Google suspend son programme d’achat de visage qui visait à améliorer le Pixel 4

Maj. le 2 décembre 2019 à 16 h 43 min

Il y a quelques mois, Google mettait en place un programme d’« achat » de visages, afin d’améliorer sa méthode de reconnaissance faciale. Une des agences sous contrat aurait profité de la situation des sans-abris pour obtenir facilement des visages. En réaction, Google a temporairement arrêté le programme.

En juillet dernier, on apprenait que Google avait mis en place un système « d’achat » de visages pour 5 dollars. Le principe : des employés demandaient l’autorisation à des gens croisés dans la rue de prendre en photo leur visage, en échange de 5 dollars en carte-cadeau Amazon ou Starbucks. L’entreprise vient d’annoncer la suspension temporaire du système, à la suite d’un rapport publié dans le Daily News.

Les journalistes ont en effet découvert qu’une des agences sous contrat avec Google ciblait explicitement les sans-abris de la ville d’Atlanta. Des personnes en situation de précarité dont la liberté de consentement est forcément altérée. De plus, l’agence en question aurait également insisté auprès des étudiants.

Un système de rémunération qui entraine des dérives

Google a rapidement réagi et suspendu le programme. Notez que ce dernier a été initialement lancé dans l’optique d’améliorer la qualité de la reconnaissance faciale du Pixel 4, le nouveau smartphone star de Google dont les prix ont d’ailleurs fuité récemment. L’entreprise souhaitait perfectionner son système de détection des visages, notamment avec les personnes de couleur.

Pour en revenir à cette affaire, Google a adressé la déclaration suivante à nos confrères de The Verge et du Daily News : « Nous prenons ces accusations au sérieux et nous enquêtons sur elles. Les allégations concernant la véracité et le consentement sont en violation de nos exigences en matière d’études de recherche et de la formation que nous avons fournie. »

En effet, l’entreprise assure que les directives adressées aux chercheurs mettent l’accent sur la transparence. Elle a d’ailleurs adressé un message à l’agence incriminée via le biais de son avocat. En voici la teneur : « La possibilité que des membres de nos populations les plus vulnérables soient exploités pour promouvoir les intérêts commerciaux de votre entreprise est profondément alarmante pour de nombreuses raisons. »

Le temps que Google éclaircisse cette situation, le programme est donc suspendu.

Source : The Verge



Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Pixel 5 : d’après Android 11, ils auront la recharge inversée

Les Pixel 5 auront la recharge inversée, sous la forme d’une fonctionnalité baptisée Battery Share, à en croire le code source de la première bêta Developer Preview d’Android 11. La fonctionnalité ne concerne visiblement que les Pixel 5, puisque les…

Google Pixel 4 ou 4 XL pas cher : les meilleurs prix en 2020

Vous souhaitez vous procurer le Google Pixel 4 ou Pixel 4 XL au meilleur prix ? Les derniers smartphones de Google présentés le 15 octobre 2019 sont disponibles à la vente chez plusieurs enseignes à respectivement 699 € et 799…

Google Pixel 4a : la version XL ne serait pas envisagée

Coup de théâtre dans la grande famille des Pixel de Google : le Pixel 4a, prochain smartphone milieu de gamme de la firme de Mountain View, pourrait finalement ne pas être accompagnée d’une version XL. Seule la version classique serait conservée,…

Google envoie par erreur des Pixel 4 simlockés à plusieurs clients

Google a envoyé par erreur des Pixel 4 simlockés à de nombreux clients américains. Selon plusieurs témoignages, tous les smartphones étaient liés à Xfinity Mobile, un opérateur américain. Problème, certains utilisateurs attendent toujours de recevoir leur appareil désimlocké, et ce…