qui ne font pas partie de la liste officielle des membres de l'association SD ne peuvent pas produire et vendre des appareils compatibles avec des cartes SD ou microSD respectant les standards de l'association.

Lire aussi : Huawei exclu du marché américain et d’Android : le point sur la situation

Un porte-parole de Huawei a fait savoir que la situation ne changeait rien pour les smartphones qui sont déjà sortis : ils pourront utiliser normalement des cartes microSD. Il a par contre refusé de livrer un commentaire pour ce que cela peut impliquer sur les futures sorties du groupe, ce qui n'incite pas à l'optimisme. Souvenons-nous néanmoins qu'avec le Mate 20 Huawei a lancé un nouveau format de carte mémoire NM Card. Cela peut constituer une solution de rechange.

Mais cela commence à faire beaucoup. Huawei a perdu sa licence Android, ne peut plus acheter de processeurs Intel, Qualcomm ou Broadcomm et ne peut plus produire ses propres puces Kirin by HiSilicon car elles sont basées sur l'architecture ARM. Donald Trump a lié le sort de Huawei à la signature de l’accord commercial avec la Chine, ce qui semble être la seule porte de sortie pour le groupe chinois actuellement.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
harmonyos huawei beta smartphone
Huawei affirme que HarmonyOS n’est pas une copie d’Android et iOS

HarmonyOS n’est pas une vulgaire copie d’Android et iOS, assure Huawei. De même, le groupe chinois affirme que son système d’exploitation n’est pas seulement un moyen de contourner les sanctions américaines. Entièrement modulaire, l’OS ne s’adresse pas qu’aux smartphones, mais à…

EqruHowXcAE4 id
Kirin 9010 : Huawei travaillerait sur un processeur gravé en 3 nm

Huawei serait en train de travailler sur sa prochaine génération de processeur Kirin, qui serait gravée en 3 nm. Une information qui vient d’un leakeur connu, mais qui pose tout de même quelques questions, Huawei ne pouvant plus travailler avec…

emui 11 mise jour mate 20 huawei
EMUI 11 : Huawei déploie la mise à jour sur 14 nouveaux smartphones

EMUI 11 débarque dès maintenant sur 14 nouveaux smartphones Huawei et Honor. Malgré les sanctions américaines à son encontre, le groupe chinois poursuit inlassablement le déploiement de sa dernière surcouche Android en version finale et stable. On vous explique comment installer le firmware…

harmonyos
HarmonyOS 2.0 : voici les smartphones compatibles et comment rejoindre la bêta

Huawei a lancé la première bêta de HarmonyOS 2.0 son alternative à Android en décembre 2020. Seule une poignée de modèles de smartphones et tablettes très récents sont pour l’heure compatibles. Le système d’exploitation semble tout faire pour ressembler à Android, jusqu’au niveau…

Huawei Mate 40 Pro 01
Huawei veut proposer Harmony OS sur d’autres smartphones

Huawei développe son propre système d’exploitation sur ses smartphones afin de contourner l’embargo imposé par Donald Trump en 2019. Richard Yu, le PDG de la marque, a déclaré que les autres constructeurs chinois pourraient également utiliser ce nouvel OS s’ils…