YouTube : la Russie menace d’infliger une amende à cause des vidéos de la guerre en Ukraine

 

YouTube est dans le collimateur de la Russie. Alors que la guerre en Ukraine se poursuit, l'organe en charge de la propagande russe exige que la plateforme supprime plusieurs vidéos qui contredisent le récit officiel du Kremlin. En cas de refus, Google risque d'écoper d'une amende.

youtube
Crédits : Pixabay

Début du mois de mars 2022, YouTube a décidé d'interdire toutes les vidéos de propagande du régime russe. Joignant les actes à la parole, Google, maison mère de la plateforme, a promptement supprimé 15 000 vidéos relayant les thèses du Kremlin concernant la guerre en Ukraine. Le site de partage de vidéos a également bloqué les chaînes de plusieurs médias affiliés à Moscou, dont Sputnik.

En parallèle, YouTube continue d'accepter les vidéos qui présentent la réalité du conflit. Le Roskomnadzor, le service fédéral de supervision des communications, des technologies de l'information et des médias de masse de Russie, a exigé la suppression des séquences qui contredisent le narratif mis en avant par Moscou. Face à l'inaction de YouTube, l'organe de propagande a menacé Google d'une amende.

La Russie menace Google d'une amende ridicule

Comme le rapportent nos confrères du Washington Post, le Roskomnadzor accuse YouTube d'être “l'une des plateformes clés participant à la guerre de l'information contre la Russie”. Dans un communiqué publié sur Telegram, l'organisme russe assure que la plateforme héberge des vidéos de groupes ukrainiens d'extrême droite.

Les représentants du Roskomnadzor affirment avoir trouvé “des appels à mener des actions violentes contre les militaires russes” dans plusieurs vidéos YouTube. D'après le service fédéral, YouTube “promeut la distribution de faux contenus” sur ce que la Russie appelle une “opération militaire spéciale”, reprenant ainsi l'expression de Vladimir Poutine. Depuis les premières frappes, Moscou refuse en effet que les médias russes utilisent des termes comme “guerre”.

Sur le même thème : La Russie bannit Google News pour diffusion d’informations « peu fiables » sur la guerre en Ukraine

Afin de contraindre Google à obéir, l'organe de propagande menace le géant de Mountain View d'une amende de 8 millions de roubles, ce qui ne représente que 94 000 dollars. Au vu du chiffre d'affaires faramineux de Google (257 milliards de dollars en 2021), on imagine que l'entreprise ne pliera pas. C'est pourquoi l'autorité russe se réserve le droit d'infliger une amende montant à 20% du chiffre d'affaires de la firme américaine en cas de récidive.

Source : Washington Post



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !