Affaire Huawei : Donald Trump lie le sort de la firme à la signature de l’accord commercial avec la Chine

Maj. le 24 mai 2019 à 14 h 23 min

Le sort de Huawei serait suspendu à l’accord commercial entre les Etats-Unis et la Chine à en croire Donald Trump qui s’exprimait sur le sujet dans une interview jeudi 23 mai 2019. Un entretient que certains observateurs ont qualifié de « surréaliste » – le président américain estime en effet à la fois que Huawei est « très dangereux » mais aussi que les restrictions particulièrement sévères visant la firme pourront être levées si un accord commercial est signé.

huawei Etats-unis

La guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine a pris un nouveau tournant ces dernières semaines et touche de plus en plus durement Huawei. L’entreprise de télécommunications, à qui le gouvernement américain reproche publiquement depuis plusieurs mois ses liens avec le gouvernement chinois et la menace supposée que la firme représentait si elle déployait le réseau 5G aux Etats-Unis, est visée par un train de mesures qui lui interdisent de facto l’accès au marché et technologies américaines.

Les décisions américaines touchent très durement Huawei

Les deux conséquences les plus graves, c’est dans un premier temps Google, qui a été forcé de couper les ponts avec Huawei, et, donc, de lui retirer sa licence Android – indispensable pour avoir le droit d’installer Google Play Store et les applications G Suite sur les smartphones de la marque. En réponse, Huawei développe son propre OS alternatif, HongMeng OS. Mais quelques jours plus tard une autre nouvelle aux conséquences potentiellement bien plus graves est tombée : ARM emboîte le pas de Google.

A cause de cela, c’est désormais la capacité de Huawei à produire ses propres SoC qui est menacée. Et l’on ne parle pas de la multitude d’autres fournisseurs de la firme, qui en raison de leur domiciliation aux Etats-Unis ou leur recours à des technologies américaines ont été contraintes d’annoncer la rupture de leurs relations avec Huawei. Le président Donald Trump s’est exprimé une nouvelle fois sur le sujet depuis la Maison Blanche, jeudi 23 mai 2019.

Donald Trump suspend l’avenir de Huawei à la signature de l’accord commercial

Dans une adresse quelque peu surréaliste, le président américain commence par marteler une nouvelle fois que Huawei représente un danger pour la sécurité nationale« Huawei est quelque chose de très dangereux. Vous pouvez voir ce qu’ils ont fait du point de vue de la sécurité, un point de vue militaire. Très dangereux », explique Donald Trump cité par BBC. Avant de pratiquement suggérer l’exact contraire : « si nous faisons un deal  [l’accord commercial avec la Chine, ndlr], je pourrais imaginer Huawei y être inclus d’une manière ou d’une autre ».

Comme si la perspective de la signature d’un accord était une faveur qui pouvait faire revenir Huawei dans les bonnes grâces de l’administration Trump. Ce n’est pas seulement contradictoire vis-à-vis de la première partie des propos du président. C’est également contraire à la position du représentant du Commerce américain Robert Lighthizer qui, selon South China Morning Post, a beaucoup oeuvré jusqu’ici pour donner – a minima – l’apparence que les questions de sécurité nationale et celles concernant les négociations sont clairement séparées…

Lire également : Affaire Huawei – pourquoi ARM a cédé face à la Maison Blanche ?

En particulier autour de l’arrestation de Meng Wanzhou, la fille de Ren Zhengfei (PDG et fondateur de Huawei) au Canada. Ces nouvelles déclarations confirment ainsi que plus que des motivations sécuritaires, les actions de l’administration américaine à l’encontre de Huawei sont avant tout motivées par des raisons économiques et diplomatiques. Huawei est ainsi, plus que jamais, otage de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Samsung Electronics : le bénéfice opérationnel plonge de 56% au 3e trimestre

Samsung Electronics anticipe un plongeon de 56% de son bénéfice opérationnel au troisième trimestre 2019. Un résultat dû principalement à des difficultés dans un marché du semi-conducteur baissier depuis le début de l’année. La sortie du tunnel serait néanmoins proche.  Samsung Electronics enchaine…

Facebook Libra : PayPal lâche déjà l’affaire

La rumeur lancée par le Wall Street Journal se confirme. PayPal a annoncé vendredi qu’il quitte la Libra Association qui regroupe les membres fondateurs de la cryptomonnaie que Facebook souhaite lancer l’année prochaine. Le retrait de PayPal constitue un nouveau…

Free pourrait lancer FreeBank, une banque mobile à la Orange Bank

Free aurait l’intention de lancer une banque mobile concurrente d’Orange Bank. Ce 13 septembre 2019, Iliad, maison mère de l’opérateur de Xavier Niel, a en effet obtenu un numéro d’identifiant permettant d’exercer une activité bancaire. Tout porte à croire que l’arrivée d’une « FreeBank » sur le marché soit imminent.  Iliad…