Huawei offre 260 millions de primes à ses ingénieurs pour trouver des alternatives aux technologies US

Maj. le 13 novembre 2019 à 6 h 34 min

Huawei cherche des solutions pour se sortir du bourbier dans lequel l’entreprise se trouve empêtrée à cause des sanctions américaines. La firme vient d’annoncer qu’elle allouait une somme colossale aux ingénieurs qui l’aident à surmonter cette situation difficile. Une partie du personnel aura droit à 2 milliards de yuan sous forme de primes exceptionnelles, ce qui équivaut à un peu plus de 260 millions d’euros.

Huawei

Huawei admet que les sanctions américaines font planer des conséquences désastreuses sur son business. Après l’expiration des 90 jours supplémentaires de moratoire accordés par les États-Unis, l’entreprise se retrouvera dans l’incapacité de s’approvisionner auprès de partenaires clés aux USA d’ici la fin du mois de novembre. La firme a déclaré qu’elle tentait depuis plusieurs mois de trouver des alternatives aux composants essentiels à la fabrication de ses smartphones et autres appareils. Si des entreprises comme ARM ont trouvé le moyen de continuer à collaborer avec Huawei en contournant les restrictions américaines, plusieurs fournisseurs clés se trouveront dans l’obligation de suspendre toute coopération avec le géant chinois.

Dans une lettre interne adressée à son personnel et dont l’agence de presse Reuters a pu obtenir copie, le département des ressources humaines de Huawei affirme que « l’argent est une marque de reconnaissance pour le travail abattu face aux pressions américaines ». L’entreprise a décidé d’octroyer 2 milliards de yuans de prime exceptionnelle à ses employés, notamment à l’équipe de recherches et développement qui s’active pour trouver des voies alternatives à la chaîne d’approvisionnement habituelle du constructeur. Huawei a également annoncé que la quasi-totalité de ses 190 000 travailleurs recevront un salaire double en novembre 2019.

Nous ignorons si la prime de 260 millions d’euros prend également en compte l’équipe software qui travaille sur Harmony OS, le système maison de la firme. Il y a quelques semaines, Huawei avait annoncé un investissement d’1 milliard de dollars dans le développement d’Harmony OS et des applications de son store. Il va sans dire que l’entreprise ne lésine pas sur les moyens pour surmonter les blocages auxquels l’administration Trump le soumet. Elle garde toutefois la main tendue à ses partenaires en soufflant le chaud et le froid. Un responsable de la firme affirmait en effet il y a quelques jours que Huawei n’avait pas l’intention d’abandonner Android dans un avenir proche, avec ou sans les applications Google, et qu’il souhaitait que la situation s’arrange le plus tôt possible.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Quel smartphone Huawei acheter en 2019 ?

Quel smartphone Huawei acheter ? Le constructeur chinois est devenu numéro 3 mondial en cinq ans à peine, il semble donc logique que vous vous y intéressiez. Mais le choix est large et il faut trouver le modèle qui correspond au budget. Nous vous avons préparé une petite sélection pour les modèles de 2018.

Huawei aurait demandé à ses fournisseurs de contourner l’embargo américain

Huawei encouragerait ses fournisseurs à contourner l’embargo mis en place par le gouvernement Trump, accuse Wilbur Ross, le secrétaire américain au Commerce. D’après lui, la firme chinoise demande explicitement à certains partenaires commerciaux américains de violer les lois des Etats-Unis.   Huawei demande à…