Bitcoin, Ethereum, Ripple : Macron veut réguler les cryptomonnaies !

 

Dans un discours prononcé au forum économique de Davos, Emmanuel Macron, le président de la République Française, a longuement argumenté en faveur de la régulation des cryptomonnaies, comme le Bitcoin, l'Ethereum, le Ripple ou encore le Litecoin. Selon lui, le Fond Monétaire International (FMI) doit avoir “le mandat de surveiller la totalité du système financier international dont des pans entiers échappent à la régulation”.

macron bitcoin

Pour Emmanuel Macron, rien ne doit échapper au FMI ! L'institution, chargée d'assurer la stabilité monétaire internationale, doit pouvoir surveiller les échanges de cryptomonnaies, qui échappent actuellement à tout contrôle. Comme le soulignent nos confrères du Figaro, Emmanuel Macron a donc comme objectif d'élargir les missions du FMI.

Bitcoin, Ethereum, Ripple : Macron veut que le FMI régule les cryptomonnaies

Comme le précise Emmanuel Macron, le FMI “regarde des États, une partie du système financier, mais il ne regarde pas les acteurs les plus dérégulés et les plus dérégulateurs de tout le système ! Le Bitcoin, les monnaies virtuelles et tous les plus agressifs sur les marchés financiers, ceux qui peuvent créer des crises financières, déréguler des systèmes”. Pour le président français, le Bitcoin et les monnaies virtuelles sont une véritable menace pour la stabilité financière.

Même son de cloche au Royaume-Uni, la Première ministre Theresa May a déclaré lors d'une allocution au forum de Davos, “les cryptomonnaies, comme le Bitcoin, nous devrions les surveiller avec attention, surtout à cause de la façon dont elles sont utilisées par les criminels”. Contrairement aux attentes, les investisseurs ne sont pas forcément contre la régulation du Bitcoin et des cryptomonnaies. Pour Kevin Murcko, PDG de CoinMetro, une plate-forme d'échange de crytpomonnaies, “une nouvelle réglementation permettrait de rassurer les personnes qui souhaitent investir”.

Si Emmanuel Macron craint que le Bitcoin et la volatilité de son cours ne portent préjudice au système financier international dans son ensemble, ce n'est pas le cas de tout le monde. Pour Joseph Otting, Contrôleur général des finances des États-Unis, et Mark Carney, gouverneur de la Banque d’Angleterre, le Bitcoin ne risque pas de déclencher une crise financière. Les deux hommes appellent à relativiser le poids de la crytptomonnaie sur le marché financier. Que pensez-vous des arguments d'Emmanuel Macron ? Faut-il réguler le Bitcoin et consorts ? La mère des cryptomonnaies est-elle de toute façon condamnée à disparaître, comme l'affirme le Prix Nobel d'économie Robert Schille ?



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
bitcoin penurie cartes nvidia
Le Bitcoin provoque une pénurie de cartes graphiques Nvidia et AMD

La pénurie des dernières GeForce RTX 3000 n’est pas prête de s’arrêter. En plus des difficultés pour s’approvisionner en composants, Nvidia doit en plus composer avec les cryptomineurs, qui achètent des stocks entiers de cartes graphiques pour miner le Bitcoin…

bitcoin
Le Bitcoin passe la barre des 50 000 dollars, la cryptomonnaie s’envole

Le Bitcoin vient de passer le seuil symbolique des 50 000 dollars. Portée par les annonces successives de Tesla, PayPal ou encore MicroStrategy, la mère des cryptomonnaies enregistre une nouvelle explosion de son cours.  Le Bitcoin enchaîne les records ! Après…

amazon librairie
Amazon lancerait bientôt une cryptomonnaie alternative au Bitcoin

Amazon travaille actuellement sur sa propre cryptomonnaie. Encore au stade du développement, cette devise numérique devrait permettre aux clients de la firme de Jeff Bezos de faire des achats sans passer par une monnaie fiduciaire, comme l’euro ou le dollar….

mastercard accepte paiements cryptomonnaies
Mastercard va accepter les paiements en cryptomonnaies d’ici fin 2021

Mastercard s’apprête à accepter les paiements en cryptomonnaies. Après Visa et PayPal, l’émetteur de cartes bancaires va prendre en charge certaines cryptomonnaies directement sur son réseau d’ici la fin de l’année. Dans un premier temps, Mastercard va se limiter aux stablecoins,…