Bitcoin, Ripple, Ethereum : non, la Corée du Sud n’interdira pas les cryptomonnaies

Maj. le 19 janvier 2018 à 12 h 01 min

Le Bitcoin, le Ripple et l’Ethereum viennent de s’effondrer suite à une annonce du ministre de la Justice sud-coréen. Le ministre souhaite n’exclue pas de suspendre voire d’interdire tous les échanges de crypto-monnaies sur le territoire. Suite à cette déclaration formulée au matin du 11 janvier 2018, le marché mondial des crypto-monnaies dans son ensemble a perdu plus de 100 milliards de dollars de valeur en quelques heures. De nombreux articles alarmistes concluaient que les crypto-monnaies seraient interdites. Or, le gouvernement sud-coréen vient d’opposer un démenti et se désolidarise des déclarations de son ministre.

bitcoin ripple ethereum corée sud cryptomonnaies

Catastrophe pour le petit monde des cryptomonnaies. Dans le cadre d’une conférence de presse organisée ce 11 janvier 2018 ce matin, le ministre de la justice sud-coréen Park Sang-ki a annoncé que la Corée du Sud allait voter une loi pour interdire toutes les transactions de monnaies virtuelles sur son territoire. Le gouvernement s’inquiète face à ce nouveau phénomène, et suggère que les échanges de crypto-monnaies pourraient être suspendus. Il n’en fallait pas plus pour affoler les marchés !

Bitcoin, Ripple, Ethereum : un vent de panique souffle sur les cryptomonnaies

Le cours du Bitcoin a chuté de 2000 dollars, et son prix mondial sur le GDAX a aussitôt chuté de 12% avant de rebondir dans les heures suivantes. Les monnaies alternatives (altcoins) ont été touchées encore plus violemment. Le prix mondial de l’Ethereum a chuté de 9%, et le Ripple a directement chuté de 50%. Selon CNBC, le marché mondial des cryptomonnaies dans son ensemble a perdu 106 milliards de dollars en quelques heures.

Or le gouvernement sud-Coréen a démenti son intention de suspendre ou même d’interdire un jour les cryptomonnaies sur son territoire. L’annonce reprise par l’agence de presse Reuters, aurait été faite de manière indépendante par le ministre de la Justice Park Sang-ki sans avoir consulté le Premier ministre au préalable – plusieurs ministères se sont désolidarisés de ces déclarations, dont le ministère des Finances du pays qui aurait appris ces déclarations comme tout le monde par voie de presse.

Bien sûr, cette volatilité des cours peut sera interprétée par certains comme une preuve de plus que les cryptomonnaies risquent de vous ruiner. Pour rappel, la Chine est jusqu’à aujourd’hui le seul pays à avoir banni les échanges de crypto-monnaies.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
TF1 rachète Doctissimo, c’est officiel

TF1 rachète Doctissimo à Lagardère c’est désormais officiel. Le site aux 40 millions de visites par mois va renforcer la notoriété de la chaîne de TV sur le web. Le montant de l’acquisition n’a pas été communiqué par le géant….