Les Mac en 3 nm arriveront en 2023, Intel peut vraiment dire adieu à Apple

 

Apple devrait annoncer les premiers Mac alimentés par une puce gravée en 3 nm dans le courant de l'année 2023. Cette troisième génération de chipsets disposeraient d'un total de 40 coeurs. Avec ses propres puces surpuissantes, Apple compte bien dire un adieu définitif à Intel. 

macbook 3nm 2023

Avec les Mac avec processeur M1 et les MacBook Pro avec puce M1 Pro/ M1 Max, Apple a amorcé la transition des processeurs Intel vers des solutions basées sur l'architecture ARM. Malgré les efforts d'Apple pour gagner son indépendance, Intel espère toujours que son partenaire finisse par changer d'avis. Il y a quelques semaines, Pat Gelsinger, PDG d'Intel, a d'ailleurs annoncé son intention de reconquérir les MacBook dans les années à venir. Pour y parvenir, le dirigeant veut proposer des puces plus puissantes que celles d'Apple.

Pourtant, tout laisse penser qu'Apple va tout miser sur ses propres processeurs en distançant largement les solutions d'Intel. D'après les informations obtenues par The Information, Apple a déjà commencé à travailler sur les deux prochaines générations de puces pour Mac. La troisième génération, attendue en 2023, auraient les noms de code suivants : Ibiza, Lobos, et Palma.

40 coeurs pour les futures puces Apple

Citant les informations fournies par des personnes proches du dossier, The Information assure que la troisième génération de puces Apple pour Mac sera gravée en 3 nm par TSMC. Á tire de comparaison, les puces M1, M1 Pro et M1 Max ont une finesse de gravure de 5 nm, comme la puce A15 Bionic des iPhone 13. Ce n'est pas une surprise que le 3 nm arrive sur les Mac en 2023. Aux dernières nouvelles, TSMC sera en effet en mesure de produire en masse des SoC en 3 nm pour iPhone dès cette année là.

Ces processeurs seraient bien plus puissants que les solutions Intel. Le média assure que les puces en développement chez Apple Silicon disposeraient d'un impressionnant total de 40 cœurs. Cette future génération serait composée d'une puce ultra puissante, d'une édition intermédiaire et d'un composant moins véloce, probablement destiné à des MacBook Air. Dans ces conditions, il semble peu envisageable qu'Apple utilise encore des puces Intel dans certaines de ses machines.

Source : The Information



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !