Chromecast, Android TV, Apple TV, Roku, Miracast : quelle solution choisir ?

Maj. le 30 mars 2018 à 22 h 01 min

Partager son contenu depuis son téléphone vers le grand écran, transformer son poste en écran connecté ou partager sa bibliothèque vidéo sans fil facilement sont tous possible avec le Chromecast 2, les box Android TV, l’Apple TV et le Miracast. Comparons les solutions pour trouver laquelle est faite pour vous.

Android TV CRYENGINE Crytek

Alors que les smartphones de toutes marques subissent d’année en année des mises à jour incrémentales nous permettant de bénéficier des meilleures améliorations et du meilleur contenu possible, certains appareils restent toujours un minimum bloqué dans le temps.

C’est notamment le cas des téléviseurs, puisqu’ils ne sont pas destinés à être changés régulièrement mais bien plus appréciés sur le long terme. Ce qui les force parfois à ne pas suivre la tendance, et notamment celle qui veut que les postes de télévision soient désormais aussi connectés à Internet.

Toutefois, ce n’est pas nécessairement le cas de tous les téléviseurs. C’est pourquoi de nombreuses solutions, sous forme de standards de communication ou boîtiers externes généralement, ont été développées pour pallier ce fait. Mais qui du Miracast, du Chromecast, de l’Apple TV ou des Android TV sauraient mieux vous convenir ? Nous allons voir cela ensemble.

Le Miracast

comparatif-miracast

Le Miracast est un standard libre développé par le consortium Wifi Alliance permettant de diffuser l’écran d’un téléphone sur son téléviseur sans effort. Pour cela, l’appareil cible doit être compatible avec celui-ci, et donc posséder une puce Intel, et se connectera en WiFi Direct avec le smartphone pour dupliquer son affichage.

Le Miracast a pour lui qu’il est un standard universel, c’est-à-dire qu’il n’est pas dépendant d’une marque ou même d’un système d’exploitation pour fonctionner. Aussi, aucune limitation n’est donnée pour son utilisation.

Il est toutefois dépendant d’un facteur de taille : il faut que votre téléviseur soit compatible avec lui. Même si les smartphones l’ont tous adopté, ce n’est pas nécessairement le cas des constructeurs qui l’intègrent timidement dans leurs solutions, particulièrement dans l’entrée de gamme. Des dongles existent toutefois.

Il a également un défaut majeur : il nécessite que votre téléphone reste allumé pour afficher le contenu, se contentant seulement de dupliquer son signal vidéo et audio. Aussi, une certaine latence se fait sentir et la batterie de votre téléphone en pâtira nécessairement. Efficace pour regarder un épisode rapidement, mais pas pour une utilisation quotidienne.

Points positifs Points négatifs
  • Standard universel
  • Ne nécessite pas forcément d’achat supplémentaire
  • Latence à l’affichage
  • L’appareil source doit rester allumé

Chromecast

comparatif-google-chromecast

Quitte à devoir acheter un dongle USB ou HDMI, le Miracast ne vaudra pas le coup face au Chromecast 2. Le petit dongle HDMI de Google a en effet tous les avantages du premier, sans véritablement avoir ses inconvénients.

Il est en effet bien plus indépendant : plutôt que de vous forcer à laisser votre appareil allumé, celui-ci en est dépendant pour recevoir ses instructions. Lancer une vidéo YouTube ? Vous devrez passer par l’application YouTube sur votre téléphone et envoyer directement le flux concerné au Chromecast par un simple appui sur un bouton.

Son principe de fonctionnement est ainsi fait que le téléphone sert bien plus de télécommande et de « chef » que de véritable source. Il ne fait qu’envoyer les instructions, tandis que tout le travail est fait par le dongle. L’appareil peut donc rester éteint une fois ses instructions envoyées sans aucun souci.

Il s’agit toutefois d’un standard différent, le « Google Cast » qui est bien évidemment propriétaire. Son implémentation est donc au bon vouloir des développeurs et des constructeurs, qui n’ont toutefois pas mis longtemps avant de s’y plier.

Google étant magnanime, il est bien développé sur ses propres applications que ce soit pour Android ou pour iOS. Reste que n’étant pas libre, des téléphones sous des systèmes d’exploitation moins populaires (Atch-Windows Phone-oum) n’en profitent pas.

Elle permet également de dupliquer l’écran de son PC/Mac et de son téléphone Android directement sur son téléviseur, avec la latence qu’il advient bien sûr, ce qui permet de rendre sensiblement toutes les applications compatibles à la manière de Miracast.

Google a par ailleurs annoncé une nouvelle version de son Chromecast baptisé Chromecast Ultra. La firme de Mountain View a rendu son petit dongle compatible 4K/Ultra HD. Notons qu’il est également deux fois plus puissant que le Chromecast 2. Ainsi, les utilisateurs peuvent profiter d’une gamme complète avec un modèle plus abordable à 39 euros (Chromecast 2) et un modèle premium à 79 euros (Chromecast Ultra).

Points positifs Points négatifs
  • ne requiert pas de l’appareil source de rester allumer
  • peu coûteux
  • marche sur n’importe quel téléviseur possédant une prise HDMI
  • compatible 4K / Ultra HD (Chromecast Ultra
  • ne peut rien faire sans un téléphone pour le contrôler
  • standard propriétaire
  • duplication d’écran limitée à Chrome et aux téléphones Android

Apple TV

comparatif-apple-tv

Ces deux dernières solutions n’étaient toutefois pas ce qui se fait de plus complet, nécessitant toujours d’être rattachées à un autre appareil pour fonctionner. Heureusement, il existe des box entièrement dédiées à nos téléviseurs comme c’est le cas de l’Apple TV.

Avec la dernière version de l’Apple TV, vous aurez enfin accès à des applications complètes sur votre téléviseur sans devoir sortir une seule seconde votre téléphone. Un magasin d’application permet également de retrouver les expériences que vous souhaitez sur votre télévision directement.

Pour interagir avec celui-ci, le constructeur américain a fait le choix de développer une nouvelle télécommande servant également de trackpad et qui est à reconnaissance de mouvement. Pratique donc pour pouvoir contrôler les divers jeux présents sur la plateforme.

Apple reste toutefois Apple… Vous serez rarement bienvenus si vous ne faites pas partie intégrante de leur écosystème. Les interactions avec d’autres appareils n’existent que via l’AirPlay, exclusif aux produits de la marque, et le système est limité à ce que le développeur consent à vous donner.

Si la 4K est aussi un point fort pour vous, oubliez de suite : jusqu’à la dernière version sortie récemment, l’Apple TV ne supporte pas les flux 4K et se « contente » du 1080p. Elle reste toutefois peu onéreuse, ce qui n’est pas dans l’habitude de la marque.

Points positifs Points négatifs
  • intégralement indépendant
  • magasin d’applications
  • manette à reconnaissance de mouvement
  • financièrement accessible
  • recherche vocal avec Siri
  • système fermé
  • interactions limitées aux appareils de la marque
  • pas de 4K
  • encore peu d’applications (début de vie toutefois)

Roku

roku

Très connu aux Etats-Unis, Roku ne dispose pas du même succès en France. Néanmoins il s’agit sans doute de l’un des meilleurs boîtiers TV qui existe à l’heure actuelle. Roku propose une gamme complète d’appareils : le Streaming Stick, le Roku 2 et le Roku 3.

Le premier des trois appareils prend la forme d’une petite clé USB et est « idéal pour les télévisions installées au mur » nous dit la marque. Le Roku 2 se rapproche davantage d’une Apple TV tout comme le Roku 3 qui est une version plus poussée du boîtier.

Le meilleur des trois est bien évidemment le Roku 3 qui intègre tout ce que la marque fait de mieux. Le boîtier est accompagné d’une télécommande très intuitive et d’écouteurs que l’on peut brancher sur la télécommande pour une écoute privée, sans déranger son entourage. Une excellente idée.

L’interface des boîtiers Roku se veut extrêmement simple. On peut accéder à plus de 2000 chaînes en streaming ou à des services comme Netflix (particulièrement mis en avant), Twitch, Youtube, Google Movies, GoPro et beaucoup d’autres. La musique est également de la partie avec Spotify ou Deezer disponibles directement depuis l’interface. La navigation est très fluide et intuitive grâce à la télécommande vraiment bien conçue.

Pour ce qui est du matériel, le Roku 3 prend en charge le streaming en Full HD, on peut y brancher une prise ethernet, un lecteur USB ou une carte microSD. Le processeur est très puissant pour une utilisation fluide. Roku est un peu l’outsider mais il est vraiment une excellente alternative aux géants du high-tech. Le Streaming Stick est proposé à 54,99 euros, le Roku 2 à 89,99 euros et le Roku 3 à 119,99 euros.

POINTS POSITIFS POINTS NÉGATIFS
  • intégralement indépendant
  • 2000 chaînes et applications
  • télécommande vraiment bien pensée
  • financièrement accessible
  • gamme complète pour tous les budgets
  • écouteurs fournis pour une écoute privée
  • système fermé car maison
  • pas de 4K
  • compatible Android et Windows seulement

Android TV

comparatif-android-tv

Le système d’exploitation dédié aux téléviseurs de Google renferme quant à lui à peu près tous les avantages de toutes les solutions précédemment citées : en 2016, de plus en plus de téléviseurs l’intègrent directement sans même avoir besoin d’acheter un appareil supplémentaire comme c’est le cas des Bravia de Sony par exemple.

Mais il est également disponible via divers box externes, comme le Nexus Player à 99€ ou encore la Nvidia Shield TV à 199€. Vous l’aurez compris, l’offre est pléthorique et permettra à quiconque de se procurer l’appareil.

Il est également compatible Google Cast, ce qui fait qu’il prend d’office les meilleurs points du Chromecast mentionné ci-dessus et peut donc aussi bien interagir avec les smartphones Android que iOS. Ce dernier restant toujours un peu plus limité ceci étant bien sûr.

Vous y retrouverez le Play Store, avec des applications spécifiquement adaptées, mais les plus malins ou débrouillards ne seront pas limités à cette sélection encore faible puisque vous pouvez également installer des APK en dehors de celui-ci et brancher souris et clavier pour les utiliser sur votre grand écran.

La recherche vocale est bien sûr aussi de la partie avec Google Now, et la liberté du système d’exploitation fait que les constructeurs peuvent proposer des manettes à détection de mouvements, des véritables manettes de consoles ou même des sorties 4K comme c’est le cas de la Shield TV.

Points positifs Points négatifs
  • Grande gamme d’appareils et de prix
  • Intégralement indépendant
  • Magasin d’application
  • Sideload d’APK téléphone / tablette
  • Compatible avec un grand nombre d’accessoires
  • Recherche vocale avec Google Now
  • Support de la 4K (Shield TV)
  • Interactions avec smartphones Android ET iOS
  • inviter Google dans votre salon pour vous épier
  • encore peu d’applications dédiées (début de vie toutefois)

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !