Bitcoin : il jette son disque dur contenant 165 millions d’euros puis utilise des robots chiens pour fouiller la décharge

 

En 2013, James Howells a jeté par erreur son disque dur avec le mot de passe de son wallet contenant 8000 Bitcoins. Aujourd’hui, ce disque vaut donc des millions d’euros que l’investisseur compte bien récupérer. Pour ce faire, il prévoit de fouiller de fond en comble la décharge où se trouve le disque, quitte à utiliser des robots chiens.

bitcoin interdiction europe
Crédits : Unsplash

James Howells fait partie de ces investisseurs qui étaient là au début de boom des cryptomonnaies. En 2013, ce dernier détient déjà 8000 Bitcoins, soit l’équivalent aujourd’hui de plus de 165 millions d’euros. Une certaine somme donc, que James Howells décide pourtant de jeter (littéralement), à la poubelle. En effet, pour une raison qu’il n’explique pas, celui-ci décide de se débarrasser de son disque dur contenant le mot de passe de son wallet.

Ces histoires d’investisseurs ayant perdu leurs identifiants sont désormais communes. Plus ou moins conséquentes, les pertes engendrées se comptent le plus souvent, au minimum, par plusieurs dizaines de milliers d’euros. Le phénomène est si répandu qu’il est même devenu un marché fructueux pour les hackers, qui n’hésitent désormais pas à proposer leurs services pour retrouver le fameux mot de passe. James Howells, lui, a une idée plus radicale en tête.

Il dépense des milliers d’euros pour en récupérer des millions

Forcément, l’investisseur tente aujourd’hui par tous les moyens de récupérer son disque dur. Et des moyens, justement, il en a. James Howells est persuadé que le disque dur se trouve désormais dans l’immense décharge de Newport, au Pays de Galles. Son plan est relativement simple : examiner le moindre centimètre carré de la zone dans l’espoir de tomber sur le petit pareil, au milieu de 110 000 tonnes de déchets.

Sur le même sujet : Le Bitcoin pourrait bientôt chuter à seulement 10 000 dollars, les investisseurs paniquent

Pour ce faire, James Howells ne lésine pas sur les dépenses. Au total, il prévoit de verser presque 11 millions d’euros au conseil municipal de Newport pour avoir l’autorisation de fouiller la décharge. À côté, il compte embaucher plusieurs ouvriers pour ratisser la zone, ainsi que des experts en intelligence artificielle, gestion des déchets et récupération de données.

Ce n’est pas tout. James Howells a également fait l’acquisition de deux chiens robots de Boston Dynamics, coûtant chacun 74 500 dollars. Seulement voilà, pour le moment, l’investisseur n’a reçu aucune autorisation de fouille de la part de Newport. « Ses propositions présentent un risque écologique important, que nous ne pouvons accepter et que les termes de notre permis nous empêchent d’envisager », explique le conseil municipal.

Source : Business Insider



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !