Test Huawei Freebuds Pro : un son riche en basses doublé d’une réduction de bruit efficace

 

Avec ses nouveaux true wireless, Huawei ne s’est pas contenté de faire un simple clin d’œil à Apple en reprenant en partie le nom de ses meilleurs écouteurs. Les Freebuds Pro bénéficient des dernières technologies en vogue sur ce type de dispositif, de la réduction de bruit active à la charge sans-fil.

Test réalisé par Alix Denoyers

En septembre dernier, Huawei dévoilait une myriade de dispositifs connectés dont de nouveaux écouteurs true wireless, les Freebuds Pro. Pour cette quatrième édition, ces Pro qui succèdent aux Freebuds 3i, ne semblent avoir fait l’impasse sur aucune caractéristique majeure. Oreillettes intra-auriculaires, réduction de bruit active, commandes tactiles, recharge sans fil… Huawei propose tout ce que l’on est en droit attendre d’un produit de ce type en 2020. Mieux encore, d’un design plutôt réussi, les Freebuds Pro semblent parfaitement assumer leur troublante ressemblance avec les AirPods Pro d’Apple.

Ces écouteurs vendus sensiblement moins cher que les modèles les plus réputés de la concurrence pourraient-ils leur faire de l’ombre en cette fin 2020 ? Nous avons utilisé au quotidien les Freebuds Pro, pendant quelques jours, pour à la fois écouter de la musique, jouer à des jeux vidéo, regarder des programmes streaming et passer nos appels. Ces écouteurs sont-ils les nouveaux rois du silence comme Huawei l’affirme sur son site ? Voici notre verdict.

Prix et disponibilité

Disponibles en Ceramic White, Silver Frost ou Carbon Black – c’est-à-dire en blanc, gris ou noir, les écouteurs Freebuds Pro, livrés avec leur boîtier de charge, 3 jeux d’embouts en plastique et un câble USB, ont été lancés en octobre dernier au prix de 199,99 euros.

Ils bénéficient actuellement de réductions susceptibles d’atteindre 25 % chez certains grands acteurs du e-commerce. On peut ainsi en faire l’acquisition au prix de 149,99 euros chez Boulanger ou Amazon, tandis que Darty, de son côté, les propose un peu plus cher à 159,99 euros, mais maintient l’offre de lancement de Huawei. Elle consiste à offrir, pour tout achat de Freebuds Pro, le bracelet connecté Band 4 Pro du constructeur, d’une valeur de 79,99 euros.

Huawei Freebuds Pro photo boîte

Espérons que les prix ne remontent pas après la période de Black Friday. Car ces tarifs positionnent Huawei comme un challenger de choix, pour le consommateur, face aux acteurs clés du secteur que sont Sony, Bose, Jabra ou Apple.

Un design inspiré des Airpods Pro, à peine plus lourd

Huawei n’aura pas attendu longtemps pour lancer sa 4ème génération d’écouteurs true wireless. Commercialisés en mai 2020, les précédents Freebuds 3i avaient apporté ses premières lettres de noblesse à la marque chinoise en matière de réduction de bruit active, mais restaient trop « entrée de gamme » pour s’imposer parmi les meilleurs.

Avec les Freebuds Pro, le design a clairement fait l’objet de toutes les attentions. Quand bien même il est ardu d’innover vraiment avec ce type de produit – seul Samsung a su créer une certaine différence avec ses Buds Live en forme de haricot -, impossible de contester l’air de famille entre ces Pro, plus particulièrement ceux de couleur blanche, et les ténors du marché que sont les Airpods Pro d’Apple.

Huawei Freebuds Pro freebuds Pro

Comme chez ces derniers, les écouteurs de Huawei sont des intra-auriculaires, protégés par une coque en plastique brillant et sont équipés de petites tiges. Ces dernières ne sont pas tubulaires en revanche, mais d’une forme carrée et un peu moins longues.

Huawei Freebuds Pro écouteurs

Pour recharger les deux écouteurs, on les enfiche dans le boîtier de transport livré à cet effet, plus volumineux et donc plus lourd que celui d’Apple. Avec ses presque 60 grammes (72 grammes même, avec les deux écouteurs) et des dimensions de 7 x 5,13 x 2.46 cm (contre seulement 6 x 4,5 x 2.17 cm pour son concurrent), il tiendra en poche, mais se fera clairement moins discret.

Huawei Freebuds Pro chargement
Quand les écouteurs sont placés dans leur étui, un voyant vert signale qu’ils se rechargent.

La forme de l’étui des nouveaux Freebuds est ovale, un peu moins carrée donc que l’étui des AirPods Pro. Dans la version Silver Frost que nous avons testée, ce boîtier est recouvert d’un plastique satiné haut de gamme, d’un gris assez foncé, presque anthracite.

Huawei Freebuds Pro type C

Il intègre une prise USB Type-C pour la recharge, un bouton à peine visible sur le côté, à presser pour l’appairage avec un appareil Bluetooth (smartphone, tablette ou PC), et il arbore dans un petit rectangle à la texture brillante le logo de la marque, un rectangle qui cache la charnière du couvercle.

Huawei Freebuds Pro charniere

Extraire les écouteurs de leur étui n’est pas chose facile, tant ils sont bien aimantés. En cas de chute inopinée de ce boîtier, il y a peu de risque qu’une oreillette soit éjectée et perdue. Pesant à peine plus de 6 grammes chacun, les écouteurs épousent assez naturellement la forme de l’oreille et tiennent bien, une fois qu’on les y a enfoncés suffisamment, une condition indispensable pour profiter pleinement de la qualité audio.

Huawei Freebuds Pro aimants

Décrié par certains, le système intra-auriculaire n’est toutefois pas ici trop invasif. Il permet par ailleurs de renforcer de façon passive la réduction de bruit active.

AI Life : l’application « intelligente » qui veut vous faciliter la vie

L’appairage des Freebuds Pro s’effectue en toute simplicité depuis n’importe quel terminal équipé en Bluetooth (smartphone Android, iPhone, PC, tablette, etc). Ceux qui disposent d’un smartphone Android auront la possibilité de télécharger l’application AI Life de Huawei.

Huawei Freebuds Pro Bouton
Extrêmement discret – on peut ne pas le trouver du premier coup ! – le bouton présent sur le boîtier permet d’appairer ses écouteurs à son smartphone.

Elle leur proposera de l’aide, des fonctions supplémentaires et surtout la possibilité de vérifier que les embouts qu’ils ont choisis, parmi les trois tailles disponibles, sont les bons. Ceux-là même qui leur offriront la meilleure qualité de son possible et une réduction de bruit optimisée. Ce test « intelligent » ne se résume pas à quelques conseils écrits mais valide réellement que les écouteurs sont bien positionnés.

Huawei Freebuds Pro capture embouts
Le test de port d’embout vous indique si vous avez fait le bon choix et bien positionné les écouteurs.

L’application qui se lance sous forme d’une fenêtre pop-up sur son smartphone dès qu’on ouvre le boîtier des Freebuds Pro pour les utiliser, permet de vérifier d’un simple coup d’œil l’autonomie dont dispose chaque écouteur et le boîtier.

Huawei Freebuds Pro capture menu

La réduction de bruit active proposée sur les nouveaux écouteurs s’ajuste automatiquement par défaut en fonction de l’environnement ambiant, plus ou moins sonore (mode dit Dynamique). Avec AI Life, on peut choisir parmi 3 autres modes : Ultra (réduction boostée), Général ou Cosy (environnement peu bruyants).

Huawei Freebuds Pro capture anc

Pour compléter son caractère intelligent, l’application propose un tutoriel (baptisé Raccourcis) qui vous aide à utiliser efficacement ses écouteurs au travers d’une gestuelle. Car les Freebuds Pro intègrent un mode de contrôle tactile riche et plutôt efficace – à l’instar des AirPods Pro. En pinçant l’une ou l’autre tige de ses écouteurs, on peut piloter sa musique ou gérer ses appels.

Huawei Freebuds Pro capture gestuelle

D’un glissement de doigt sur les tiges on peut même ajuster le volume, ce que les écouteurs d’Apple ne permettent pas. Un mouvement pas si simple à acquérir mais assez pratique au quotidien… si vos doigts ne sont pas trop gauches.

Que les utilisateurs peu aguerris et tentés par les Freebuds Pro se rassurent, une notice d’emploi, indispensable pour prendre connaissance des gestes pas forcément très intuitifs, est livrée avec les écouteurs.

Huawei Freebuds Pro capture Contrôle tactile
Les bons gestes figurent sur la notice, mais aussi sur le site de Huawei.

AI Life peut être téléchargée sur l’AppGallery de Huawei ou sous forme d'APK depuis le QR Code des écouteurs. Bien que cette application soit aussi disponible sur le Google Play Store, celle-ci n'a pas été mise à jour depuis août 2020. En conséquence de quoi, les Freebuds Pro ne sont pas reconnus par AI Life. Il est donc indispensable de télécharger la toute dernière update accessible depuis l'AppGallery. S'il est aussi possible de se passer d'AI Life, cela revient à faire l'impasse sur les tutoriels et les fonctions avancées apportés par l’application.

Huawei Freebuds Pro embouts
Les embouts fournis par Huawei sont de bonne qualité et solidement arrimés aux écouteurs

Qualité de son : des basses enfin présentes, sans être invasives

Passons maintenant au plus important pour des écouteurs : équipés de transducteurs de 11 mm, ces Freebuds Pro offrent-ils une bonne qualité audio et une réduction de bruit efficace ? Dès la première utilisation, on est surpris par l’excellent rendu des graves, aux antipodes de ce que proposait les premiers modèles true wireless.

Sans être aussi exceptionnelle qu’avec les écouteurs vedettes de Sony, les WF-1000XM3, la qualité sonore générale en écoute musicale s’avère très satisfaisante, tout comme la dynamique, malgré des aigus légèrement en retrait.

Huawei Freebuds Pro grille
Une grille protège les micros extérieurs présents sur chaque écouteur.

On aurait apprécié la présence d’un égaliseur dans l’appli AI Life pour combler un peu cette lacune ou au moins rendre les basses un peu moins présentes, pour ceux qui ne les apprécient pas. Il faut se contenter de la fonction d’égalisation automatique et en temps réel intégrée par Huawei pour profiter « d’un son équilibré ». Et c’est plutôt réussi ! Huawei semble par ailleurs avoir abandonné toute velléité d’intégration de codecs Bluetooth haute définition (maison ou Aptx). Il faut se contenter ici de la prise en charge des classiques AAC et SBC. Mais c’est le cas de tous les intra-auriculaires.

En appel, le son est clair, parfaitement audible ce qui est finalement assez rare pour des écouteurs sans-fil qui offrent souvent un rendu très brouillon, même en l’absence de pollution sonore. Cette communication claire est aidée en cela par une ANC efficace dans la plupart des environnements comme nous allons le voir.

La réduction de bruit active qu’on attendait

La réduction de bruit active ou ANC a justement a été considérablement améliorée selon Huawei. Difficile de contrôler que la promesse de Huawei est tenue, à savoir que les Freebuds Pro annulent le bruit jusqu’à 40 dB, mais une chose est sûre, il est considérablement atténué quel que soit l’environnement dans lequel vous évoluez. D’ailleurs, lorsque vous écoutez de la musique ou la radio dans la rue, mieux vaut être prudent, tant le bruit de la circulation s’estompe. Curieusement, ce n’est pas aussi renversant sur les bruits d’une conversation animée qui se tiendrait à côté de vous, mais avec un peu de musique, même à faible volume, vous pourrez tout de même bénéficier d’une isolation appréciable pour travailler tranquillement.

Huawei Freebuds Pro pression
Pour piloter l’ANC, il faut exercer une pression sur la branche finalement assez courte, présente sur chaque écouteur. On y parvient après un petit temps d’adaptation.

Lorsque l’ANC est activée, les conversations téléphoniques en milieu relativement bruyant sont également plus claires et mieux audibles qu’avec les précédents dispositifs de Huawei. Et cela, de part et d’autre, puisque cela nous a été confirmé par nos propres oreilles comme par celle de nos interlocuteurs ! Pour atteindre cette efficacité, Huawei explique avoir combiné un système de 3 microphones – dont 2 tournés vers l’extérieur pour l’annulation de bruit et 1 vers l’intérieur pour que vos interlocuteurs vous entendent mieux – et d’un capteur de conduction osseuse qui interprète les vibrations de l’oreille pour améliorer la voix. Le bruit du vent quand vous passez un appel en extérieur reste encore perceptible, mais bien moins qu’avec la deuxième génération de Huawei, les Freebuds 3, encore balbutiante au niveau de la réduction de bruit.

Huawei Freebuds Pro Pro Vs Freebuds 3
Les Freebuds Pro, à gauche, ont gagné en élégance, face à aux Freebuds 3, à droite.

Un mode Perception, plus communément appelé « Transparence », une fonction qui a été démocratisée par les AirPods Pro sur les intra-auriculaires, vous permettra, sans ôter vos écouteurs, ni même couper la musique, de percevoir les sons environnants. Pratique pour entendre une question qu’on vous pose ou gagner en vigilance avant de traverser une rue. Huawei a d’ailleurs apporté une fonction supplémentaire à son mode Perception (seulement disponible depuis l’application AI Life) qui permet de rendre une voix plus audible.

Huawei Freebuds Pro boitier ouvert

Profitons-en pour préciser que si l’application est en grande partie francisée, ce n’est pas le cas des consignes vocales qui vous permettent de piloter facilement les fonctions de façon tactile en manipulant vos Freebuds Pro. Le passage entre les trois modes principaux se fera au son de « Noise canceling », « awareness » et « off ». Dommage, pour ces seuls trois mots, un effort aurait pu être fait. Huawei proposant des mises à jour régulièrement, il n’est pas exclu que cela soit corrigé.

Huawei Freebuds Pro
Les Freebuds Pro bénéficient d’une compatibilité Bluetooth Multipoint. On peut les connecter sans problème à un téléphone et un ordinateur.

Une autonomie confortable, avec une charge rapide et sans-fil

Huawei indique que ses écouteurs offrent 4 heures d’autonomie avec ANC et 7 heures sans ANC et la promesse est tenue à quelques minutes près, sachant que les mesures peuvent bien sûr varier selon votre utilisation (notamment un volume plus ou moins élevé). C’est très correct pour des true wireless, d’autant plus que le boîtier permet de recharger intégralement (de 0 à 100 %) ses écouteurs trois fois d’affilée.
Comptez par ailleurs seulement 30 minutes pour recharger intégralement (toujours de 0 à 100 %) ses écouteurs placés dans l’étui et un peu plus d’une heure pour recharger un boîtier vide. En cas de panne sèche totale, quelques minutes seulement vous permettront donc de repartir pour au moins 2 ou 3 heures d’écoute.

Précisons enfin que le boîtier est compatible avec la charge sans fil. Si vous disposez d’un smartphone compatible, quelle qu’en soit la marque, vous pourrez, sous réserve d’activer la fonction sur ce dernier, redonner à ce boîtier toute son autonomie en le posant sur le dos du mobile. Pratique, si on n’a pas de prise électrique à proximité.

Huawei Freebuds Pro recharge sans fil

Sachez que chaque écouteur fonctionne indépendamment de l’autre. Il peut donc arriver que l’un des deux se décharge plus rapidement. S’il est même complètement à plat, cela ne vous empêchera en aucun cas d’utiliser le second pour poursuivre, par exemple une conversation.

Enfin comme tous bons écouteurs true wireless, les Freebuds Pro offrent une détection intelligente (qui peut être désactivée dans l’appli). Si vous les ôtez, la musique s’interrompt, puis reprend lors que vous les remettez dans vos oreilles.



Note finale du test : Huawei Freebuds Pro

Lancés bien tard pour éclipser les Apple Airpods Pro, les Freebuds Pro n’en restent pas moins une alternative séduisante pour ceux qui comptent faire l’acquisition en cette fin d’année d’écouteurs true wireless. Et plus particulièrement pour ceux qui sont équipés d’un smartphone Android, afin de bénéficier des quelques fonctions originales offertes par Huawei au travers de son application AI Life. La qualité audio et la réduction de bruit active s’avèrent quoi qu’il en soit très satisfaisantes et l’autonomie suffisante pour utiliser ces écouteurs tout au long de la journée.
Ces Freebuds Pro présentent enfin l’avantage d’être commercialisés à un prix relativement compétitif, d’autant plus qu’ils bénéficient actuellement de remises importantes.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers tests !