Huawei va obtenir 90 jours supplémentaires pour travailler avec ses fournisseurs américains

 

Huawei voit son sursis de 90 jours pour continuer à collaborer avec les entreprises américaines se terminer ce lundi 19 août 2019. Mais le groupe devrait recevoir un nouveau délai de 90 jours de la part de l’administration des États-Unis. 

huawei

Le département du commerce américain va accorder à Huawei un nouveau délai de 90 jours lui permettant de continuer à collaborer avec les entreprises des États-Unis ou les sociétés qui utilisent des technologies américaines ou sous contrat avec des firmes américaines, rapporte Reuters. Le groupe chinois va ainsi pouvoir conserver ses clients et fournisseurs durant trois mois supplémentaires.

Huawei : trois mois de sursis supplémentaires

Après l'annonce de sévères sanctions à son encontre par l'administration des États-Unis, Huawei avait bénéficier d'un délai de 90 jours pour se mettre en ordre et s'organiser. Il avait entre autres profité de ce temps pour travailler avec Google sur le suivi logiciel de ses smartphones. En principe, ce délai doit lui permettre de ne pas abandonner du jour au lendemain ses produits qui ont déjà été commercialisés. Mais dans la pratique, Huawei ne s'est pas gêné au cours des dernières semaines pour sortir des nouveaux mobiles avec licence Android et services Google.

Lire aussi : Huawei, Android, ARM et Trump : le point sur la situation

Le premier sursis de 90 jours obtenus en mai 2019 doit expirer ce lundi 19 août, une communication officielle pour sa prolongation est donc attendue ce jour. Reuters indique que Donald Trump et Xi Jinping, le président chinois, se sont entretenus à ce sujet ce week-end. Placé sur la liste des entités, Huawei peut recevoir des autorisations d'exportation au cas par cas, si les produits concernés ne sont pas considérés comme une menace pour la sécurité nationale. Les sanctions contre Huawei touchent aussi de plein fouet les entreprises américaines. Google pourrait perdre un large parc de smartphones pour Android et les fabricants de puce Intel et Qualcomm un très gros client.

Source : Reuters



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
Qualcomm
Huawei : les Etats-Unis autorisent Qualcomm à vendre des puces au groupe chinois

Huawei est à nouveau autorisé à commercer avec Qualcomm. Comme Samsung, Sony ou Intel, le fondeur américain a obtenu une licence de vente auprès des Etats-Unis. Qualcomm va donc pouvoir fournir des puces informatiques au constructeur chinois, toujours dans l’incapacité de produire ses propres chipsets. Sur liste…

harmonyos corrected
Harmony OS : Huawei lancera la bêta smartphone le 18 décembre 2020

Harmony OS sera disponible en bêta sur smartphone à compter du 18 décembre 2020. Dans un premier temps, seuls les développeurs devraient avoir accès à cette version du système d’exploitation. La bêta publique sera, elle, lancée en avril 2021. Harmony…

huawei copie design iphone 12 apple
Huawei a déjà copié le design des iPhone 12

Huawei n’a pas perdu de temps. Comme le montre une fuite en provenance de Sina Weibo, la marque chinoise s’apprête à dévoiler un smartphone inspiré du design des iPhone 12. Comme Apple, Huawei opte pour des tranches plates et un…