Test Apple AirPods 3 : son amélioré et autonomie renforcée, mais pas la bonne affaire espérée

 
test apple airpods 3
  • 3.99€
    Voir l'offre
  • 164€
    Voir l'offre
  • 189€
    Voir l'offre
  • 189€
    Voir l'offre

En octobre 2021, aux côtés du MacBook Pro M1 Pro/Max, Apple présentait la troisième génération de ses AirPods, les emblématiques écouteurs TWS qui ont inspiré une grande partie de la concurrence. Dépourvu de réduction de bruit, cet accessoire audio reprend cependant plusieurs bonnes idées des AirPods Pro. En font-ils de bons concurrents face aux Enco d’Oppo, aux Freebuds de Huawei et autre Galaxy Buds de Samsung ? Réponse.

test apple airpods 3

Apple AirPods 3 au meilleur prix
  • Rakuten
    130€
    Découvrir l'offre
  • Rakuten
    185€
    Découvrir l'offre
  • Amazon
    189€
    Découvrir l'offre
  • Cdiscount
    199.99€
    Découvrir l'offre
  • E.Leclerc
    209€
    Découvrir l'offre
  • RueDuCommerce
    213.98€
    Découvrir l'offre
  • Fnac
    219€
    Découvrir l'offre
  • Darty
    219€
    Découvrir l'offre
Plus d'offres

Les rumeurs annonçaient depuis plusieurs mois l’arrivée de nouveaux AirPods classiques. Lors de la keynote organisée en octobre pour la présentation du MacBook Pro 2021 avec les nouveaux SoC M1 Pro et M1 Max, Apple a confirmé l’arrivée de nouveaux écouteurs stéréo sans fil. Ils s’appellent tout simplement AirPods 3. Et ils viennent compléter une gamme d’écouteurs qui se renforce.

Lire aussi – Test AirPods Max : le casque d’Apple est-il à la hauteur de son prix ?

En effet, les AirPods 2 restent au catalogue d’Apple et voient leurs prix baisser. Une bonne nouvelle pour tous les utilisateurs d’iPhone qui n’ont pas envie de se ruiner pour acheter une paire convenable d’écouteurs sans fil. Mais ils sont désormais exclusivement vendus sans la boîte de recharge sans fil (laquelle est disponible seule, bien évidemment). Les AirPods 2 deviennent « l’entrée de gamme » de l'offre Apple, tandis que les AirPods Pro restent la proposition « premium ».

Au milieu, nous retrouvons donc ces nouveaux AirPods 3, dont le design et les fonctions tirent parfois davantage vers les AirPods Pro que les AirPods 2. C’est déjà une très bonne nouvelle. Mais ces améliorations justifient-elles la différence de prix avec les AirPods 2 ? Les quelques fonctions manquantes vis-à-vis des AirPods Pro sont-elles significatives ou négligeables ? Et, surtout, les AirPods valent-ils leur prix face à la concurrence ? C’est ce que nous allons découvrir dans ce test complet.

Prix et disponibilité

Le prix des AirPods 3 est de 199 euros. Ce prix n’a pas changé depuis leur lancement. Il est appliqué dans toutes les boutiques, que ce soit chez Apple ou chez les enseignes habituelles. Avec l’arrivée des AirPods 3, la gamme d’Apple se compose maintenant de quatre modèles : AirPods 2 à 149 euros, AirPods 3 à 199 euros, AirPods Pro à 279 euros et AirPods Max à 629 euros. Vous pouvez aussi trouver chez certains distributeurs (mais pas chez Apple) les AirPods 2 avec un boitier de charge compatible Qi.

test apple airpods 3

Positionnés à 199 euros, les AirPods 3 se positionnent face à des Galaxy Buds Pro, des Sennheiser Momentum True Wireless 2, des Jabra Elite 7 Active et Elite 7 Pro, des Marshall Mode II, ou des Microsoft Surface EarBuds. Chez les marques de smartphones, les concurrents tarifaires des AirPods 3 sont les Enco X d’Oppo et les Freebuds Pro chez Huawei par exemple. Quasiment tous ces écouteurs adoptent un design intra-auriculaire et proposent la réduction de bruit active.

Les AirPods 3 ont été présentés le 18 octobre 2021, lors de la keynote du MacBook Pro M1 Pro / M1 Max. Les écouteurs n’ont cependant été disponible qu’à partir du 26 octobre 2021, soit une semaine plus tard. A l’heure où nous écrivons ces lignes, les AirPods 3 ne subissent aucune rupture de stock. La boîte des AirPods compte trois élements. Les écouteurs bien sûr. La boîte de chargement, en version Magsafe. Et un câble USB type-C vers Lightning pour charger la boîte avec un chargeur classique.

Apple AirPods 3 au meilleur prix
  • Rakuten
    130€
    Découvrir l'offre
  • Rakuten
    185€
    Découvrir l'offre
  • Amazon
    189€
    Découvrir l'offre
  • Cdiscount
    199.99€
    Découvrir l'offre
  • E.Leclerc
    209€
    Découvrir l'offre
  • RueDuCommerce
    213.98€
    Découvrir l'offre
  • Fnac
    219€
    Découvrir l'offre
  • Darty
    219€
    Découvrir l'offre
Plus d'offres

Design des écouteurs

Regardons maintenant de plus près le produit, en commençant par les écouteurs. Comme tous les autres écouteurs sans fil, chaque AirPods 3 est constitué d’une partie « ovoïde », intégrant les haut-parleurs, et d’une « tige ». Pour les AirPods 3, Apple a retravaillé le design pour créer un design global sans coupure entre les deux parties. Un travail qui avait déjà été entamé avec les AirPods 2 et les AirPods Pro, mais qui nous semble ici plus marqué.

test apple airpods 3

La partie « ovoïde » des AirPods intègre toute la technologie audio bien évidemment. Il y a deux sorties audio (et donc deux haut-parleurs) pour chaque écouteur : une dirigée vers le pavillon de l'oreille et une vers son conduit. Il y a également un microphone logé dans cette partie de l’écouteur. Il écoute ce que vous entendez pour mieux adapter le son. Les AirPods ne sont pas intra-auriculaires, contrairement aux AirPods Pro. Il n’y a donc aucune technique de réduction de bruit, que ce soit active ou passive. Nous en reparlerons dans la partie « qualité audio » de ce test.

A l’intérieur, vous retrouvez également plusieurs capteurs environnementaux. Tout d’abord un accéléromètre sur lequel s’appuie la technologie audio spatiale. Quand vous tournez la tête, les écouteurs adaptent le son comme si vous étiez au coeur d’un système 7.1. Ca ne marche pas avec tous les contenus. Mais si vous êtes abonnés à Apple Music, vous pouvez en profiter sur certains morceaux. Un autre accéléromètre est dédié à la détection de la voix (par les vibrations dans les os) afin d’activer Siri quand il le faut.

test apple airpods 3

Troisième technologie : le capteur de proximité, appelé “capteur de peau” par Apple. Il indique si vous portez un écouteur (à gauche ou à droite) ou les deux. L’iPhone, l’iPad, l’Apple Watch et le Mac détectent automatiquement si vous les portez pour basculer le son vers les AirPods. Si vous enlevez un AirPods, la musique s’arrête. Enfin, les écouteurs intègrent un capteur de proximité pour le son adaptatif. Les AirPods 3 sont capables d’ajuster les réglages audio en fonction de la forme de votre oreille. Nous en reparlerons aussi dans la partie « qualité audio ».

La partie « tige » a également évoluée vis-à-vis des AirPods 2 et reprend quelques idées des AirPods Pro : une longueur revue à la baisse et un angle plus faible avec l’écouteur. Ce dernier permet à la tige d’être orientée vers la bouche de l’utilisateur et non pas vers son cou. L’idée est d’améliorer la captation de la voix pendant les appels ou les commandes vocales.

test apple airpods 3

Sur la partie avant de chaque tige, vous retrouvez une partie concavité : il s’agit d’un capteur de pression. Apple abandonne la surface tactile des AirPods 2 pour adopter une surface moins « sensible ». Ce capteur ne perçoit pas les mouvements de doigt, mais seulement un appui prononcé (comme si vous actionnez un bouton). Plusieurs commandes y sont associées : lecture et appel avec une pression, piste suivante avec deux pressions, piste précédente avec trois pressions et activation de Siri avec une pression prolongée. Contrairement aux autres AirPods, ces actions ne sont pas personnalisables.

test apple airpods 3

Sur la partie inférieure de la tige, vous retrouvez aussi les deux connecteurs métalliques pour recharger les AirPods. Le connecteur externe cache également un micro. C’est ce dernier qui va capter votre voix pour les appels et les commandes vocales. Un troisième micro est caché sous la grille de la partie haute de la tige. Il permet de réduire le bruit du vent pendant les appels. Mais cela ne fonctionne pas pendant l’écoute musicale.

test apple airpods 3

Les écouteurs pèsent 4,28 grammes chacun. Les AirPods 3 sont les premiers AirPods « classique » à être résistant à l’eau. La certification est IPX4. Cela veut dire qu’ils résistent à à la pluie et la sueur. Le « X » veut dire qu’ils ne sont pas résistants à la poussière. Et le 4 veut dire qu’il ne faut pas les faire tomber dans l’eau.

Design de la boîte de charge

Observons maintenant la boîte de rangement fournie avec les AirPods 3. Avec une première remarque : elle est moins haute et plus large que celle des AirPods 2. Elle ressemble davantage à la boîte des AirPods Pro, même si celle des AirPods 3 est moins large (parce que les écouteurs le sont moins, tout simplement). La coque du boitier est en polycarbonate, bien sûr. Sa couleur répond à celle des écouteurs : elle est blanche.

test apple airpods 3

Le boitier reprend les fondamentaux des boitiers de charge rencontrés précédemment. Le boitier s’ouvre grâce à un clapet (ici assez ferme). Mais la charnière est protégée par du métal (certainement la raison pour laquelle l’ouverture est assez dure). Quand le couvercle est ouvert, vous découvrez deux emplacements formés pour accueillir les deux écouteurs.

test apple airpods 3

Au fond de chaque trou, vous pouvez apercevoir les connecteurs pour recharger les AirPods. Ces emplacements sont aimantés. Et les aimants sont plus forts que la moyenne. Et voici un autre point commun avec les AirPods Pro : quand les écouteurs sont rangés à l’intérieur, ils sont orientés l’un vers l’autre et non plus vers l’extérieur.

test apple airpods 3

Sur la coque extérieure du boitier, vous pouvez distinguer trois éléments importants. En façade tout d’abord, il y a une LED de notification qui indique si les écouteurs sont chargés quand ils sont dans leurs emplacements, ou si le boitier est chargé, si les écouteurs sont absents. La couleur de la LED est importante. Vert, c’est bon signe. Et orange, c’est moins bon signe. Rouge, c’est le moment de passer par la phase recharge.

test apple airpods 3

Deuxième élément, à l’arrière, un bouton mécanique rond. Il sert à activer le mode recherche Bluetooth. Il ne sert que dans un seul cas : appairer les écouteurs avec un appareil qui n’est pas produit par Apple. En effet, avec un iPhone, un Mac, un iPad ou une Watch, les écouteurs sont détectés automatiquement pour réaliser la première association (quand la connexion Bluetooth de l’appareil est actif, naturellement).

Le troisième élément est sous le boitier : le port Lightning qui sert à brancher un câble de chargement. Evidemment, vous pouvez utiliser tous les câbles Lightning d’autres appareils d’Apple pour cela, que ce soit celui d’un iPad (pas trop récent) ou d’un iPhone. Vous noterez que le logo d’Apple n’est présent à aucun endroit.

Qualité audio

Mettons à présent les écouteurs dans les oreilles et écoutons un peu de musique. Les AirPods 3 offrent un son très correct dans quasiment toutes les situations. Beaucoup de rondeur dans les médiums. Des basses assez présentes. Et de nombreux détails dans les aigus, même si cela reste largement perfectible. Les AirPods 3 offrent, sans aucun doute possible, une meilleure expérience audio que les AirPods 2.

test apple airpods 3

Nous avons connu avec d’autres écouteurs, notamment les MX4 de Sony (à ne pas confondre avec le XM4 testés ici), une expérience audio meilleure. Mais les AirPods 3 sont dans la très bonne moyenne du marché des écouteurs sans fil. Et ce malgré un défaut inhérent au fait qu'ils ne sont pas intra-auriculaire : les basses manquent clairement de profondeurs, parce qu’elles ne peuvent utiliser les os de l’oreille pour les accentuer.

Autre conséquence de ce format, il n’y a pas de réduction de bruit, ni active ni passive. Nous avons signalé précédemment une réduction du bruit du vent pendant les appels. Mais cela bénéficie surtout à votre interlocuteur. Vous, vous l’entendrez le vent ! Sans réduction de bruit, l’environnement réduit considérablement la qualité d’écoute, vous forçant à augmenter le niveau du son.

test apple airpods 3

L’apport de l’audio spatial est très intéressant. Mais elle est réduite aux chansons qui sont compatibles dans Apple Music. Si vous êtes abonnés à un autre service de streaming, l’audio spatial ne vous servira pas à grand-chose, parce que la technologie utilisée ici est propre à Apple, même si elle est dérivée de Dolby Atmos. De même, certains films seraient compatibles avec l’audio spatial. Encore faut-il tomber sur le bon. Et encore faut-il les louer (ou les acheter) sur iTunes. Autant dire que la technologie est encore trop balbutiante pour être un atout.

L’égaliseur adaptatif est une riche idée. Même si elle n’est pas nouvelle (nous la retrouvons par exemple dans les Enco Free 2 d’Oppo), elle offre une amélioration de l’écoute pour ceux dont la physiologie n’est pas optimale pour les écouteurs. Vous n’avez cependant aucun contrôle sur cette technologie : elle est automatique. L’avantage est que vous pouvez prêter vos écouteurs : l’auditeur aura automatiquement une expérience optimale. L’inconvénient est qu’Apple ne fournit aucun logiciel pour contrôler l’égaliseur.

test apple airpods 3

Nous notons également une latence assez prononcée. Quand vous écoutez de la musique ou que vous passez un appel, ce n'est pas un problème. En revanche, pour d'autres contenus, cela peut devenir problématique. Vous remarquerez notamment un décalage entre la vidéo et l'audio quand vous regardez un film ou jouez à un jeu. C'est un problème qui ne concerne pas uniquement les AirPods 3. Mais certains écouteurs adoptent une connexion à faible latence. Et Apple aurait dû apporter cette fonction avec cette nouvelle paire d'écouteurs.

Application pour smartphone

Comme pour tous les autres AirPods, il n’existe pas d’application pour smartphone qui permet d’adapter le comportement des écouteurs. Du moins, il n’en existe pas parmi les applications développées par Apple, que ce soit sur iOS ou Android. Cela sous-entend que l’expérience sous Android est réduite à son strict minimum et que certaines nouveautés des AirPods 3, notamment l’Audio Spatial, sont inaccessibles. Les AirPods sont compatibles Bluetooth 5.0, avec tout ce que cela inclut en terme de profil Bluetooth.

test apple airpods 3

Si vous avez un iPhone, vous pouvez profiter à 100 % de ce que les AirPods 3 sont en mesure de vous apporter. Quand vous ouvrez le boitier de chargement et que vous l’approchez de votre iPhone, ce dernier va automatiquement capter les AirPods et vous proposer de les associer, comme pour une Apple Watch. Cette expérience est une marque de fabrique de la firme américaine. Elle a été largement copiée par la concurrence.

Une fois les AirPods 3 associés à votre iPhone, il s’intègre dans votre écosystème Apple : iPad, Watch, MacBook. Vous n’aurez pas besoin d’associer les écouteurs avec chaque produit. Et vous pouvez passer automatiquement d’un appareil à un autre. Vous aurez d’ailleurs très régulièrement des alertes vous informant qu’une connexion a été effectuée entre les AirPods et un appareil, ou vous invitant à confirmer une connexion.

test apple airpods 3

Il n’y a pas de logiciel dédié à la gestion des AirPods 3, parce que le paramétrage des écouteurs est intégré dans l’interface des iPhone ou des Mac. Il faut pour cela entrer dans le menu « Réglages », puis « Bluetooth » et appuyer sur le petit « i » à côté du nom des écouteurs. Vous entrez alors dans un menu où vous pouvez personnaliser le comportement des AirPods 3 et activer (ou non) certaines fonctions. Ce menu est différent pour tous les écouteurs.

Nous l’avons évoqué précédemment : il n’y a pas d’options dans ce menu pour customiser les actions réalisées avec les capteurs de pression à droite et à gauche. Nous aurions par exemple aimé pouvoir associer une action aux commandes du volume sonore (il faut donc passer par le téléphone pour cela) : plus haut à gauche et plus bas à droite. Seule solution : passer par Siri pour demander de modifier la puissance. Et c’est vraiment dommage. D’abord parce que de nombreux concurrents proposent la personnalisation. Ensuite parce que tous les autres modèles d’AirPods le proposent : AirPods 1, AirPods 2 et AirPods Pro. Peut-être cela arrivera-t-il avec une mise à jour ?

Autonomie et recharge

Parlons maintenant batterie. Ou plus précisément « batteries » au pluriel, puisque le produit en intègre trois : une dans chaque écouteur et une dans le boitier de charge. La batterie des écouteurs affiche une capacité de 133 mWh. Et celle du boitier affiche une capacité de 345 mAh. Ces deux chiffres sont moins élevés que ceux proposés par les AirPods Pro. 20 % de moins pour le premier. Et 33 % de moins pour le second. Nous nous attendons donc théoriquement à une autonomie moins élevée.

test apple airpods 3

Mais ce n’est pas le cas. Selon Apple, l’autonomie des AirPods 3 est de 6 heures en écoute musicale (contre 4,5 heures pour les AirPods Pro) et de 30 heures en comptant le boitier de charge (contre 24 heures pour les Pro). Les AirPods 3 feraient donc mieux que les AirPods Pro (et les AirPods 2 dont l’autonomie était moyenne). Et c’est vrai dans la réalité. Nous avons mesuré une autonomie mixte (musique, vidéo et appel) légèrement supérieure à 7 heures. C’est mieux que la moyenne (sans pour autant être excellent).

Apple prévient également que l’audio spatiale baisse l’autonomie de 20 % environ. C’est beaucoup. Heureusement, la fonction n’est aujourd’hui pas si utile que cela. La firme ajoute que l’autonomie en conversation est de 4 heures (20 heures avec le boitier). Attendez-vous donc à une autonomie réelle légèrement supérieure à ces chiffres.

test apple airpods 3

Une fois la batterie des écouteurs déchargée, il faut les recharger grâce au boitier de chargement. Si les écouteurs sont totalement à plat, il vous faut environ 45 minutes pour retrouver une charge complète. La charge est assez rapide jusqu’à 50 % et baisse graduellement après avoir dépassé ce cap. Voici quelques indicateurs : il faut 1 minute pour arriver à 17 %, 10 minutes pour dépasser les 50 %, 25 minutes pour atteindre les 80 %. Vous mettez donc 3 fois plus de temps pour passer de 50 % à 100 % que pour passer de 0 % à 50 %.

Notez qu’une charge complète des écouteurs consomme environ 24 % de la batterie du boitier de charge. Cela veut dire que vous pouvez charger quatre fois les écouteurs avant que le boitier soit vidé de son énergie. Soit cinq cycles de charge des écouteurs quand boitiers et écouteurs sont chargés ensemble. Cela correspond donc bien aux multiplicateurs données par Apple.

test apple airpods 3

Pour recharger le boitier, vous avez le choix entre la charge filaire (avec le câble Lightning vers USB type-C livré dans la boîte) et la charge sans fil, avec les technologies Qi (standard) ou MagSafe (propriétaire Apple). La charge filaire est évidemment la plus rapide. Il vous faut environ une heure et quart pour remplir entièrement la batterie du boitier seul (et une demie heure pour obtenir 50 % environ). Nous aurions aimé bénéficier de la charge inversée avec un iPhone 12 ou 13. Mais ce n’est pas le cas.

Conclusion

Les AirPods 3 sont des écouteurs très intéressants. Que ce soit quand ils sont comparés à d’autre AirPods ou quand ils sont placés face à des écouteurs d’autres marques. Face aux AirPods 2, ils offrent un son amélioré et une autonomie renforcée. Ils reprennent quelques idées ergonomiques des AirPods Pro, notamment sur le capteur de pression qui remplace la surface tactile et la protection contre l’eau.

test apple airpods 3

En outre, ils profitent d’une excellente intégration dans l’écosystème Apple. Aucune autre marque ne propose une telle intégration avec leurs propres produits, même Samsung avec les Galaxy Buds. Puis, ces écouteurs ont même une technologie inédite pour confirmer s’ils sont portés ou non. Et elle est assez efficace.

Bien sûr, le bilan n’est pas que positif. Apple oublie presque entièrement les utilisateurs Android, comme toujours (même si ce n’est pas autant qu’avec l’Apple Watch). Elle oublie également d’offrir aux usagers la possibilité de personnaliser les commandes du capteur de pression, alors que tous les autres AirPods le peuvent. Et la firme n’offre toujours pas d’égaliseur pour adapter les fréquences aux styles musicaux.

En outre, la réduction du vent dans les appels ne pardonne pas l’absence totale de réduction de bruit, active ou passive, ce qui est un tort à ce niveau de prix. Et c’est d’ailleurs ça qui chagrine le plus avec les AirPods 3 (ainsi que tous les produits de la gamme audio d’Apple) : si vous êtes sous Android, la concurrence offre des solutions similaires à des prix plus abordables. Nous pensons aux Enco Free 2 d’Oppo par exemple, qui sont proposés à moins de 100 euros.

Donc, si vous êtes l’heureux propriétaires d’un iPhone, ces AirPods 3 sont une bonne solution à moins de 200 euros. Si vous pouvez aller jusqu’à 280 euros, nous pensons que les AirPods Pro valent la différence (qualité audio, ergonomie, réduction de bruit). Et si vous êtes sous Android… passez votre chemin tout simplement.

Apple AirPods 3 au meilleur prix
  • Rakuten
    130€
    Découvrir l'offre
  • Rakuten
    185€
    Découvrir l'offre
  • Amazon
    189€
    Découvrir l'offre
  • Cdiscount
    199.99€
    Découvrir l'offre
  • E.Leclerc
    209€
    Découvrir l'offre
  • RueDuCommerce
    213.98€
    Découvrir l'offre
  • Fnac
    219€
    Découvrir l'offre
  • Darty
    219€
    Découvrir l'offre
Plus d'offres

Note finale du test : Apple AirPods 3

Offrant un nouveau design protégé contre l'eau et bénéficiant de deux nouveaux haut-parleurs pour un son plus riche qu'avec leurs prédécesseurs, les AirPods 3 pâtissent fortement de l'absence de réduction de bruit à ce niveau de prix. Comme de nombreux produits Apple, les AirPods 3 également montrent tout leur intérêt quand ils sont associés à un iPhone, un iPad ou un MacBook. Ils profitent alors du son spatial, d'une bonne autonomie et d'une belle intégration. Pour tous les utilisateurs d'Android, ces écouteurs sont sympas, mais ne valent pas leurs prix.


Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers tests !