Intel espère toujours qu’Apple va changer d’avis et utiliser ses puces dans de futurs MacBook

 

Intel espère toujours rengager la confiance d'Apple. Malgré les efforts d'Apple pour développer ses propres puces en toute indépendance, le géant des semi-conducteurs ambitionne toujours d'équiper les futurs MacBook avec ses composants. Pour y parvenir, Intel prévoit de créer une puce plus puissante que celles d'Apple Silicon.

MacBook

L'an dernier, Apple a levé le voile sur M1, un processeur basé sur l'architecture ARM et développé par Apple Silicon. Grâce à ce processeur maison, le groupe de la Silicon Valley a amorcé l'abandon des puces Intel et la transition vers des processeurs ARM, comme les chipsets au sein de ses iPhone. Ce chipset conçu en interne a rapidement été intégré au sein de plusieurs appareils : un Mac mini, un MacBook Air, un MacBook Pro, un iMac et le dernier iPad Pro.

Affranchi des solutions Intel, Apple continue sur sa lancée en produisant ses propres puces. Aux dernières nouvelles, le fabricant devrait annoncer une nouvelle puce basée sur l'architecture ARM, M1X. Cette nouvelle solution serait intégrée aux nouveaux MacBook Pro, dont la keynote de présentation est prévue ce lundi 18 octobre 2021.

Intel refuse de s'avouer vaincu

Malgré les efforts d'Apple pour s'émanciper, Intel espère toujours que la firme de Tim Cook finira par revenir vers ses propres puces. Dans le cadre d'une interview accordée au média Axios, Pat Gelsinger, PDG d'Intel, a annoncé son intention de reconquérir les MacBook dans les années à venir. “Je n’accepterais jamais l’idée que quoi que ce soit n’intègre pas des puces Intel. […] Mais Apple a décidé qu’ils pouvaient faire une meilleure puce eux-mêmes”, explique Pat Gelsinger.

Le dirigeant d'Intel reconnait ensuite qu'Apple a conçu des puces très convaincantes. Grâce à ces puces M1, Apple a d'ailleurs donné un grand coup de fouet aux performances et à l'autonomie de ses ordinateurs. “Ils ont fait un assez bon travail. Donc ce que je dois faire maintenant c’est créer une meilleure puce que la leur. J’espère bien reprendre cette partie de leur business”, ne démord pas Pat Gelsinger.

“En attendant, je dois m'assurer que nos produits sont meilleurs que les leurs, que mon écosystème est plus ouvert et dynamique que le leur, et que nous donnons plus de raisons aux développeurs et aux utilisateurs de choisir des produits basés sur Intel. Je vais donc me battre pour regagner la confiance de Tim dans ce domaine”, conclut le PDG, visiblement peu enclin à s'avouer vaincu.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !