Tinder bloque les paiements via le Play Store, comme Netflix et Spotify

 

Tinder a décidé d'arrêter d'utiliser le système de paiement du Play Store, et redirige désormais les utilisateurs vers l'une de ses propres pages pour passer à la caisse. Une manière de ne plus payer la commission de 30% que s'adjuge Google à chaque transaction. Netflix et Spotify ont également fait ce choix, alors qu'Epic Games avait même décidé de ne pas proposer Fortnite sur le Play Store pour cette raison.

tinder

Tinder en a marre de partager ses recettes avec Google. L'éditeur de l'application de rencontre a décidé de ne plus laisser le Play Store gérer les achats réalisés dans l'app par ses utilisateurs sous Android, rapporte Bloomberg. Les utilisateurs sont redirigés vers le site de Tinder lorsqu'ils souhaitent s'abonner ou passer une commande. Un système un peu moins pratique pour les clients mais qui permet de s'affranchir des 30% de commission imposés par la firme de Mountain View sur les transactions effectuées par l'intermédiaire du système de paiement du magasin d'applications de Google. Pour l'instant, l'App Store n'est pas concerné par ce changement.

Play Store : Tinder suit une voie tracée par Netflix et Spotify

Une décision qui s'inscrit alors que s'installe de plus en plus un climat de défiance envers les stores. Avant Tinder, d'autres grands noms sont également passés par là. Netflix passe outre le Play Store et l'App Store pour les nouveaux abonnements depuis près d'un an maintenant. Idem pour Spotify. Les éditeurs estiment être devenus suffisamment importants et indispensables auprès des utilisateurs pour se permettre de se passer de Google et Apple pour le paiement. Epic Games a même refusé de proposer Fortnite sur le Play Store pour cette raison.

Lire aussi : Tinder : une enquête inédite révèle comment ses algorithmes manipulent les rencontres

Le studio de développement américain a même déclenché une guerre à ce sujet dans le milieu du gaming PC. L'Epic Games Store se pose depuis des mois désormais comme une alternative au géant Steam. Son argument pour convaincre joueurs et développeurs : l'application d'une commission de seulement 12% sur les ventes, contre 30% pour Steam, comme sur le Play Store et l'App Store. Une politique qui lui permet au passage de s'offrir quelques exclusivités, l'exemple le plus frappant étant sans doute celui de Metro Exodus, qui a été retiré de Steam alors qu'il y était disponible en précommande.

Source : Bloomberg



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos dernières applications !