EA tente une blague de mauvais goût, les internautes lui tombent dessus

 

C’est un avec certain culot qu’EA a voulu s’en prendre aux jeux solos. En voulant surfer sur la vague du meme « c’est un 10, mais… », l’éditeur a sous-entendu que seuls les jeux multijoueurs valent le coup. Bien évidemment, toute la twittosphère s’est alliée pour rappeler à EA ses (très) nombreux échecs dans le domaine ces dernières années.

EA

C’est à croire qu’EA tient à sa place d’éditeur de jeux vidéo le plus détesté de la planète. Comme si son business model pour le moins douteux ne suffisait pas, la firme s’attire régulièrement les foudres des joueurs par ses déclarations tout droit sorties d’une sacoche à mauvaises idées. Et comme cela faisait longtemps qu’EA n’avait pas créé de polémique, il était temps pour son community manager de raviver la flamme.

Pour ce faire, celui-ci a utilisé la bonne vieille recette du meme réchauffé. En ce moment, la tendance sur les réseaux sociaux est de poster une phrase commençant par « C’est un 10, mais… » (en référence à l’expression anglophone qui signifie qu’une personne est considérée belle), suivie par un trait de caractère jugé désagréable. Le but étant alors d’attribuer une nouvelle note à la personne en question avec tous ces éléments en tête.

Sur le même sujet — FIFA Ultimate Team : des pirates trompent EA pour voler le compte de certains joueurs

EA se fait (encore) descendre par les joueurs mécontents

Sur Twitter, l’éditeur a donc posté la phrase suivante : « C’est un 10, mais il/elle ne joue qu’à des jeux solo », sous-entendu que ces derniers sont systématiquement de moins bonne qualité que les jeux multijoueurs. Si la communauté gamer est déjà relativement susceptible de manière générale, force est de constater que ce tweet est, qui plus est, de très mauvais goût. La suite, vous la connaissez.

Ils sont ainsi nombreux à rappeler à EA que ses propres jeux multijoueurs ont maintes fois été des échecs monumentaux. Le plus récent est bien entendu Battlefield 2042, qui a vu ses joueurs déserter en seulement quelques jours. Mais beaucoup se souviennent encore de Stars Wars : Battlefront 2, dont les microtransactions trop nombreuses restent l’un des plus gros scandales de l’histoire du jeu vidéo. « Par l’éditeur qui vous a apporté le jeu multijoueur à succès Anthem », s’amuse un autre internaute, remettant la lumière sur un jeu désormais oublié de tous.

D’autres encore s’intéressent aux jeux solos d’EA, tenant à rappeler que certains font partie des plus gros succès de l’éditeur. « Imaginez ne jouer qu’à des jeux solo », se moque un internaute qui accompagne sa phrase d’un article relatant les records de vente de Mass Effect : The Legendary Edition. Sans oublier l’autre grand succès solo d’EA de ces dernières années, à savoir Star War Jedi : Fallen Order, qui aura même droit à une suite. En bref, la leçon à retenir est la suivante : si vous êtes une marque, ne faites pas de memes.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !