YouTube interdit les vidéos de propagande de la Russie dans le monde entier

 

YouTube interdit désormais toutes les vidéos de propagande russe. La plateforme américaine a déjà supprimé plus de 15 000 vidéos qui enfreignent ses règles. Le site, détenu par Google, a également annoncé le blocage de tous les médias financés par l'État russe dans le monde entier. 

youtube logo
Crédits : Alexander Shatov / Unsplash

YouTube s'attaque à la propagande russe. Sur son compte Twitter, la plateforme de partage de vidéos de Google a annoncé la suppression de tous les contenus “niant, minimisant ou banalisant des événements violents bien documentés”, comme la guerre en Ukraine. La firme américaine précise que les contenus interdits peuvent comprendre des vidéos qui présentent des victimes ukrainiennes comme des acteurs. Récemment, Moscou a plusieurs fois utilisé ce stratagème pour diffamer les troupes de l'Ukraine.

La plateforme, qui compte 2 milliards de visiteurs mensuels, s'engage à bannir toutes les vidéos qui présentent l'invasion russe comme une simple opération militaire à l'encontre de groupuscules terroristes. Joignant les actes à la parole, YouTube a supprimé “plus de 1 000 chaînes et plus de 15 000 vidéos” qui enfreignent son règlement en matière d'incitation à la violence ou de désinformation.

À lire également : Anonymous pirate l’agence en charge de la censure en Russie

YouTube bloque tous les médias financés par la Russie dans le monde

Début du mois de mars 2022, YouTube s'est déjà attaqué à la propagande du Kremlin en bloquant les chaînes des médias RT et Sputnik dans toute l'Europe. La plateforme se pliait alors à une requête de la Commission Européenne. Tandis que les frappes russes en Ukraine se poursuivent, YouTube a décidé d'aller encore plus loin en interdisant toutes les chaînes financées par la Russie dans le monde entier.

“Nous bloquons  l'accès aux chaînes YouTube associées aux médias russes financés par l'État dans le monde entier”, déclare YouTube. Les chaînes de médias comme RT (Russia Today) ou Sputnik seront donc inaccessibles dans tous les pays du monde. La plateforme affirme que ce changement est effectif dès maintenant. Cependant, l'entreprise admet que ses “ systèmes mettent du temps à se mettre en place”.

Enfin, la plateforme de Google a annoncé le blocage de toutes les méthodes de monétisation. Les créateurs russes sont désormais dans l'impossibilité de tirer un revenu de leurs productions. YouTube avait précédemment mis sur pause toutes les publicités en Russie.

En parallèle, la Russie enchaîne les mesures à l'encontre des plateformes occidentales. Après avoir bloqué Facebook et limité Twitter, le régime de Vladimir Poutine menace désormais de bannir Instagram dans un avenir proche.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !