Test de l’Asus ROG Phone : le vrai smartphone gaming, c’est lui !

test asus rog phone ecran

Maj. le 16 novembre 2018 à 19 h 05 min

L’Asus ROG Phone a une histoire très atypique. A l’origine, il s’agissait d’un poisson d’avril mis en ligne par Asus sur ses réseaux sociaux. Mais face à une demande forte de la communauté, le constructeur a fini par craquer. Le ROG Phone est bel et bien réel. Nous avons eu la chance de le tester. Voici ce que l’on en pense !

test asus rog phone

Qui aurait imaginé qu’une blague donnerait lieu à la naissance d’un smartphone ? Certainement pas Asus. En 2016, le constructeur postait un poisson d’avril original : il annonçait l’arrivée d’un smartphone gaming baptisé ROG Phone. Grand bien lui en a pris. La communauté est devenue complètement folle à l’idée de voir débarquer un tel produit.

Les fans en ont rêvé, Asus l’a fait. Et ce qui n’était qu’une blague est devenu réalité. Le ROG Phone est disponible depuis le 8 novembre 2018. Pendant deux ans, Asus a donc travaillé d’arrache pied pour proposer un smartphone répondant aux attentes de sa communauté de joueurs. Le pari est-il réussi ? Après une première prise en main convaincante, nous avons eu la chance d’utiliser le ROG Phone pendant plusieurs semaines. Voici notre test complet !

Notre prise en main vidéo du ROG Phone d’Asus

Fiche technique du ROG Phone

 Fiche technique du ROG Phone
Dimensions158,83 x 76,16 x 8,3 mm
Poids200 g
EcranAMOLED 6 pouces 18:9 90Hz
Définition2160 x 1080 pixels
PhotoArrière : Dual Pixel Sony IMX363 de 12 MP (grand capteur de 1/2,55", pixels de 1,4 µm)
Avant : 8 MP Ouverture F2.0
OSAndroid 8.1 Oreo
Mémoire interne128 Go
MicroSDNon, double SIM
ConnectivitéBluetooth 5.0, 802.11ac Wi-Fi
NFCOui
SoCSnapdragon™ 845 gravé en 10 nm cadencé à 2,96 Ghz

Puce graphique Adreno 630
RAM8 Go
Capteur d'empreintes / reconnaissance facialeOui/Non
Résistance à l'eauIPX4
Batterie4000 mAh
Port de chargeUSB-C + port propriétaire (bordure gauche)
Recharge rapideOui
Recharge Qi sans filNon
ColorisNoir
Prix899 €

Un design agressif

La boîte triangulaire de l’Asus ROG Phone annonce la couleur : la marque joue à fond la carte du « gaming ». Dès ouverture de la boîte, les deux haut-parleurs couleur cuivre interpellent : le ROG Phone a du caractère. L’écran AMOLED de 6 pouces est parfaitement intégré avec des bordures latérales extrêmement fines. Seules les bandes inférieure et supérieure sont plus visibles. Elles renferment toute la technologie de son (notamment un amplificateur pour chaque haut-parleur). Sur la bande supérieure, Asus a également intégré le capteur frontal (très discret) et autres capteurs de luminosité.

test asus rog phone design

Le dos du smartphone est sans doute la partie du desing la plus identifiable. Asus a joué à fond la carte du « gaming » et assume complètement. Le dos en verre certifié IPX4 (résistant aux éclaboussures) noir et brillant marque énormément les traces de doigts. Mais ce n’est qu’un détail comparé aux choix esthétiques d’Asus.

test asus rog phone ventilateur

Le ROG Phone reprend les lignes des PC gaming de la marque. Si les coins et les bordures sont arrondis, le reste du smartphone est particulièrement anguleux, agressif. Le module photo et le lecteur d’empreintes en sont les parfaites illustrations. Pas de forme géométrique classique (rond ou carré) mais deux hexagones aux angles très aigus. Les grilles permettant de laisser échapper l’air chaud sont visibles, de couleur cuivre, et intégrées à un moule en métal noir mat. Le tout est parsemé de petites lignes argentées représentant celles des circuits imprimés. Le logo Republic Of Gamers en serait presque discret.

test asus rog phone aeroactive

Si tous ces choix de design font du ROG Phone un smartphone résolument gaming, ils ne sont pas forcément judicieux. Le positionnement du lecteur d’empreintes légèrement déporté sur la droite n’est pas très ergonomique. Sa petite taille ne facilite pas les choses.

test asus rog phone airtriggers

De manière générale, les reliefs au dos du ROG Phone compliquent la prise en main. De base, le verre de la coque est déjà glissant. Avec ces reliefs le smartphone est encore moins ergonomique. Dommage car il respire le haut de gamme.

test asus rog phone fiche technique

Asus a poussé l’originalité jusque dans la conception des bordures du smartphones. On retrouve les classiques bouton on/off et de volume sur la bordure droite. Mais ils ne sont pas seuls. Deux touches sensitives identifiables simplement par une légère gravure ont été intégrées. Une troisième, identique, a été installée sur le bas de la bordure gauche. Ces trois touches baptisées AirTriggers sont en réalité des gâchettes pour jouer de manière plus optimale.

Sur la tranche inférieure, Asus a intégré un port jack 3.5mm et un port USB-C déporté sur la gauche. En plein milieu de la bordure gauche, le ROG Phone est équipé d’une dernière connectique, propriétaire. Elle permet de connecter le ventilateur AeroActive fourni dans la boîte, destiné à refroidir le système et aérer les mains du joueur. J’y reviendrai dans la partie « Interface ».

Le design du ROG Phone nous laisse donc sur une impression assez mitigée. On salue l’audace du constructeur pour son originalité et le fort caractère de son smartphone. Néanmoins, les choix pratiques poussant le concept de smartphone gaming à son summum ont été faits au détriment de l’esthétique et de la prise en main. C’est déjà ce que certains reprochent à Asus sur sa gamme de PC ROG. Le ROG Phone ne plaira pas à tout le monde, mais il a le mérite d’être original.

Un écran AMOLED 90 Hz sublime

La qualité d’écran est un critère de choix primordial dans l’achat d’un smartphone gaming. Razer l’a bien compris en équipant ses Razer Phone 1 et 2 du meilleur écran IGZO LCD du marché, avec taux de rafraîchissement atteignant les 120 Hz.

test asus rog phone ecran

Asus a fait le choix de la technologie AMOLED. Le taux de rafraîchissement maximum sur ce type d’écran est plus faible (90 Hz) mais les contrastes sont plus marqués (10 000:1) et les noirs plus profonds. Par défaut, le taux de rafraîchissement de l’écran du ROG Phone est réglé sur 60Hz. On vous conseille vivement de changer ce paramètre pour passer au 90 Hz. La différence est bluffante : le smartphone est beaucoup plus fluide, beaucoup plus rapide (temps de réponse de 1ms).

L’écran du ROG Phone (6 pouces, format 18:9, Full HD+) affiche un large spectre de couleurs (108,6% DCI-P3). Elles sont éclatantes, l’immersion est incomparable. L’écran tire vers le bleu, mais il est possible dans les paramètres de personnaliser l’affichage. Deux modes sont disponibles : standard ou gamme étendue. Il est aussi possible de changer la température des couleurs pour corriger ces teintes bleutées. En résumé, l’écran de l’Asus ROG Phone est une merveille.

Des performances de haut vol

Comme les autres smartphones orientés gaming, le ROG Phone intègre le combo processeur Snadragon 845/8GB de RAM. Néanmoins, Asus a scellé un partenariat avec Qualcomm pour plus de performances. Le ROG Phone intègre une version spéciale du S845 cadencée à 2,96GHz et non 2,8GHz.

test asus rog phone performances

Sans surprise, l’Asus ROG Phone figure parmi les smartphones les plus performants du marché. Dans les usages quotidiens il se montre évidemment rapide, fluide et gère parfaitement le multitâche.

Et en jeu ? Le ROG Phone est tout simplement le plus puissant des smartphones gaming à l’heure où nous écrivons ces lignes. Tous les jeux les plus gourmands tournent sans aucun ralentissement. PUBG Mobile recommande la configuration graphique la plus élevée avec HDR, fréquence d’image ultra et antialiasing activé. Fortnite recommande le mode « épique » à 30 fps. Mais c’est sur les licences partenaires que le ROG Phone montre tout son potentiel. Le jeu le mieux optimisé est sans aucun doute Shadowgun Legends du studio Madfinger. Sans exagérer, on en prend plein la vue. D’autres jeux comme Asphalt 9, Free Fire ou Dead Trigger 2 sont également optimisés et impressionnent.

test asus rog phone benchmarks

Reste que le ROG Phone présente un défaut important : il chauffe énormément (au niveau du lecteur d’empreintes). L’overcloking du processeur semble en être le principal responsable. Pourtant, Asus a intégré un système de refroidissement liquide. Mais sur de longues sessions de jeu, il manque d’efficacité.

test asus rog phone design aeroactive

Asus a donc fourni dans la boîte un accessoire baptisé Aeroactive. Il s’agit d’un ventilateur que l’on connecte au port propriétaire situé sur la tranche gauche du smartphone. On peut y connecter un câble en USB-C et un casque grâce au port jack 3.5mm. Ce ventilateur a deux fonctions : aérer les mains moites lors de longues sessions de jeu et refroidir le système. En réalité, le ventilateur a peu d’efficacité sur le refroidissement du smartphone. En revanche, il remplit parfaitement son autre mission : on ressent beaucoup moins la chaleur du ROG Phone.

Une interface truffée de bonnes idées

L’Asus ROG Phone est propulsé par Android 8.1 Oreo avec le patch de sécurité d’août 2018. Oui, c’est un tout petit peu décevant. Sans surprise, l’interface adopte un design ROG exclusif très « gaming ». Les puristes apprécieront sans doute, les autres se précipiteront sur le Play Store pour changer le thème.

test asus rog phone interface

Pour le reste, on retrouve la même interface que sur les autres smartphones de la marque : volet d’applications, même barre de notifications, mêmes menus etc. Le ROG Phone se distingue des autres smartphones d’Asus par trois fonctions dédiées au jeu : le Game Center, le Game Genie et les fameux Airtriggers.

Game Center

Le Game Center est le centre névralgique du ROG Phone. Il s’agit d’un centre de contrôle permettant de consulter le comportement du smartphone dans sa globalité mais également jeu par jeu. On peut y surveiller les performances du CPU et du GPU, leur température, leur cadence etc.

test asus rog phone game center

Le Game Center va au-delà d’une fonction consultative. Il est également possible d’y configurer les paramètres de jeu pour chacun des titres. On peut par exemple allouer plus ou moins de mémoire à un titre, personnaliser la fréquence du CPU ou même le taux de rafraîchissement.

On retrouve dans le Game Center le « mode X ». Cette fonction permet de configurer certains paramètres de jeu comme la coupure des notifications. Via le Game Center, l’utilisateur peut même configurer entièrement le ventilateur Aeroactive, notamment sa vitesse de rotation.

Game Genie

Le Game Genie n’est pas une fonction que l’on retrouve dans les paramètres du smartphone. Pour y accéder, il faut préalablement lancer un jeu. L’utilisateur voit alors apparaître une nouvelle touche en forme de manette au niveau de la barre de navigation. Cette manette ouvre le volet « Game Genie ».

test asus rog phone game genie

Cette fonction donne accès à tout une série de paramètres de jeu. Il y a d’abord un aspect pratique : verrouillage des touches de navigation pendant une partie, blocage des notifications, verrouillage de la luminosité. Des fonctions supplémentaires dédiées au jeu sont également disponibles. On peut par exemple vider la mémoire du téléphone, streamer une partie sur Youtube ou Twitch, ou encore configurer les AirTriggers.

AirTriggers

Les AirTriggers sont la plus grande originalité du ROG Phone. Asus a fait un constat simple : jouer sur smartphone est une plaie ( « gameplay » mouahahah, jeu de mot complètement assumé). Le constructeur a donc intégré trois touches sensitives sur les bordures latérales du smartphones (deux à droite, une en bas à gauche). En mode paysage, cest touches font donc office de gachettes, comme sur les manettes de jeu traditionnelles.

test asus rog phone airtriggers

Dans le Game Center, il est possible de configurer ces gâchettes baptisées AirTriggers. L’utilisateur peut choisir le niveau de pression pour les activer par exemple. Via le Game Genie, il est possible de personnaliser la touche à laquelle correspond chaque gâchette. Il suffit pour cela de placer un bouton bleu et un bouton rouge sur la touche correspondant à l’écran. Astucieux et redoutablement efficace.

Une autonomie médiocre, une recharge très rapide

Tous les smartphones gaming embarquent une batterie de 4000 mAh. Le ROG Phone n’échappe pas à la règle. Mais cela ne signifie pas pour autant que le smartphone est endurant. Il y a par exemple un écart énorme entre l’autonomie d’un Razer Phone 2 (très moyenne) et celle d’un Xiaomi Black Shark. En cause : le taux de rafraîchissement supérieur de l’écran (120 Hz sur le Razer Phone 2).

test asus rog phone autonomie

Avec son taux de rafraîchissement de 90Hz, l’Asus ROG Phone ne fait pas mieux que le Razer Phone 2. Son autonomie est très moyenne. Il est très difficile de tenir une journée complète. C’est même mission impossible si l’on exploite le smartphone dans son usage premier : le jeu. Baisser le taux de rafraîchissement permet de gagner en autonomie, mais le ROG Phone perd alors tout son intérêt. Emporter une batterie externe avec soi est donc indispensable.

Car si l’autonomie est médiocre, la recharge rapide QuickCharge 4.0 est très efficace : de 10 à 63% en 30 minutes. Asus semble être conscient du manque d’endurance de son smartphone puisqu’il a intégré un port USB-C sur sa bordure gauche. L’utilisateur peut ainsi continuer à jouer même lorsque le ROG Phone est en charge, sans être dérangé par le câble. Il fallait y penser. Dans cette configuration le ventilateur Aeroactive prend tout son sens : le ROG Phone (comme n’importe quel smartphone) chauffe énormément lorsque l’on joue pendant une recharge.

Une bonne qualité audio… avec un casque

Pour profiter d’une expérience de jeu immersive, la qualité de son est primordiale. Asus a donc intégré tout ce qu’il estimait être le mieux : deux haut-parleurs stéréo à l’avant (l’un des deux est la sortie audio des conversations), deux amplificateurs « intelligents » (un pour chaque haut-parleur), compatibilité Hi-Res, dtsX Surround 7.1 et aptX (via bluetooth 5.0).

test asus rog phone audio

Cet amoncèlement de technologies se ressent-il à l’utilisation ? Pas toujours. Sans accessoire audio, on ne peut pas dire que le résultat soit bon. Si le volume maximum est très puissant, la qualité de son est plus que médiocre. Les basses sont quasi-inexistantes, les mediums saturés, et les aigus feraient le bonheur de n’importe quel médecin ORL. Nous recommandons donc de passer par des enceintes bluetooth d’autant que la compatibilité bluetooth 5.0 permet une connexion simultanée à deux appareils.

Avec des écouteurs (ou casque), l’immersion est bien au rendez-vous. La qualité de son est nettement meilleure. Les basses sont profondes, les aigus et mediums bien plus équilibrés. Tout dépendra également de la qualité de l’accessoire audio. Bonne nouvelle, Asus a intégré un port jack 3.5mm. On peut donc brancher n’importe quel périphérique audio dont les casques de gamers.

La qualité photo au rendez-vous

Ce n’est pas parce qu’il s’agit d’un smartphone gaming qu’Asus a fait l’impasse sur la partie photo du ROG Phone. Le constructeur a intégré les mêmes modules photo que ceux des Zenfone 5 et Zenfone 5Z, ses haut de gamme de début d’année. Au programme double capteur de 12MP (f/1,75) et 8MP (f/2,0 et grand angle 120°). A l’avant, on retrouve le capteur de 8MP (f/2,0). Nous avions été agréablement surpris par la qualité photo de ces deux modèles lors de notre prise en main au MWC de Barcelone. L’Asus ROG Phone ne nous déçoit pas non plus.

test asus rog phone appareil photo

De jour, la combinaison des capteurs et de l’intelligence artificielle fait toujours des merveilles. Les clichés sont détaillés, le piqué est excellent et le rendu des couleurs est fidèle à la réalité. On salut d’ailleurs l’amélioration du traitement logiciel apporté par Asus : l’IA est plus subtile. Le capteur grand-angle est très efficace mais le cliché final est trop déformé, à la manière d’un effet « fish-eye ». En intérieur, la qualité est également au rendez-vous, même si l’on détecte très subtilement un léger bruit. Mais on chipote.

En revanche lorsque les conditions de lumière sont moins favorables, l’appareil photo s’affole. Si les détails restent nombreux et le bruit peu présent, la gestion des couleurs est médiocre. Les couleurs sombres sont très souvent ternies, alors que les sources de lumière sont saturées, et systématiquement jaunies.

Comme tous les constructeurs en 2018 Asus a intégré un mode portrait. Les deux modules photo en bénéficient et s’en tirent plutôt bien. Les contours sont bien délimités et les effets de flou sont subtiles. Il est possible comme sur les smartphones Huawei ou Honor de régler l’intensité du bokeh avant de shooter. D’autres modèles haut de gamme font mieux que le ROG Phone sur ce terrain, mais n’oublions pas qu’il s’agit avant tout d’un smartphone gaming.

Mode autoportrait

Mode portrait : il y a parfois des ratés sur les contours

Le capteur frontal est quant à lui très efficace. En plein jour ou en intérieur, la qualité est bien au rendez-vous. Le piqué est excellent et les couleurs équilibrées. En basse lumière, le traitement d’image est identique à celui du double capteur photo (mauvaise gestion des couleurs) avec le bruit en plus.

Prix et date sortie

L’Asus ROG Phone est disponible depuis le 8 novembre 2018 au prix de 899 euros. Il est proposé en une seule version (8GB/128Go) et un seul coloris (celui de notre modèle de test). Notons qu’Asus offre un casque ROG Delta aux 200 premiers acheteurs.

test asus rog phone prix

A ce prix, l’Asus ROG Phone se positionne en face des smartphones très haut de gamme les plus chers du marché (Galaxy Note 9, Xperia XZ3, Huawei Mate 20 Pro, Google Pixel 3XL etc.). Hélas, il est moins complet que ces modèles.

Plus inquiétant, ce tarif est bien trop élevé pour être pertinent auprès des joueurs. Pour le même prix (et on ne compte même pas les accessoires aussi très chers), il est possible de s’offrir un OnePlus 6T et une Nintendo Switch. La console hybride de Nintendo est bien plus ergonomique et surtout le catalogue de jeux est bien plus complet et séduisant. Dommage.

Accessoires

Pour accompagner la sortie de son ROG Phone, Asus lance tout une série d’accessoires. La marque souhaite proposer une expérience globale comparable à une console hybride (comme la Nintendo Switch par exemple). En plus du ventilateur Aeroactive (fourni) Asus propose donc trois autres accessoires.

test asus rog phone accessoires

Le premier est baptisé Mobile Desktop Dock. Il s’agit d’une station que l’on peut brancher à un écran. En y insérant le ROG Phone, on peut alors profiter d’une expérience PC. Le Mobile Desktop Dock permet en effet de brancher clavier, souris ou casque grâce à une connectique très complète. C’est une sorte de Samsung DeX plus complet et orienté gaming.

test asus rog phone mobile desktop dock

Le deuxième accessoire est en réalité un groupe de deux accessoires. Le premier et le WiGig Dock. Il s’agit d’une station que l’on connecte à la TV et qui transforme le ROG Phone en console de jeu de salon. Qui dit console de salon dit manette. Le Gamevice controller entre en jeu. Cette manette permet de transformer le ROG Phone en une sorte de Nintendo Switch.

test asus rog phone gamevice wigig

Le dernier accessoire devrait particulièrement séduire les streamers. Le Twinview Dock est une station que l’on peut utiliser en mobilité. Elle intègre un second d’écran en tous points identique à celui du ROG Phone. Il permet d’afficher des éléments contextuels d’un jeu (par exemple une carte sur PUBG Mobile ou Fornite) ou d’avoir un aperçu de son stream par exemple (messages, image etc.).

test asus rog phone twinview dock

Si ces accessoires sont séduisants pour la plupart, ils alourdissent considérablement la facture. Asus n’y est pas allé avec le dos de la cuillère. Voici les prix des différents accessoires (disponibles uniquement sur le site d’Asus), à ajouter aux 899 euros du ROG Phone :

  • Mobile Desktop Dock : 149€
  • WiGig : 289€
  • Gamevice : 99€
  • Twinview Dock : 249€

Les dernières infos Asus :

Notre avis sur l'Asus ROG Phone

L'Asus ROG Phone est une excellent smartphone gaming, sans doute le plus abouti. La marque a poussé le concept à l'extrême. Il est même tout simplement un excellent smartphone capable de rivaliser avec les meilleurs du marché à bien des égards. Néanmoins son prix de 899 euros risque d'en refroidir plus d'un. Pour ce tarif, les consommateurs peuvent s'offrir un excellent smartphone haut de gamme et une console hybride Nintendo Switch. Cette combinaison est d'autant plus intéressante que les accessoires proposés par Asus alourdissent énormément la facture (plus de 1000 euros). A titre de comparaison, on peut s'offrir un OnePlus 6T, une Nintendo Switch et plusieurs jeux pour le même prix. Les jeux justement sont l'un des points faibles du ROG Phone. Asus a bien essayé de développer plusieurs partenariats pour proposer un line-up intéressant. Mais on ne compte finalement qu'une dizaine de licences capables d'exploiter le ROG Phone à son maximum. On salue l'audace d'Asus et les efforts faits pour proposer un vrai smartphone gaming. Hélas, le constructeur est confronté aux limites du jeu sur mobile. Il y a de l'idée, mais il est peut-être encore trop tôt.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers tests !
Test du Xiaomi Mi 8 Pro : transparent comme une Game Boy, et c’est tout

Avec son Xiaomi Mi 8 Pro, le constructeur mise sur la nostalgie en proposant une version transparente de son smartphone. C’est aussi le premier smartphone de la marque équipé d’un lecteur d’empreintes sous l’écran. Pour le reste, c’est un Xiaomi Mi 8. Suffisant pour concurrencer le OnePlus 6T ? Réponse dans notre test complet !

Test du Razer Phone 2 : moi, moche et méchant

Razer lance le Razer Phone 2, le successeur du premier smartphone doté d’un écran 120Hz. Razer dit avoir corrigé les défauts du premier opus. Nous avons utilisé le Razer Phone 2 pendant quelques jours. Verdict dans notre test complet.

Test de l’Asus ROG Phone : le vrai smartphone gaming, c’est lui !

Né d’un poisson d’avril en 2016, l’Asus ROG Phone débarque sur le marché français. Le constructeur a conçu le smartphone gaming de l’extrême. Tout ou presque sur le papier est réuni pour proposer la meilleure expérience de jeu sur smartphone. Mais qu’en est-il en réalité ? Réponse dans notre test complet !

Test du Oppo RX17 Pro : le presque OnePlus 6T

Après un Oppo Find X accueilli en demi-teinte, le Oppo RX17 Pro s’attaque au marché des smartphones haut de gamme à moins de 600 euros. Il affiche beaucoup de similitudes avec le OnePlus 6T, mais est-il à son niveau ? Nous avons pu utiliser le Oppo RX17 Pro pendant plusieurs jours. Découvrez notre test complet !